Réponse de Guillaume SORO à la lettre ouverte qui lui a été adressée par Aziz SANA

-

Suite à la publication sur notre site d’une lettre ouverte adressée à Guillaume Soro, nous avons reçu la réponse que nous publions pour vous en intégralité. 

La suite après cette publicité

Cher M. Aziz Sana,
Cher jeune frère,
Cher jeune Camarade,

Il y a des demandes légitimes qui ne peuvent rester sans réponse, au risque d’entraîner le juste courroux de la conscience universelle. C’est donc avec un profond enthousiasme et avec un intérêt certain que j’ai pris connaissance de la lettre ouverte et courageuse que vous avez bien voulu m’adresser, suite à la mission fraternelle que j’ai conduite récemment au Burkina-Faso, sous les hautes recommandations du Président de la République de Côte d’Ivoire, S.E. Alassane Ouattara.

Je vous en félicite chaleureusement et vous remercie du franc-parler dont vous avez su faire preuve à mon égard, sans jamais manquer du tact et de l’aplomb nécessaires à l’expression précise de vos idées. C’est pour que des jeunes africains comme vous émergent çà et là à travers notre continent que j’ai toujours eu le souci d’assumer la responsabilité historique que nombre d’entre vous m’ont symboliquement dévolue dans tant de pays africains et dans l’opinion internationale.

Mon enthousiasme et mon intérêt pour votre lettre ouverte

Pourquoi cet enthousiasme et cet intérêt pour votre lettre ouverte, me demanderiez-vous tout de même ? Parce qu’en parlant de l’homme politique que je suis devenu, vous avez fait référence aux qualités humaines du leader syndical, du combattant de la liberté, et du fils de la région ouest-africaine que je me suis toujours efforcé d’être avec dignité, courage et lucidité. Cela faisant, vous m’avez parfaitement mis à l’aise pour vous donner, sans m’ingérer bien sûr dans les affaires politiques de l’Etat frère du Burkina Faso, mon humble point de vue sur les voies et moyens d’une possible consolidation de la convivialité et de la confiance dans la démocratie burkinabè.

En plus des liens historiques indéfectibles qui jumellent de longue date la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso dans une puissante communauté destinale, vous n’êtes pas ignorant des raisons qui font qu’avec le président du Faso, S.E. Blaise Compaoré, pour qui mon exceptionnelle admiration est connue, j’ai une connaissance suffisante de l’élite politique burkinabé actuelle qui a essentiellement émergé dans son sérail. Roch Christian Kaboré, l’ancien président de l’Assemblée Nationale du Faso, est un ami et doyen qui a accompagné mes premiers pas à la tête du Parlement ivoirien. Je ne saurais donc parler du Burkina Faso sans avoir toute la délicatesse d’un vrai fils adoptif de ce pays-là, mien aussi par le destin et par la fraternité qui m’y lie à ce qu’il a vraiment de grand et de meilleur.

Votre lettre, par ailleurs, revêt pour moi un intérêt évident. Non seulement, j’ai parfaitement pris conscience de la tonalité insistante de votre Mouvement ça suffit, mais en outre, je sais qu’à travers la présente réponse à votre lettre, je m’adresserai de fait à ces millions de jeunes Burkinabè qui ont le regard tourné vers mes actes et paroles, moi dont ils admirent massivement l’engagement depuis plus de deux décennies pour la démocratisation intégrale et effective de la Côte d’Ivoire.

Vous savez sûrement, y compris par mes derniers faits politiques de fraîche date dans mon pays, que je ne suis pas adepte de la langue de bois. Sans poltronnerie ni précipitation, je crois en la capacité des Africains de faire leur temps, avec rigueur et discernement, avec courage et lucidité. J’ai constamment veillé à dire ce que je fais et à faire ce que je dis en politique, en vertu de ce devoir de cohérence qui distingue les politiciens des hommes d’Etat, ceux qui se servent du peuple de ceux qui servent le peuple. Ce n’est pas au Burkina Faso, qui plus est le pays des hommes intègres, que je vais brader mon intégrité.

Quand je parle au Président du Faso, S.E. Blaise Compaoré, c’est toujours la main sur le cœur, car il m’a honoré de sa confiance quand bon nombre de ceux qui m’applaudissent aujourd’hui m’avaient marginalisé parmi les parias de mon pays. Je n’aurai jamais la mémoire courte, pour servir à un doyen, frère, et ami d’une si importante exception, un discours mensonger qui ne serait rien d’autre que de l’ingratitude voilée. A ceux qu’on aime et qu’on respecte, qui plus est quand des millions de vies sont en jeu, dire la vérité est un devoir sacré.

De même, quand je m’adresse à l’opposition Burkinabè actuelle, composée pour une grande majorité d’hommes et de femmes politiquement émergés sous la présidence destinale du président Compaoré, il ne faut pas croire que ma langue fourchera ou que ma voix tremblera. Je dois donc aussi la stricte vérité à l’Honorable Roch Christian Kaboré, comme à tous ceux qui, actuellement sont en quête d’un nouveau cadre de consensus avec le Chef de l’Etat Burkinabè.

