Campagne nationale de reforestation 2012: 15 millions d’arbres à planter « responsable »

Le premier ministre Luc Adolphe TIAO, a donné le top départ de la campagne nationale de reforestation en plantant un arbre dans le bosquet du gouvernorat du Centre-Ouest. © Burkina 24

La ville de Koudougou dans le Boulikiemdé a été le terrain de lancement officiel de la campagne nationale de reforestation 2012. Sous le thème « Jeunesse et Environnement pour un Développement Durable », la campagne  2012 veut mobiliser cette frange importante de la population et ambitionne de mettre en terre 15 millions d’arbres, mais surtout de les faire vivre.

La suite après cette publicité

Une importante délégation gouvernementale était présente dans la ville de Koudougou et a pris part au lancement officiel de la campagne nationale de reforestation 2012. Comme chaque année et par des opérations de reboisement, les populations sont invitées à contribuer à la lutte contre la désertification, une des plus grandes menaces environnementales auxquelles le pays doit faire face. « Dans notre pays, nous n’avons pas le choix. Il faut reboiser et reboiser », a reconnu le premier ministre Luc Adolphe Tiao. Et pour accompagner d’actes les paroles, il a procédé à la plantation d’un arbre dans le bosquet du gouvernorat; top départ de la campagne et des initiatives, aussi bien individuelles que collectives, de reboisement.

Cette campagne, lancée sous le thème « Jeunesse, Environnement et Développement Durable » et la cérémonie à laquelle ont répondu présents de nombreux jeunes, offrent l’occasion d’interpeller ceux-ci et de les inviter à plus de responsabilité et d’initiatives. L’adoption de comportements écologiques à travers les modes de consommation, la constitution de groupes de réflexion et une meilleure organisation au sein d’associations, autant d’initiatives par lesquelles, selon le ministre Jean Couldiaty, la jeunesse pourra renforcer son rôle dans la préservation de l’environnement.

Les jeunes de Koudougou ont planté quelques arbres en réponse à l'appel du gouvernement. © Burkina 24

Dans une déclaration faite au nom de toute la jeunesse du Burkina Faso, le président du conseil régional des jeunes du Centre-Ouest, Thimothée N’Do, a affirmé l’engagement des jeunes à se mobiliser en faveur de la préservation de l’environnement. Ce n’est pas du soutient qui manque à l’horizon. En effet, l’administrateur général du COGEB, Moctar Mando, parrain de la cérémonie du jour, s’est dit disposé à accompagner les jeunes dans leurs initiatives, pendant que le ministre de l’environnement lançait un appel aux différents acteurs du pays à faire autant.

« Plantons responsable », pour sauvegarder le maximum

Pour la campagne 2012 et avec une jeunesse qui a montré dans l’immédiat sa mobilisation en procédant à la mise en terre de quelques plants, le gouvernement burkinabé voit encore grand mais reste réaliste. Ainsi 15 millions d’arbres seront plantés sur tout le territoire national; et le premier ministre d’insister sur la nécessité d’une stratégie pour sauvegarder le maximum: « La question aujourd’hui n’est plus seulement de planter des arbres. Encore faut-il s’assurer que ces plantes vont survivre ».

Le Ministre de l'Environnement et du Développement Durable, le Pr Jean Couldiaty. © Burkina 24.

Le concept « Plantons responsables », que le ministère de l’environnement veut mettre en œuvre dans cette campagne, participe de cette stratégie et permettra de redonner un souffle nouveau aux actions de reforestation. Celles-ci ont permis d’enregistrer d’importants acquis mais laissent voir des limites à leurs impacts. Il s’agit donc, selon le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, d’un concept qui veut que les populations assument leur responsabilité quant aux arbres plantés, surtout en matière de protection et d’entretien.

« Il faut planter la quantité d’arbres qu’on est susceptible de protéger » ou encore « que chacun plante ce qu’il peut et non ce qu’il veut », a résumé le Pr Jean Couldiaty. La campagne 2012 compte par ailleurs investir les espaces administratifs. Ainsi les administrations publiques et les institutions se voit demander de planter chacune mille arbres, avec pour mot d’ordre le « Plantons responsable !»

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Le message a ?t? lanc? lors de ce lancement, ? tous ceux qui veulent initier une op?ration; ils peuvent contacter le minist?re pour se faire fournir des plants. Pri?re contacter le minist?re de l’environnement et du d?veloppement durable ou ses services d?concentr?s (directions r?gionales…).

  2. qu’en ait il de la disponibilit? des plants pour toutes ces personnes qui ont la volont? de planter des arbres?ou faut-il s’en procurer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page