Lutte contre le Paludisme au Burkina : Bientôt une campagne de vaccination

publicite

Le ministre de la santé et de l’hygiène publique Dr Robert Kargougou, a présidé la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme ce mardi 25 avril 2023 à Ouagadougou. L’objectif de cette commémoration est de rester sur la dynamique de sensibilisation afin d’atteindre l’objectif zéro paludisme d’ici 2030.

La suite après cette publicité

Afin de susciter une prise de conscience, le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde commémore chaque 25 avril la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le thème retenu est « Il est temps d’atteindre l’objectif zéro paludisme : investir, innover, mettre en œuvre ».

Selon le ministre en charge de la santé, Dr Robert Kargougou, cette journée vise à faire un bilan sur le combat mené contre le paludisme. « C’est une occasion de souligner la nécessité pour nous de nous inscrire résolument dans les orientations tout en poursuivant les investissements et en maintenant un engagement politique durable», a-t-il indiqué.

Dr Robert Kargougou, ministre de la santé et de l’hygiène publique
Dr Robert Kargougou, ministre de la santé et de l’hygiène publique

Cependant, le ministre Robert Kargougou a rappelé la nécessité de poursuivre la lutte contre cette maladie qui est le premier motif de consultation soit 37, 29%, avec un taux d’hospitalisation qui s’élève à 55,20% pour un taux de décès de 14, 87%.

« Rien que pour l’année 2021, nous avons enregistré plus de 12 millions de cas de paludisme dans notre pays. Nous avons enregistré plus de 4 000 décès liés au paludisme dans notre pays. C’est énorme. C’est inacceptable et cela doit prendre fin. L’incidence des cas de paludisme confirmé pour 1000 habitants a connu une hausse passant de 451 en 2015 à 569 en 2021. Les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes paient chaque année le plus lourd tribut de cette maladie », a-t-il déploré.

Lire également👉Burkina Faso : Des enfants de 3 à 59 mois seront vaccinés contre le paludisme dès janvier 2024

Il a souligné que pour atteindre l’objectif zéro paludisme d’ici 2030 il faut entreprendre plusieurs actions. Il s’agit, entre autres, d’accroitre la digitalisation, poursuivre la distribution des MILDA de nouvelles générations, innover par l’introduction de vaccins antipaludiques et développer dès maintenant des mécanismes pour atteindre les populations marginalisées qui sont les plus durement touchées.

« Je voudrais annoncer que pour l’année 2024, le Burkina Faso va lancer la première campagne de vaccination contre le paludisme parce que nous avons bénéficié d’un million de doses de vaccins qui vont être distribués. Je voudrais aussi mettre en avant le fait que le gouvernement de transition a mis sur la table 1 milliard de FCFA pour la lutte contre le paludisme », a annoncé Dr Robert Kargougou.

Seydou Coulibaly représentant résident par intérim de l’OMS
Seydou Coulibaly représentant résident par intérim de l’OMS

Dans la lutte contre le paludisme, le Burkina Faso a bénéficié du soutien des partenaires techniques et financiers. Pour  Seydou Coulibaly, représentant résident par intérim de l’OMS, en tant que partenaire, et au regard du contexte sécuritaire qui prévaut, l’accent est mis sur les techniques pour rendre accessibles les outils et stratégies innovantes auprès des populations vulnérables tels que les déplacés internes.

« Les investissements ont permis la mise au point de nouveaux outils tels que des vaccins (RTSS’S et R21) contre le paludisme, de nouveaux types de moustiquaires imprégnées d’insecticide et de nouveaux tests de diagnostic du paludisme », a-t-il souligné.

Dr Robert Kagougou, avec les élèves de l'école Patrice Lumumba pour la commémoration de la journée internationale de lutte contre le paludisme
Dr Robert Kagougou, avec les élèves de l’école Patrice Lumumba pour la commémoration de la journée internationale de lutte contre le paludisme

En marge de la commémoration de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, Dr Robert Kargougou a fait une excursion à l’école primaire publique Patrice Lumumba sis au secteur 25 de l’arrondissement 6 de Ouagadougou. Il s’est entretenu avec les élèves.

Il faut rappeler que la journée dédiée à la commémoration de la lutte contre le paludisme a été initié en 2007.

Aminata Catherine SANOU

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page