Le Burkina d’hier, le Burkina d’aujourd’hui et Blaise Compaoré

Ce n’est pas à moi de dire ce que les Burkinabè doivent faire. Je ne peux que leur suggérer les enseignements de mon expérience. Que dois-je donc vous dire, cher jeune frère Sana, chère jeunesse Burkinabè, en stricte et pure vérité ? D’abord qu’au regard des ressources économiques naturelles très limitées du Burkina Faso, il importe à tous de reconnaître que ces trente dernières années sont véritablement les Trente Glorieuses de l’épopée politique Burkinabè, car le bond socioéconomique réalisé par ce pays sous la direction du président Blaise Compaoré est incontestablement remarquable. Ne boudez surtout pas vos acquis, au risque de les regretter demain. Il faut consolider, fructifier et transmettre pacifiquement le legs de ce précieux travail d’amorce, sans oukases ni intempérance. Nous savons tous ce qu’était le Burkina des années 80 et certains de ceux qui sont nés dans le Burkina des années 90-2000 ont besoin de notre expérience pour se convaincre du fait que ce pays est parti de presque rien pour être la terre d’espoir qu’il est aujourd’hui, avec les audaces modernistes qui le métamorphosent de jour en jour.

Je me dois d’insister ensuite auprès des jeunes Burkinabè que le président Blaise Compaoré, élu démocratiquement par les siens à 80%, ne saurait souffrir la comparaison que certains esquissent entre lui et l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, qui n’a jamais été élu de toute sa vie politique à la tête de la Côte d’Ivoire. Laurent Gbagbo a constamment souffert d’un manque de légitimité politique et a aggravé son cas en embouchant, qui plus est, la trompette infernale de l’idéologie criminelle de l’ivoirité qui a fait tant souffrir les Ivoiriens et leurs étrangers, parmi lesquels les immigrés Burkinabè qui ont payé le plus lourd tribut en vies humaines injustement fauchées.

Pourtant voyez la peine que nous nous sommes donnée pour vaincre démocratiquement, puis militairement un Gbagbo qui n’avait que 10 ans au pouvoir ! Imaginez la peine qu’il faudrait se donner pour vaincre un chef d’Etat légitime, qui a en plus pour lui, une redoutable maîtrise des arcanes de son pays depuis 26 ans ! On peut, On doit faire l’économie d’une telle tragédie humaine dans votre pays.

Le président Blaise Compaoré, qui a impulsé l’émergence burkinabè actuelle, n’est pas seulement précieux pour son pays. Son leadership pour la paix, la cohésion, la sécurité et la solidarité de la sous-région ouest-africaine est inestimable et hautement exemplaire. Comment ne pas comprendre qu’un tel homme demeure urgemment utile par son l’efficience de son leadership à notre communauté sous-continentale et continentale, à l’heure où les avancées du péril terroriste, les officines d’infiltration fondamentalistes, les crises politiques perlées s’enchaînent avec une bien inquiétante frénésie autour de nous ?

Vous savez que c’est au Burkina Faso que les Ivoiriens sont venus trouver la paix dont ils jouissent actuellement. Comment nier que l’élite politique ivoirienne veuille de toutes ses forces que le Burkina Faso, son Etat-jumeau, demeure un havre de sérénité et de prospérité dans la liberté et la justice ?

Cher jeune frère Sana,
Chère jeunesse Burkinabè,

Il faut donc que mon expérience de la crise ivoirienne vous oblige à entendre ceci : la question burkinabè actuelle, loin d’être une tragédie identitaire fratricide comme la crise ivoirienne le fut, est un différend démocratique ordinaire, solvable par les voies idoines de la sagesse légendaire des gens du Faso, par le consensus et par la négociation, le tout sous l’arbitrage souverain du peuple Burkinabè dans son entièreté.

Après 26 ans au pouvoir, le président Compaoré sait parfaitement qu’il n’a plus rien à prouver. L’essentiel de sa carrière politique est derrière lui. Il s’agit donc pour lui d’œuvrer pour une transition réussie à la tête de l’Etat Burkinabè, de telle sorte que le chaos qui marque tristement bien des successions à la tête des Etats africains soit méticuleusement épargné au Burkina Faso. Une conciliation de haut niveau suffira donc à fluidifier ce processus.

Je n’ai perçu, dans l’attitude du président Blaise Compaoré, la moindre volonté de s’attacher viscéralement au pouvoir, mais la détermination d’un visionnaire politique qui tient à transmettre à la postérité un Burkina Faso alerte, prêt à d’autres défis économiques, sociaux et politiques, sans précipitation ni attentisme. Le président Compaoré déteste les conflits, mais comme vous le savez, il a un sens très élevé de son honneur. Et c’est quelque chose d’important dans une équation politique.

Dans la fronde des frères issus du sérail du parti présidentiel burkinabè, je ne perçois pas non plus un refus de prendre en compte l’intérêt général qui commande la volonté de servir le peuple chez le président Compaoré, mais l’ardent désir de s’entendre avec lui sur les balises d’un avenir stable de ce pays.

