Ouaga Do Groove, le temps d’une soirée hip hop

Entrée en matière pour la nouvelle année à l’Institut Français du Burkina (ex-CCF), une panoplie de MCs se sont retrouvés le temps d’une soirée pour donner de leur inspiration. Au total, plus d’une vingtaine de rappeurs se sont succédés sur la scène dressée.

La suite après cette publicité
Ouaga Do Groove
Ouaga Do Groove


De Koulouba à Somgandé, en passant par Dapoya, les rues de la capitale du Burkina grouillent d’artistes dits underground qui écument des scènes qu’ils dressent pour se faire plaisir le temps d’une soirée musicale entre amis. Ces manifestations qui semblent spontanée ont donnée naissance à de véritables rappeurs qui font la fierté du hip hop burkinabè. Cette idée géniale a été reprise par le responsable du Studio Ouaga Jungle en la personne de Camille LOUVEL, arrangeur et manager de groupes d’artistes dont le célèbre Victor DEME. Appuyé par des MCs comme Busta Gaenga, Wilfried de Kouka et le collectif Konkret 53, tous les quartiers de Ouagadougou ont un tant soit peu apprécié la verve des rappeurs du Faso.

Le vendredi 06 janvier dernier, en plein centre de l’Institut Français, tous les rappeurs ont donné rendez-vous au public ouagalais à travers le concept Ouaga Do Groove. Plus de deux heures durant, Wemteng Clan, Baloukou, et bien d’autres, ont annoncé les couleurs de la nouvelle année à leur façon. Rappologiquement parlant, ils ont fait vibrer le public avec des sons hip hop, reggae, raggamuffin. Une façon aussi à l’Institut Français de dire Nii taabo* à tous les habitués qui le visite, et ce, musicalement.

*Nii taabo : Bonne année

Rialé

publicite


publicite

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Super! Mais j’ai failli me demand? quand cela s’est pass?…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page