Afro-descendants, le premier sommet de l’histoire

Sous l’égide des Nations unies, s’est tenu le premier Sommet des Afro-descendants dans le port de la Ceiba, au Honduras en Amérique centrale, du jeudi 18 au samedi 20 août 2011.

La suite après cette publicité

Cette conférence internationale a regroupé à l’université de Ceiba (450 km de la capitale hondurienne), 800 délégués de quarante-quatre pays d’Amérique, d’Afrique, d’Europe et d’Asie, et vise à donner une voix aux descendants africains dans le monde.

Le «Sommet mondial des Afro-descendants», premier rassemblement du genre, a été inauguré par le président Porfirio Lobo. Il aura permis d’analyser les conditions de vie de 150 millions d’habitants d’origine africaine qui vivent en Amérique latine et dans les Caraïbes.

L’ONU souhaite à travers ce sommet, établir une stratégie avec les gouvernements, les organisations de coopération internationale et la société civile dans l’optique de renforcer la capacité institutionnelle des communautés afro-descendantes.

A l’occasion de ce sommet inédit, les questions telles la représentation des Afro-descendants au sein de l’ONU et de l’Organisation des Etats américains, ainsi la reconnaissance et réparation des dommages ancestraux engendrés par l’esclavage ont été évoquées.

Les participants ont également souligné que les communautés noires doivent trouver sans intermédiaires des solutions aux problèmes politiques, sociaux, culturels et environnementaux. Un des points de la lutte de ces descendants africains est la participation et leur écoute dans les fora internationaux.

Source : rfi.fr

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page