Pour moi qui ai vu se réconcilier les présidents Bédié et Ouattara en Côte d’Ivoire, je le répète, il n’y a pas le feu au Burkina Faso. La politique, c’est aussi l’art de l’impossible. Il faut et il suffit que l’on comprenne qu’on ne saurait sacrifier 26 ans de pouvoir par un départ précipité.

L’expérience du pouvoir démocratique enracine un homme dans son peuple et un peuple dans son chef. Leur séparation idoine ne saurait se faire par des oukases, mais par un processus mûr, serein, progressif et équitable, dans le respect de la légalité constitutionnelle et de toutes ses possibilités intrinsèques et légitimes.

On ne se sépare pas d’un Chef d’Etat légitime comme une entreprise se sépare d’un employé intérimaire. Mais dans la noblesse, la dignité et le soin pris à la continuité efficace et consensuelle de l’Etat. Certes, aucun Etat africain n’appartient à un chef d’Etat. Tous sont et doivent être des serviteurs attitrés de leurs peuples. Mais si le pouvoir ne saurait se confisquer à vie dans une démocratie, le respect des possibilités légales et légitimes d’arbitrage des différends s’impose tout aussi bien à l’opposition.

La voie de la raison et de la dignité l’emportera au Burkina Faso

Je suis donc tout à fait convaincu que la voie de la raison et de la dignité l’emportera au Burkina Faso contre la bouillie du cœur. J’y incite ardemment mes frères du Faso. Je pense que comme un seul homme, avec notre soutien à tous, et notamment avec l’appui permanent de la Côte d’Ivoire sous l’inspiration du président Alassane Ouattara, les leaders politiques burkinabè se rassembleront bientôt autour du Président du Faso, S.E. Blaise Compaoré, et réaliseront le saut décisif vers un consensus durable autour d’une vision commune de la continuité et de l’alternance au sommet de l’Etat Burkinabè, dans la sagesse, la patience et la paix qui seules garantissent la prospérité de nos peuples.

Cher Aziz Sana
Jeune frère et Camarade,

Si vous avez confiance dans le Che Bogota que vous connûtes à la FESCI à Gagnoa, si vous avez toujours confiance en la personne du combattant intrépide de la démocratie et de la dignité que je demeure après des années comme ministre d’Etat, comme premier ministre et l’expérience de chef du Parlement ivoirien que j’arpente aujourd’hui, je sais que vous vous engagerez à porter et transmettre mon message d’apaisement au Mouvement ça suffit et à l’ensemble de la jeunesse burkinabè. Votre avenir n’est pas compromis. L’Afrique des prochaines décennies sera incontestablement notre responsabilité première. L’impatience est du diable et la patience, de Dieu.

Recevez mes salutations distinguées, fraternelles et chaleureuses. Transmettez mes amitiés indéfectibles et mon message de patience et de paix à la jeunesse burkinabè qui demain, honorera, j’en suis certain, la destinée exceptionnelle de votre belle nation.

Abidjan, ce 10 janvier 2013.

S.E. Guillaume Kigbafori SORO
Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire

PS  : Je vous invite à prendre attache avec mes services, afin que je vous reçoive en audience pour enraciner le dialogue que vous avez sollicité dans des initiatives concrètes. Vous êtes le bienvenu à Abidjan.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

92 commentaires

  1. pourquoi tu met pas ta photo?nous qui sommes au faso,on a plus peur de rien,le blaiso vas d?barrasser le planc?,quand a toi ismael le chien tu ne pas au faso,tu connaidras jamais comment est vie au faso,pas de democratie pas de justice,donc ?a rime avec chaumage et pauvr?t?,et ces la polutique dr qui?

  2. Dieudonn? Tapsoba, Merkel n'est pas pr?sidente de l'Allemagne. Elle est chancelli?re, ?quivalent ? Premier ministre dans un autre type de regime politique. En Allemagne, il y'a l'alternance pr?sidentielle et il connaisse ce qu'on appelle regime parlemenataire.

  3. si u a besoin d blaise envoi le en c?te d’ivoire ns on en a plu besoin.blaise est est mortel m? l burkina est ?ternel.Et s’il mourait de suite dc l burkina restera ingouvernable?respecte les gens

  4. En lisant, ce petit apprenti politicien de Soro Guillaume, je me rends compte qu’il ne pouvais pas dire le contraire de ce qu’il affirme. Tu peut au lieu de mettre ta main sur ton c?ur, la mettre au moins dans ton anus. Tu n’es qu’un petit ?tudiant qui apr?s les banc a appris ? tuer et ? rendre veuves les femmes et orphelin les enfants d’un pays qui vivait en paix. Reste dans ta patrie, mais laisse nous g?rer nos probl?mes politiques. Tu n’est pas un exemple pour la jeunesse africaine, parce de ta main tu as tu? et vers? le sang des Africains. Au lieu de tenter une m?diation p?rilleuse, il faut plut?t aller pr?parer ta d?fense car t?t ou tard, tu r?pondra avec ton mentor tueur Alassane, quand le rapport ne sera plus de votre c?t?. Idiot

  5. j’ai piti? pour tous ceux qui cite soro comme un exemple! un exemple pour qui? Pour des ?cervel?s oui! Sinon qui pr?senterait quelqu’un qui a endeuill? son pays pendant 12 ans juste pour le pouvoir Honte ? toi Jean louis Dima!

