RDC: le M23 menace de réoccuper Goma

Bertrand Bisimwa, chef du M23 à Bunagana, le vendredi 2 août. REUTERS/James Akena
Bertrand Bisimwa, chef du M23 à Bunagana, le vendredi 2 août.
REUTERS/James Akena

Le Mouvement du 23 mars (M23) a  menacé samedi 3 août de reprendre Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, « si le gouvernement ne respectait pas ses engagements ».

La suite après cette publicité

Le chef politique du M23, Bertrand Bisimwa, a annoncé que « Si Kinshasa ne respecte pas ses engagements, le M23 se réserve le droit de reprendre Goma », comme en novembre dernier. “Les positions qui nous avaient été assignées par la CIRGL, nous les avons respectées. Le retrait de la ville de Goma a été effectif. Mais le déploiement de la compagnie du M23 à l’aéroport de la ville de Goma n’a jamais été effectué, la démilitarisation de la ville n’a jamais été effective”, a accusé Bertrand Bisimwa.Nous avons respecté notre part du contrat, nous voulons que le gouvernement respecte sa part“, a-t-il conclu.

Fin novembre, le M23 avait occupé Goma, capitale du Nord-Kivu et ne s’en était retiré que sous la pression des Etats de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), en échange d’une promesse de l’ouverture d’un dialogue avec Kinshasa.

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page