Cambriolage du bureau des avocats de Ousmane GUIRO : qui veut se couvrir ?

1372 0
Ousmane Guiro. Ph. L'Evènement

La mise aux arrêts de l’ex-Directeur Général de la Douane, Monsieur Ousmane GUIRO, pour possession illicite de sommes considérables est, pour le commun des burkinabè l’événement de l’année. L’intéressé séjournant à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), a choisi pour le défendre,le cabinet d’avocats Ouattara Sory et Salembéré. Dans la nuit du dimanche 7 février, le cabinet de ces derniers aurait été vandalisé. Selon le citoyen lambda, cette situation ne sentirait pas mal le complot.

Lorsque l’arrestation de l’ex-DG de la douane a été annoncée, avec le motif de possession de cantines d’argent et d’autres objets de valeurs, la rue burkinabè a applaudi des deux mains pour féliciter l’action des forces de l’ordre qui se sont investies dans cette enquête. Au fur et à mesure que l’on avance dans le temps, le commun des burkinabè est tout ouïe et attend le verdict des tribunaux commis au jugement de cette affaire. Mais un nouveau fait, et pas des moindres, vient s’ajouter à cet épisode judiciaire : le cambriolage du cabinet du collectif d’avocats défendant le sieur GUIRO. Des documents très importants et afférant à cette affaire ont été emportés.

Après la parution de cette information dans la presse, l’opinion publique crie à une pure machination destinée à ralentir le processus d’éclatement de la vérité sur cette affaire dont tout le peuple attend le dénouement. N’a-t-elle pas raison de croire en cette possibilité, quand on sait que, dans ce pays, certains dossiers judiciaires peuvent traîner durant des années sans qu’un coin de voile ne se lève pour laisser passer un quelconque soupçon de règlement ? « Pure subterfuge donc pour endormir les esprits », dit le citoyen ordinaire.

Aussi, cette affaire qui a éclaté au grand jour vient nous rappeler qu’une personne de son rang pourrait n’avoir pas agit seul, et ce, durant ces longues années pour amasser une telle « fortune ». De probables complices, pour qui la disparition de ces pièces importantes à la reconstitution du puzzle de ces nombreuses années de détournement sera une aubaine et provoquera du même coup le blocage de la révélation de la vérité dans cette affaire.

Pour finir, un tel grand bonnet n’était pas forcement en odeur de sainteté avec le grand rouage de son domaine ou de la politique nationale. Son retour aux affaires troublerait-t-il le sommeil d’un quelconque autre grand bonnet ? Alors, le remettre aux reliques de l’histoire trouverait donc son fondement. Mais en grand bonnet, il pourrait retomber sur ses jambes, comme un bon félin. La justice nous dira-t-elle le contraire ? Attendons de voir.

Rialé

bktso1

Rialé est artiste-comédien et résidant a Ouagadougou.

There are 1 comments

  1. sincerement dit a cet alure je dirai ou est passer la devise du pays(unte progres justice) surtout le mot justice?.le pays est entrain de perdre son integrite politique sauvons le pays qui est le seul qui nous reste.ne rendez vous pas compte que le gouvernement est corrompu?.je lance un appel aux citoyens ;aux fils du pays serrons nous la main pour que le par son nom burkina faso ne soit pas une copie mais une realite.si la devise (unite progres justice )set pour le contraire donc changer le alors en(individualite regres injustice).je vous remercie.la patrie ou la mort nous vaincrons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre

Note: Your password will be generated automatically and sent to your email address.

Forgot Your Password?

Enter your email address and we'll send you a link you can use to pick a new password.