  6. Richard Kabor? , Pourquoi vous parlez de transition pacifique? Le Burkina est il en guerre? Ce qu'on lui demande la constitution a trac? les condition d'?ligibilit? pourquoi il ne veut pas respecter et tu viens nous parler de transition pacifique! De quoi a t il peur votre proph?te Blaise? Qu'il c?de la place aux autres! c'est tout, il n'est pas ? mi mandat et ? ce que je sache personne ne lui dit d'?courter son mandat on lui demande de respecter la constitution ! Qu'est ce qu'il y a de grave l?? Cessez de nous fatiguer monsieur Kabor?! Qunat ? Soro qu'il r?gle tous les probl?mes que lui et Ouatara ont cr?? en c?te d'ivoire du fait de leur sordide haine contre le Pr?sident Gbagbo!

  7. T. Emmanuel Da: Et en toute objectivit? tu penses qu'un assassin comme Soro est un mod?le? Moins d'hypocrysie! Dites effectivement ? ce bout d'homme ce buveur de sang humain ce qu'il est? On ne peut pas en toute objectivit? trait? quelqu'un qui a fait ?gorger 70 gendarmes en 2002 ? Bouak?, fait massacrer 800 personnes ? Dou?kou? en mars 2011, massacrer 300 personnes dans le camp de r?fugi?s de Nahibly, etc.. la liste est longue de mod?le pour l'Afrique non et non!

  8. Richard Kabor? et lui Soro le dit en tant que qui? Il n'est pas un exemple pour la jeunesse africaine! Pourquoi devrait-on pr?parer la transition? Donc vous reconnaissez qu'il y a une anomalie dans ce pays? Non que ce sanguinaire de Compaor? part c'est un assassin qui a foutu en la'ir en octobre 1987 l'espoir de tout un continent quand il a assassin? Sankara! par ailleurs j'ai vu Soro ?crire que Gbagbo n'a jamais ?t? ?lu et son mentor le vilain de Sindou qui a du tuer pour ?tre l? o? il est lui est ?lu? Soro tiens toi tranquille un jour tu r?pondra de tes crimes!

  9. Compaor? sage ce sanguinaire l?? De grace monsieur Ou?draogo ne nous pr?sente pas le pire des dictateurs que l'Afrique aie connus en ces termes c'est honteux de ta part!

  10. franchement guillaume occupe toi de tes oignons! l?Afrique a mal de son hypocrisie! mais pour qui tu nous prends? le guillaume soro en qui j’avais confiance vient de mourir!

  11. A la lecture de votre analyse, c'est un sentiment de joie qui m anime en ce sens qu il existe encore en Afrique, des t?tes pensantes et des visionnaires comme vous.
    A juste titre soyez en remercier pour vos conseils et votre assistance ? l Etat fr?re du Burkina Faso en qui vous accordez tant de respect et de consid?ration.
    Excellence MR le Pr?sident de l Assembl?e nationale de Cote d Ivoire, vous ?tes une chance garantissant l avenir de la jeunesse Ivoirienne et fasse Dieu que votre m?diation porte ses fruits afin que notre pays,le Burkina Faso ne s inscrive dans la liste des pays affect?s de crise.
    Par la suite ,je m adresse ? mes fr?res et soeurs du Burkina Faso.En toute honn?tet? ,je vous incite ? adh?rer pleinement ? la proposition de notre tr?s cher fr?re de la Cote d Ivoire et ce pour diverses raisons.
    Tout d abord ,vu l expansion du terrorisme et du ph?nom?ne de crise qui ne cessent de croitre ,il conviendrait de permettre ? SEM MR BLAISE COMPAORE
    Pr?sident du FASO de juste pr?server nos acquis durant cette p?riode jonch?e de toute une panoplie de ph?nom?nes nuisibles. Et cela ,par mesure de prudence car de nos jours,notre pr?sident reste le p?re ,pr?s du quelle nombreux pays viennent exposer leurs probl?mes et obtiennent des solutions judicieuses. Pourquoi donc les autres en b?n?ficient et nous nous en priverons ? Je crois que notre pr?sident est encore valide et d une vitalit? in?luctable,alors l int?r?t qu il pr?sente surpasse les fronti?res Burkinab? puis se propage dans toutes les directions de l Afrique qui souffre encore profond?ment.D?s lors l Homme demeure indispensable dans la marche du d?veloppement Africain.
    Ensuite,retenez qu il ne demeurera pas ?ternellement au pouvoir car ce pouvoir n est point sa propri?t? priv?e.Cependant,un ?ventuel d?part de SEM BLAISE COMPAORE aujourd hui serait pr?coce et pr?matur?.Et c est la raison pour laquelle je m ?vertue ? vous instruire de la n?cessit? d octroyer une nouvelle fois notre confiance au pr?sident.Car l id?e du changement vivement ?voqu?e n est point synonyme d am?lioration.L illustration parfaite est fr?quemment observ?e dans notre continent.
    Enfin,nous ne saurons construire et sauvegarder le d?veloppement Burkinab? qu a ce prix.
    VIVE LE FASO ! JE VOUS REMERCIE !

