RDC : Félix Tshisekedi insiste pour un retrait « accéléré » des casques bleus

publicite

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Félix Tshisékédi, a demandé le retrait accéléré de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) et des Casques bleus de son territoire, le mercredi 20 septembre 2023, lors d’une assemblée générale de l’organisation.

La suite après cette publicité

Le président congolais Félix Tshisekedi a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de sanctionner des responsables des crimes de guerre dans son pays, dénonçant ainsi les rebelles du M23, qui « sèment la mort dans la province du Nord-Kivu ».

Mais il a surtout insisté sur le retrait sans délai de la Monusco, Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo. Il a déploré que les missions onusiennes présentes depuis près de vingt-cinq ans « n’aient pas réussi à faire face aux rébellions et conflits armés qui déchirent ce pays et la région des Grands Lacs ni à protéger les populations civiles ».

Ces discussions autour du retrait de la Monusco interviennent alors que l’ONU a fait face à une série d’attaques et de manifestations contre la présence des casques bleus dans le pays.

Source : Le Monde 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page