Le Burkina Faso obtient la libération d’une otage suisse dans le nord du Mali

L’otage suisse, Béatrice STOCKLY, enlevée le 15 avril 2012 à Tombouctou, dans le nord du Mali, a été libérée ce mardi 24 avril et remise aux autorités burkinabè, qui l’ont transférée ce jour même à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Le chef d’état-major particulier de la Présidence du Faso, le Général Gilbert DIENDERE qui a conduit la mission, était accompagné de deux représentants du ministère suisse des Affaires étrangères.

Visiblement émue, l’ex-otage n’a pas souhaité dire un mot à la presse. Sa compatriote, une diplomate, qui a fait partie de la mission, a exprimé leur soulagement et remercié le Mali et le Burkina Faso, notamment le Président Blaise COMPAORE qui a œuvré pour la libération de Madame STOCKLY. Ce fonctionnaire du ministère suisse des Affaires étrangères a également salué la dextérité avec laquelle le Général DIENDERE a conduit la mission «très délicate, dans une atmosphère assez tendue, et avec beaucoup de risque à la clef».

Béatrice STOCKLY avait été enlevée dans un premier temps par AQMI, puis récupérée par le groupe Ansar Dine. Aucune condition particulière n’a été posée à cette libération.

Le Burkina Faso de par son expérience et sa capacité à effectuer de telles missions, a été sollicité par la Suisse pour les aider à récupérer Madame STOCKLY. Cette nouvelle donne, saluée par de nombreuses chancelleries occidentales, est selon plusieurs analystes politiques et militaires, le symbole d’un Burkina Faso à la diplomatie émergente, sous une dynamique insufflée patiemment par le Président du Faso.

Direction de la Communication de la Présidence du Faso.

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

2 commentaires

  1. bravo au g?n?ral DIENDERE ET VRAIMENT GRAND MERCI C’?tait une ?preuve dure mais qui a eu gain de cause

  2. De part son experience et sa dexterit? Blaise Compaor? vole la vedette au pseudo-general Ould Abdel Aziz president de Mauritanie.Ce dernier voulant lui aussi jouer dans la cour des grands,faire ombrage ? la diplomatie burkinab? en initiant des negociations ? Nouakchott entre le MNLA et les autorit?s de transition maliennes.Du gachis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page