  12. Que des reflexions steriles contre une tres belle argumentation et mediation du president Soro.

  13. Merci Mr le PAN de CI pour votre mediation.Nous les burkinabes avons pris conscience de l’erreur au auquel veut nous conduire certaines politiques du faso.Apres reflexion le peuple du burkina est pret pour le referendum

  14. Issaka Dialga ta carence intellectuelle t’am?ne ? prononcer des paroles de l?chet?. Merci d’avoir pris le temps de me lire au tu aurais appris la v?rit? du peuple Burkinab?. La v?rit? rougit les yeux mais ne les cassent pas.

  15. Anonyme tu parle d’existence toujours on se refuge derri?re la colonisation.

    La chose que tu ignore et cela est malheureux c’est que nous avons comme atout de l’avanc?e technologie mondiale sur lequel on doit s’inspirer pour se d?velopper et construire notre future au lieu d’avoir toujours ce reflexe de victime et de mandiant et de ceux la qui magnifient l’ext?rieur et de cet fait qui se trouvent incapables. la chine l’a fait alors!!! tes propos sont digne d’un assujeti. Voyage et tu vas comprendre.

  16. Mer?i grd-fr?re SORO POUR CE MESSAGE .QUE MES Fr?res retiennemt la derni?re phrase(l’impatience est du diable,la patience de DIEU)

  17. Jusque l? j’avais de l’estime pour M.SORO sur son courage, sur ses r?ponses publiques et son calme dans la r?solution des probl?mes. Dans le cas de la lutte arm? en CI, m?me si cela a=? couter des vies humaines que je regrette beaucoup, il faut reconnaitre qu’il y’avait beaucoup d’injustice ? l’?gard de certaines population; chose qui conduit ? la r?volte par les armes.
    Pour notre part on n?est pas encore ? ce niveau d’injustice ? ma connaissance et je f?licite la politique sur ce plan et je remercie Dieu pour cette clairvoyance de nos politiciens.
    Revenant sur les positions de M.SORO, sur la patience que nous devons observer, je suis d??u de lui car il est mal plac? pour nous conseiller cela. En effet, cela fait plus de vingt ans que nous entendons. Dites moi M. SORO, combien de temps ave-vous donner ? M. GBAGBO?
    Pour ce qui se passe actuellement dans le CDP, il n’y rien d’anormal, car ? ma connaissance les statuts et r?glement int?rieur pr?voient des d?missions, donc ils ne font qu’exercer ce que leur conf?rent leurs textes fondamentaux. Par ailleurs, ce que je n’ai pas compris, c’est votre d?l?gation qui compos? des membres de l’ex?cutif et du l?gislatif (car on vous a pr?sent? comme pr?sident de l’Assembl?e Nationale), n?y-a-t-il pas s?paration de pouvoir en RCI? Par contre, j?aurais compris une d?l?gation du RDR soutenir le CDP

  18. Excellence, de quel burkina parlez vous? Avec tout le respect que je vous dois, je vous invite ? vous tenir ? l’?cart de la « Blaiso-cumilite ».

  19. En quoi SORO est partiel? En disant la verit?? Mr KIEMA DAOUDA, il est temps de descendre de tes nuages. vois la verit? en face, BC nous est utile en ce moment.

  20. A entendre Dieudonn? Tapsoba j’ai envie de vomir ce sont des gens comme vous qui sont des reptiles et opportunistes de la republique mais ne t’inqui?te au moment venu tu n’aurait pas le temps de retourner ta veste.

  21. Il est d’ailleurs temps que l’afrique occidentale francaise se reveille et prenne sa vrai independance, sa destin?e en main, que le culte de la personnalit? disparaisse laisse place a une r?el libert? d’expression et une vraie d?mocratie. Ce culte pourrait juste etre l’appanage des chefs traditionnels et non des pr?sidents.

    Parce que le faso a du potentiel pour ce developper mais pas avec des gens qui n’aiment pas leur pays et leur peuple.

    Je peux meme me permettre de dire que le faso est plus riche que la France. Mais c’est au peuple de se soulever et te dire non ca suffit maintenant. Nous avons les matieres premieres. On nous traite de pauvres, mes freres il faut comprendre juste que c’est faux. Cest un conditionnement pschycologique pour toujours nous dominer. La france n’a que du gaz naturel et meme pas assez parce que c’est la russie qui leur fournie. Ne soyez plus naifs

  22. Il faut que les burkinab? comprennent que la d?mocratie c’est juste un jeu politique. il suffit de comprendre les m?canisme pour voir claire dans ce jeu. les m?canismes et les r?gles sont d?finis dans la constitution et c’est l’application de cette constitution qui assoit et assure la d?mocratie. Et jusqu?? preuve du contraire le pr?sident Blaise ne sait pas prononcer ouverte sur l’application de la constitution en 2015. Donc laissons la d?cision ? Blaise, il en a pris des tonnes aussi delicates

  23. Oui pour la Modification de la Constitution. La loi l'autorise.

    2) Article 162 (Loi N? 002/97/ADP du 27 janvier 1997)

    La loi fixe les conditions de la mise en oeuvre de la proc?dure de r?vision.

