Les histoires insolites de Tanga : La vieille femme qui voulait rajeunir

(Ph : opoto.org)

C’est connu. Les femmes n’aiment pas le mot « âge ». Elles ne sont pas nombreuses sur Facebook  à le divulguer. Parce qu’elles ont peur de la vieillesse. Certaines en ont une hantise. Et sont prêtes à tout pour combattre les rides. A leur risque et péril…

La suite après cette publicité

Korotoumou avait 58 ans. Aucune ride n’apparaissait sur son visage. Les chirurgies esthétiques et autres moyens modernes n’y étaient pour rien. Elle avait son secret. Un secret qui se trouvait dans le canaris d’un marabout (évidemment !).

Son marabout lui avait dit de consommer de la chair fraîche, c’est-à-dire des jeunes hommes à peine sortis de la puberté. Korotoumou ne se privait pas. Nantie, à l’insu de son mari, elle loua un hôtel particulier où elle se retrouvait de temps à temps avec une « proie ». Korotoumou n’était pas désagréable à regarder ni à toucher. Avec de la matière bruissante et sonnante à l’appui, même les plus durs se laissaient ramollir.

Elle recueillait chaque fois le  « jus » concocté par ces jeunes usines et ajoutait quelque produit fourni par le marabout. La mixture obtenue débarrassait ses cheveux de leurs indésirables fils blancs et rendait la peau de Korotoumou douce, lisse et sans ces vilains cachets du temps.

Le temps vint où Korotoumou rencontra un Adonis. Sa peau aussi douce que celle d’un bébé, sa musculature et ses blanches dents firent fondre de bonheur la Korotoumou qui refusait de vieillir. Mais c’est l’Adonis qui vint à sa rencontre. Et c’est lui encore qui lui donna, à sa grande joie, un océan de la matière première dont elle avait besoin. Chose curieuse, l’Adonis ricana après lui avoir donné un baiser d’adieu.

Son rire moqueur et sardonique retentissait encore aux oreilles de Korotoumou quand dans son miroir, à la place du visage d’une sylphide, une horrible vieille femme lui fit la grimace. Comme dirait l’autre, le Diable ne laisse pas pour lui en brousse !

Votre serviteur Tanga ([email protected])

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page