Sécurité du match Algérie-Burkina Faso: 5 000 policiers, 30 caméras de surveillance

Cinq mille hommes, entre policiers, unités républicaines, gendarmes et stadiers, seront mobilisés par les pouvoirs publics pour la sécurité de la rencontre internationale, Algérie-Burkina Faso, comptant pour le match de barrage retour décisif pour la qualification au Mondial-2014. C’est ce qu’a révélé hier à l’APS, le directeur de la sûreté publique, le contrôleur de police Naïli Aïssa, lors d’une rencontre de sensibilisation avec des stadiers, organisée à la Safex aux Pins maritimes à Alger. “Outre les policiers de Blida, 22 unités républicaines de sécurité et du renfort des wilayas voisines seront déployés le jour du match pour un total de près de 5 000 hommes sur le terrain. Quelque 2 500 policiers seront mobilisés ainsi pour orienter les supporters venus des autres wilayas et 30 caméras de surveillance ont été installées dans et hors du stade pour avoir l’œil sur tout ce qui se passe dans l’enceinte et sur les routes principales menant à Mustapha-Tchaker”, explique-t-il. “L’unité aérienne de la Sûreté nationale est également prête à intervenir en cas de besoin, sans oublier le fait que nous travaillons en étroite collaboration avec la Gendarmerie nationale”, a-t-il ajouté. “Tout a été minutieusement préparé et rien n’a été laissé au hasard pour assurer une bonne organisation de cette rencontre qui sera une vraie fête pour le peuple algérien”.

La suite après cette publicité

M. Naïli a appelé, par ailleurs, “les supporters sans ticket d’entrée au stade à ne pas s’aventurer dans les zones adjacentes de l’enceinte pour ne pas créer trop de pression sur les policiers, tandis que les mineurs doivent être accompagnés. Pour ceux qui n’auront pas la chance d’assister au match depuis les tribunes, des écrans géants seront installés dans la ville. Quant aux tickets de stade, je mets en garde quiconque s’amuse à les contrefaire qu’il sera sévèrement puni par la loi. Nous avons tout le matériel nécessaire pour les déceler. Même chose pour ceux qui tenteront de faire entrer des fumigènes au stade, nous détecterons tout cela”, a-t-il averti.
Évoquant la venue de la sélection, des journalistes et des supporters burkinabés, le directeur de la sûreté publique a assuré qu’“ils seront très bien accueillis et que leur sécurité sera assurée tout au long de leur séjour en Algérie”. “Un dispositif spécial pour les deux équipes sera mis en place durant leurs différents déplacements, tandis que les supporters visiteurs auront une partie des tribunes du stade Tchaker qui leur sera réservée. Nous avons les moyens et l’expérience nécessaire pour gérer cet événement”, a-t-il assuré. Présent à cette rencontre, le président de l’Organisation nationale des associations de sauvegarde de la jeunesse (ONASJ), Abdelkrim Abidat, a indiqué que sur les 500 stadiers formés sur le territoire national, 300 seront mobilisés pour la confrontation algéro-burkinabée. “Ils ont reçu une formation de six mois et sont tous des sportifs : footballeurs, karatékas ou judokas. C’est leur deuxième expérience sur le terrain après une première réussie lors du match Algérie-Libye à Blida (dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2013, ndlr)”, s’est félicité M. Abidat en faisant savoir que l’appellation “stadier” est appelée à disparaître prochainement pour laisser place à “éducateur de prévention de proximité”.

Source: http://www.liberte-algerie.com

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

5 commentaires

  1. Tout ?a on a entendu,mais le mieux serait aussi l’interdiction des lasers dans les stades maghr?bin.La FIFA doit condamner s?v?rement ces pays.Surtout quand on sait que ces lasers ont des cons?quences tr?s grave pour les yeux.

  2. je salut le courage des agents algeriens pour la mobilisotion des supporteur .

  3. bcp de courage au dirigeant Alg?rien pour la s?curit? pr?vue lors du match retour, elle nous interpelle tous, le sport de nos ne m?rite pas ce qui se passe dans nos stade surtout en Afrique: laser,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page