    Article 163 (Loi n?001-2002/AN du 22 janvier 2002)

    Le projet de r?vision est, dans tous les cas, soumis au pr?alable ? l'appr?ciation de l'Assembl?e nationale [?].

    Article 164

    Le projet de texte est ensuite soumis au r?f?rendum. Il est r?put? avoir ?t? adopt? d?s lors qu?il obtient la majorit? des suffrages exprim?s.

    Le Pr?sident du Faso proc?de alors ? sa promulgation dans les conditions fix?es par l?article 48 de la pr?sente Constitution.

    Alin?a 3 (Loi N? 002/97/ADP du 27 janvier 1997)

    Toutefois, le projet de r?vision est adopt? sans recours au r?f?rendum s?il est approuv? ? la majorit? des trois quarts (3/4) des membres de l?Assembl?e nationale.

  24. Oui pour la Modification de la Constitution. La loi l'autorise.

    Article 161 (Loi N? 002/97/ADP du 27 janvier 1997)

    L?initiative de la r?vision de la Constitution appartient concurremment:

    – au Pr?sident du Faso ;

    – aux membres de l?Assembl?e nationale ? la majorit? ;

    – au peuple lorsqu?une fraction d?au moins trente mille (30 000) personnes ayant le droit de vote, introduit devant l?Assembl?e nationale une p?tition constituant une proposition r?dig?e et sign?e.

  25. Je suis heureux d’avoir lu cette r?ponse . Mais elle nous montre clairement que M. SORO est partial et partiel puisqu’il s’est content? de construire un texte ?logieux dont peut ?tre content Blaise COMPAORE en le lisant …

  26. mr soro avec tt le respect ke je doit gadez vos conseil, en palan d democrati on vou conai tous vou et vou hom aviez mssacre torturer tuer les pop du nord pendan ds ann? ?a on le sait, et di ke mr gbagbo na jamai ete elu en ci poutan vs ete son 1e ministr.
    nou burkina nou voulon le changemen, et vou etes mal placer pou ns conseiller car vou etes UN REBELLE ET UN REBELLE RESTE TOUJOURS UN REBELLE. merci

  27. si tu ne sais ps donner tu sais rembourser.soro ? cdp mais blaise doit avoir honte de lui car le bf n’ai pas un royaume.democra

  28. Merci ? son excellence Guillaume Kigbafari Soro pour sa r?ponse prompte. Merci pour l'int?r?t qu'il accorde au Burkina et ? sa jeunesse. Comme il a su bien le dire nous sommes tr?s nombreux ? l'appr?cier pour ses prises de positions justes et justifi?es. Il est vraiment un grand mod?le Africain. Effectivement l'avenir du Burkina d?pend des Burkinab?. Mais nous disons aujourd'hui que l'avenir du Burkina d?pend de Blaise Compaor?. La patience a assez dur?. J comprends bien M Soro pour certains ?loges ? l'endroit de M Compaor?. Mais beaucoup de Burkinab? comme moi ne se reconnaissent pas ? l'?mergence des 26 ans de M Compaor?. Vous parlez comme si le Burkina ?tait en paralysie pendant la venue de M Compaor?. Nous disons non; car avant lui il y avait un homme appel? Thomas Sankara qui avait un projet de construire un Burkina ou tout le monde se retrouvera. Vous parlez de 26 ans d'acquit; je regrette mais en 1987 j'avais 12ans dans mon village. Et ? part quelques arbres qui ont grandit, plus rien n'a chang? dans ce village. Au contraire tous les projets de la r?volution qui avaient tr?s bien d?but? dans mon village pour le grand bonheur de tout le peuple Burkinab? ont pris fin le lendemain de l'assassinat de notre h?ros nous laissant comme des orphelins. En dehors des thirt-short de campagne mon village ne doit rien aux 26ans de r?gne de Blaise Compaor?. Alors de quoi un homme comme moi a t'il peur pour un changement au Burkina Faso?

  29. La france nous a enseign? l’art de bien parler, bavarder. Il est temps d’agir maintenant parce que nous avons parler pendant 26 ans. 26 ans d’esclavage de n?ocolonialisme. Ce monsieur a la solde des int?rets francais devrait purement et simplement d?gager. le peuple du faso souffre a cause d’un seul individu.

  30. Je pense apr?s 26 ans au pouvoir en plus des 04 ans pass? aupr?s de notre r?el pr?sident (Thomas.S) soit au total 30ans de pouvoir.
    Blaise doit partir. Ce sont des choses qui ne se discutent pas. On ne pourrait pas dire que son bilan est nul, mais m?diocre dans son ensemble.
    Ceux la, qui le d?fendent ce monsieur pourteront avec lui la responsabilit? de ses actes mainteant et pour toujours.

