Mercure de la semaine- Faso Academy : Au rythme de la passion et des suspicions

Le mercure est monté dru et droit au plafond du palais des jeunes Jean-Pierre Guingané les 19 et 20 octobre 2012. La température était si chaude que Maguy Leslie Oka, reconnue pour sa jovialité, en a perdu son sourire lors de la deuxième demi-finale de Faso Academy.

La suite après cette publicité

A bas les injures !

Une fois de plus, comme dans le passé de l’émission, le jury et le public n’ont pas fumé le calumet de la concorde lors de la première demi-finale. Le palais a vibré « non » lorsque les jurés ont relégué Loraine Tapsoaba à la troisième place. Des échos se sont ensuite faits entendre sur la page Facebook de l’émission où chacun y est allé de sa désapprobation, trouvant toutes les thèses, de la plus vraisemblable à la plus inimaginable, pour expliquer ce qu’ils appellent le « zambo » du jury.

Mais avant de continuer cette sérénade, il serait bien de donner un carton rouge à toutes ces injures qui ont fait perdre à Maguy son Ok. On peut dire à son voisin qu’il chante comme un corbeau mais pas au point de lui casser la gueule avec une cognée d’injures. Organiser une telle émission a demandé beaucoup d’efforts, de sacrifices et du nerf, de la guerre surtout. Eu égard à cela, on a l’obligation de faire ses critiques en respectant la lettre.

C’est quoi le problème ?

Cela dit, il faudrait néanmoins qu’on se pose des questions sur cette émission, devenue importante puisqu’elle est même suivie, par exemple, au pays de la Reine  d’Angleterre via la si magique toile. Chaque année (sauf quelques une ou deux exceptions), il y a toujours eu des clashs du genre

C’est la disqualification de cette candidate (à d.) qui crée la polémique à FAC 2012 (Ph : Page Facebook Faso Academy)

entre FAC et ses admirateurs.

Il est vrai que les jurés, qu’on sent chaque fois frustrés dans leur amour-propre, brandissent le sacro-scientifique bouclier des critères de notation et leur viscérale envie de ne pas désigner au bout du compte de médiocres artistes en herbe. Mais n’est-ce pas vrai que la musique est avant tout adressée à un public et qu’elle n’aurait pas de sens si elle ne devrait être écoutée que par une petite caste de privilégiés ?

Ces premiers de FAC qui ne brillent  pas toujours

Il est possible de faire un petit inventaire de ce que sont devenus les « premiers » ou les « premières » de tous les FACS depuis le début. Rares sont les premières marches du podium qui brillent au firmament musical du Faso et qui s’en approchent. A contrario, ce sont les laissés pour compte, les « éliminés » ou les disqualifiés qui tirent leur épingle du jeu. Eudoxie Moundéré, Cisby  et Eldji, Aroun, pour ne citer que ceux-là, n’ont pas été préférés comme les meilleurs par un jury de FAC, mais sont aujourd’hui des voix qui ne sont pas à négliger dans le paysage musical burkinabè.

Cisby et Eldji sont des exemples d’Académiciens qui n’ont pas remporté la finale de FAC mais sont aujourd’hui des artistes confirmés avec notamment un Kundé

Même si ce postulat n’a pas de base logique, le constat amène néanmoins à se poser des questions. N’est-il pas mieux de propulser les académiciens qui sont déjà adoptés par le public au lieu de leur ôter toute chance ? Ne faut-il pas revoir les critères de notation afin de les adapter aux besoins des téléspectateurs vers qui l’émission est destinée ? Il est indéniable que Faso Academy n’aurait plus rien de Faso s’il n’y a pas plus d’oreilles pour l’écouter.

Quelques réaménagements s’imposent

Pour terminer, ce serait bien de revoir la programmation de l’émission afin qu’elle n’entre plus dans la période scolaire. Commencer un peu plus tôt les castings, dès le début des vacances par exemple, serait une bonne idée. Ce n’est pas la peine de retenir des élèves dans une compétition si c’est pour laisser la majorité repartir chez eux sans de quoi éponger leurs larmes de déception. Un clin d’œil en passant à la nécessité d’avoir des sponsors !

 

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

5 commentaires

  1. vous savez le Burkinabe cest lhomme de si je savais….lemission faso academy cest ecole qui permet a des jeunes d aprendre a faire de la musique par consequent il faut un jury pr les departager si on laisse au publuque de choisir, je pense qu il n y aura pas de gagnant ni de perdant , je vais vs dire chaque ecole organise a la fin de lannee un examen de passage et tjrs on sort avec des gagnants et des perdant eh! Burkinabe un peu d eau dans vos vins , cest pas comme ca qu on avance mes freres .Bravos Maguy leslie Oka du courage longue vie a l emission

  2. vous savez le Burkinabe cest lhomme de si je savais….lemission faso academy cest ecole qui permet a des jeunes d aprendre a faire de la musique par consequent il faut un jury pr les departager si on laisse au publuque de choisir, je pense qu il n y aura pas de gagnant ni de perdant , je vais vs dire chaque ecole organise a la fin de lannee un examen de passage et tjrs on sort avec des gagnants et des perdant eh! Burkinabe un peu d eau dans vos vins , cest pas comme ca qu on avance mes freres .Bravos Maguy leslie Oka du courage longue vie a l emission

  3. je suis pas d'accord avec le jury, voulez nous faire comprendre que vos oreilles ne plus bon ? l'?coute? on a des (taimpans pour vous)m?me si vous d?testez la fille sa doit vis a vis comme cela. je vous demande de chang?
    merci

  4. moi meme je suis decourag? du jury. Ils veulent nous faire que c'est eux seuls qui ont de bons taimpans alors qu'ils nous nous epargnent d'etre impolis vis a vis d'eux sinon on pourrait consider? leur notation comme regionaliste et ?a pourrait degenerer les ann?es ? venir s'ils changent pas megd alors merci

  5. l’id?e d’une telle ?mission est tr?s noble;j’en f?licite les g?niteurs.Mais permettez moi de porter un regard critique quant ? la composition du jury et aux crit?res de notation.En effet l’y a des limite au niveau de la composition du jury,certains de ses membres ne sont pas cr?dibles.de m?me certains crit?res sont subjectifs ce qui fait que le jury n’appr?cie pas les choses ? leurs juste valeur et entraine les notes de complaisance.Pour ma part je sugg?re que le jury soit constituer de 5 personnes:les 3 seront charger de noter les candidats et les 2 autres personnes sont charg?es de centraliser les notes et de faire une sommation sur place et enfin proc?der ? la publication des r?sultats au lieu de se retirer dans les coulisses pour faire le travail.Il faut que Magui arr?te d’influencer le jury ? travers ses ?loges pour certains candidats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page