Au Château d’If, Le Comte de Monté-Cristo y a-t-il vraiment été emprisonné ?

Au cours de notre voyage qui se poursuit toujours au pays de Sarkozy, notre attention a été attirée par une habitation aussi pittoresque qu’impressionnante : le Château d’If, situé au large de la ville de Marseille.

La suite après cette publicité

Chateau d'If
Chateau d'If

Le Château d’If est une fortification française édifiée sur les ordres du roi François Ier, entre 1527 et 1529 sur un îlot de l’archipel du Frioul, au centre de la rade de Marseille. C’est une construction carrée de trois étages mesurant 28 mètres sur chaque côté, composée de  trois tours, percées avec de larges embrasures. Le reste de l’île, dont la dimension est de seulement 3 hectares, était fortement défendu : des hauts remparts avec des plateformes à canon surmontent les falaises. Il a essentiellement servi de prison pendant ses 400 ans d’utilisation officielle.

Forteresse imprenable où sont morts de nombreux prisonniers, le Château d’If a inspiré le célèbre écrivain français Alexandre DUMAS  pour son roman Le Comte de Monté-Cristo. La description des lieux dans le roman donne l’impression que les événements qui sont relatés, y ont effectivement eu lieu. De cela, il n’en a rien été. Dans les faits, Alexandre DUMAS s’est inspiré d’une succession de faits réels pour bâtir le début de son roman qui se déroule au large de Marseille. Et sa dextérité à transporter le lecteur a comblé le reste de la trame du roman. Le premier épisode parut en 1844, puis le roman complet en librairie en 1845. Le Comte de Monte-Cristo sera par la suite traduit dans de très nombreuses langues, et il est sans doute le plus connu de la littérature française. Cela a permit de rendre ce lieu célèbre.

Aujourd’hui, de nombreux touristes se rendent sur l’île et ses environs pour déchiffrer les mystères qu’ils semblent encore cacher. On y trouve des cachots qui auraient appartenu à Edmond DANTES (Comte de Monté-Cristo) et à l’abbé Faria, deux personnages clés du roman d’Alexandre DUMAS. Même si tout auteur s’inspire de la réalité pour faire voyager ses lecteurs, il demeure, néanmoins une énigme au château d’If. C’est celle du trou de la cellule de l’abbé Faria. Qui l’a creusé ?

 

Rialé

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page