  31. Vraiment merci Mr le pr?sident SORO pour votre intelligence, votre sagesse et surtout pour ce soutient et ces conseils. Notre pays en ? vraiment besoin en ces moment difficiles. Le peuple Burkinab? doit accepter de participer ? un r?f?rendum afin de d?cider de fa?on d?mocratique si oui ou non le PF Blaise Compaore doit se pr?senter au ?lections de 2015. Car seul le peuple peut apporter une quelconque modification de la constitution, donc de l’article 37. Les anarchistes ne veulent pas entendre parler de r?f?rendum et paradoxalement se proclame combattant pour la d?mocratie. Laissez moi vous dire que la d?mocratie c’est le fait de consid?rer les la d?cision du peuple et ce par la voix des urnes.

  32. Mon cher Richard, quand on ne jouit plus de ses facult?s m?me minimales(encore faut-il que tu sois dot? de la facult? de r?fl?chir encore moins la capacit? d'analyse!!!) on n'a que sa gueule pour percer le tympan des intellectuels (ce sont les tonneaux vides qui font trop de bruit)! C'est honteux de la part d'un Kabor?, seuls les d?cervel?s et tu en fais bien partie pauvre Richard, sont malheureusement sont incapables de remarquer cette contradiction ?vidente entre la lettre de Soro et l'entretien de Blaise sur TV5. Devoir de compatriote: je me porte volontiers ? te trouver un psychiatre!

  33. Adama Sawadogo donne moi un int?r?t de Soro au Burkina que la tranquillit?,Mr Soro a un amour profond pour le faso c est pourquoi il a ?t? d?p?ch? pour mieux s impr?gner des politiques et inciter le pays a un dialogue.Conscient de l importance de la paix du Burkina pour l Afrique pourquoi ne pas motiver une transition apais?e? la crise d un pays fr?re peut avoir des inconv?nients sur les pays voisins.Il existe trop de lien entre la Cote d Ivoire et le Burkina,que nous burkinab?s et les ivoiriens connaissons.La non ing?rence de la Cote d Ivoire dans la crise du burkina devrait mettre en cause l amiti? des deux pays fr?re. Mais il serait a nous peuple du faso de choisir notre destin en r?visant la constitution par r?f?rendum , aux urnes.

  34. le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple est la base de la d?mocratie vraie. En effet,cela veut dire que la voix du peuple est pr?pond?rante donc doit ?tre entendue.Il faut que les burkinab?s sachent que dans notre constitution il est possible de r?viser l article 37 par un r?f?rendum. Quant a Mr Soro,il est la bienvenue pour inciter un dialogue politique car il peut en t?moigner l importance. Conduisons donc le faso a une transition apais?e.merci

  35. trop d’anarchistes au FASO maintenant, comment peut on s’opposer a un r?vision l?gale de la constitution par le peuple ? travers un referendum? Puis je ne comprends pas pourquoi les sales pouvoiristes s’enflamme de partout ? cause d’un simple message de paix et d’appel ? une transition pacifique pr?ner par mr SORO Guillaume.

  36. merci a S E Soro pour ses conseils. je retiens 2 choses dabord les services que le president Compaor? a rendu a la nation pour cela il merite la reconnaissance du peuple. ensuite il presente un appercu du faso si nous ne parvenons pas a une alternance pacifique. l?equation suivant reste a resoudre: il a fallut 10ans pour venir a bout d?un president illegitime dans un pays moyen. combien d?ann?es il faut pour un pays aux ressources tres limit? avec un president legitime a plus de 80%? sommes nous pret a prendre le risque?

  37. Mr SORO on ne peut pretendre etre un defenseur de la democratie (dont l’alternance est un principe fondamental) et justifier la candidature de quelqu’un qui a deja 26 ans de pouvoir. Aussi mr compaor? n’est pas n? president et vu que l’experience du pouvoir s’acquiert en etant au pouvoir permettez mr le president de l’assembl?e nationale ivoirienne que comme le stipule la constitution du burkina faso que l’alternance soit possible en 2015. A vouloir co?te que co?te defendre l’indefendable il na?t un paradoxe entre l’image actuelle que vous montr? de vous et les arguments que vous avancez pour justifier la future candidature de notre actuel president. defendez

  38. Excellence Monsieur le pr?sident de l assembl?e nationale de Cote d ivoire,? la lecture de votre article,c est un sentiment de joie qui m anime en se sens qu il existe encore des t?tes pensantes et des visionnaires comme vous au sein de notre continent.
    Je tiens ? remercier du fond du coeur pour vos sages conseils et surtout pour le respect et la consid?ration que vous accordez au peuple fr?re du Burkina_Faso que nous sommes.
    Quant ? mes fr?res burkinab?,je vous prie de bien vouloir pr?ter une oreille attentive aux propos de son Excellence GUILLAUME SORO qui nous apporte son assistance pour qu on puisse ?viter une ni?me crise Africaine.Nous ne saurons ?tre du m?me avis,cependant,il est mentionn? clairement dans notre constitution des recours pour pailler aux injustice.D?s l id?e de perpetrer des troubles serait purement et simplement idiote.L atmosph?re politique se traduit par une opposition et les d?tenteurs actuels du
    pouvoir qui se recclament ,tous deux la majorit?.
    Comment peut on d?partager nos deux antagonistes ?
    L id?al serait d emprunter les voies l?gales et l?gitimes ? savoir d une part ,apr?s concertation avec le premier ministre et le pr?sident de l assembl?e nationale ,on proc?de ? un r?f?rendum ou alors qu on aillent aux ?lections pr?sidentielles de 2015,avec tous les candidats en liste sans la moindre exclusion afin de percevoir clairement le choix du peuple souverain du BURKINA FASO.
    Ainsi,tout comme en Cote d Ivoire ou au S?n?gal la v?rit? triomphera ? travers le vote des Burkinab?,celui qui s oppose ? cette derni?re conception sera consid?r? comme l initiateur des d?gats qui en r?sulteraient.

