J-B NATAMA au forum international de Montréal: « Le futur de l’Afrique c’est le futur du monde »

Du 10 au 13 juin se tenait le 19e forum économique international des Amériques. A l’occasion, Jean-Baptiste Natama, Directeur de cabinet de la présidente de la commission de l’Union Africaine, a animé une conférence sur le thème « Incertitudes économiques et implications pour l’Afrique en matière d’échanges mondiaux », au cours de laquelle il a notamment relevé les perspectives économiques du continent et sa place dans l’économie mondiale, malgré la crise en Occident qui l’affecte durement.

La suite après cette publicité
-

Pour Jean-Baptiste Natama, l’un des conférenciers à la 19e conférence internationale de Montréal où il a livré une réflexions sur le contexte économique mondial actuel et surtout où il a relevé les conséquences sur l’Afrique, le continent se trouve à un moment historique marqué par le changement de l’équilibre géopolitique mondial. En témoigne l’émergence des BRICS. Et cela malgré la crise en occident qui affecte durement le continent. L’ancien Secrétaire permanent du Mécanisme Africain d’Evaluations par les Pairs (MAEP), devant les participants à la 19e conférence internationale de Montréal, a rappelé comment l’Afrique souffre de la crise, son économie étant fortement dépendante de l’exportation de matières premières, du rapatriement de fonds, de l’investissement direct ou encore de l’aide public au développement, des domaines qui ont pris un coup dur.

Sans ignorer les différents partenariats avec les autres régions du monde, comme les APE avec l’Union européenne, l’AGOA avec les États-Unis d’Amérique, l’Afrique, au sortir des 50 ans de l’UA, est en quête de solutions endogènes durables, selon le Directeur de cabinet de la présidente de l’Union Africaine. Elle s’est décidée fermement à saisir le taureau par les cornes, et ne plus « continuer à compter sur l’occident et l’orient ». 

C’est maintenant qu’il faut investir en Afrique!

Misant notamment sur le développement du commerce intra-africain et l’établissement d’une zone de libre échange continental, « l’Afrique veut désormais utiliser ses atouts pour occuper la place qui devrait être la sienne dans l’économie mondiale et offrir au reste du monde des opportunités pour investir et générer le progrès global. »

Avec plus de 30% des ressources minéralières du monde, 1/3 du potentiel énergétique mondial ou encore avec la population la plus jeune du monde, il faut compter avec le continent africain. « C’est maintenant qu’il faut investir en Afrique non seulement pour l’Afrique mais aussi pour le reste du monde » a affirmé M. Natama, car  » le futur de l’Afrique c’est le futur du monde ».

La Conférence de Montréal est un cadre pour développer la connaissance des grands enjeux de la mondialisation des économies en mettant l’accent sur les relations entre les Amériques et les différents continents. Elle vise aussi à favoriser l’échange d’information et les rencontres pour développer les échanges internationaux. Y prennent part des chefs d’État et de gouvernement, des gens d’affaires, des membres de gouvernements, des fonctionnaires internationaux, des universitaires, des syndicalistes et des gens de la société civile.

Parmi les conférenciers à cette 19e conférence internationale de Montréal, Tiémoko Meyliet Koné, Gouverneur de Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Youssouf Ouédraogo, Conseiller spécial du président de la Banque africaine de développement (BAD) ou encore l’ancien président nigérian, Olusegun Obasanjo.

Télécharger la communication de Jean-Baptiste Natama: CONF

Justin YARGA (Burkina), Fatoumata Diallo (Montréal)

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Mon tampon ? J B Natama.l'Afrique doit ? pr?sent se defaire des aides et promesses demagogiques de ces occidantaux qui ne finissent de nous tapper sur les nerfs.Ils alument le feux partout en Afrique et pr?tandent etre nos sauveures;YANA6MAR!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page