  39. Que ALLAH le mis?ricorde DIEU vous assiste et vous donne la sagesse et les bonnes perspectives pour mon pays.M soro

  40. Blaise doit partir un point c’est tout. Nous la jeunesse nous voulons le changement.

  41. Son Excellence le PAN, Vous ne pouvez en aucun cas parler de pr?cipitation ? l?issue du mandat qui a ?t? conf?r? ? un Pr?sident lorsqu?il s?agit de confier les r?nes du pays ? un autre. D?o? les vell?it?s de modification de la constitution ? Que vous trouverez donc acceptable ? Car pr?parer la transition fait partie des pr?rogatives d?un Chef. Il ne doit en aucun cas penser qu?il est le seul, l?unique capable de succ?der ? lui-m?me ? la fin de son mandat, sinon on tombe facilement et arbitrairement dans la dictature. Et je suis surpris que cela puisse vous paraitre un argumentaire ? d?fendre. A moins que le Pr?sident n’accepte en m?me temps d??tre comptable de cette forfaiture. Auquel cas il faut en assumer les cons?quences.
    Et la comparaison d?un chef d?Etat ? un simple employ? me parait encore plus d?pourvue de sens car c?est toute une constitution supr?me qui limite la dur?e de l?int?rim de l?un tandis que celui de l?autre ne fait que subir dans la majorit? des cas les oukases et les caprices du capital. J?avoue avec modestie que je suis plus que surpris d?une telle analyse venant un homme politique d?une aussi grande stature.
    Nous pouvons ?tre d?accord ? bien des ?gards, tant vous avez fa?onn? la marche d?mocratique de votre pays, mais sur ces questions fondamentales du peuple Burkinab?, permettez-moi de vous exprimer mon insondable d?saccord.
    Bien cordialement,

  42. M soro ces gens pensent qu’ils vont nous berner, nous jeunes conscients qui savons que le Burkina est le pays le plus chaleureux,hostile et acceillant,un patrimoine culturel ? pr?server alors nous vous remercions pour toutes vos actions.

  43. pourquoi c’est la minorit? qui vie dans le beurre qui se plaint ? chaque fois ???

  44. Chaque on crie que BC ne fait rien pour notre pays mais on ne se rend jamais compte que a chaque fois que quelque chose est fait on casse tout et il faut tout refaire. Que Dieu b?nisse et assiste le pr?sident COMPAORE

  45. Le pr?sident n’a rien dit pour l’instant alors pourquoi se disputer?

  46. Sentant d?j? les effluves du futur cadavre
    Les vautours tournoient en une ronde macabre
    Les plus impatients fondent d?j? sur la proie
    Voulant s?offrir opportun?ment un festin de roi
    Ainsi finiront-ils en un pieu embroch?s
    Alors que se rel?ve l?objet convoit?.
    (A M. Nyamsi . De la difficile ?volution des primates. Si les occidentaux n?ont que ce genre d?exemple sous les yeux, pourquoi respecteraient-ils les africains ?)

  47. soro je vs respecte mais eloignez vous des affaires qui ne vous regarde pas. blaise compaor? n’a pa cr?? le burkina donc avec ou sans lui le burkina et l’afrique de l’ouest pui le monde existera.

    une question mr SORO  » si blaise compaor? meurt brusquement il n’aura pas kelkun pour diriger le pays ou koi ? »

    la valeur d’un homme se reconnait apr?s son d?part.

    apr?s 33 ans de r?gne de felix houphouet qua til laisser ? la RCI si ce n’est la guerre.

    c’est cela que nous voulons eviter au faso. donc suivez l’actualit? comme les autres. merci

  48. eh! rouge garde ton boilo por ton futur devoir.nous savons tous ce que le blaizo a fait pour ce bf donc s il veut continuer il a notre soutient

  49. Jeune Malko il est vrai qu’il n’appartient pas au pr?sident de trouver son successeur ,mais il est important de souligner que presque tous les opposants ont travaill? au cot? de son excellence et il les connait mieux .je pari que le pr?si serais plus heureux que la jeunesse prenne le relais au lieu
    de ceux vieux radin assoiff? de pouvoir.

  50. ROUGE penses tu que dans cette note il est seulement question de pouvoir?je penses que non il traite de sant? du peuple que de politique alors revise ta comprehension et ne so?le pas le peuple

  51. Les vraies d?mocraties voient des alternances apr?s un ou 2 mandats et ces pays d?mocrates se portent bien.Je ne crois pas qu' un d?part de Blaise Compaor? en 2015 sera un d?part pr?cipit? puisque pr?vu par la constitution Burkinab? et nous devons tout simplement respect? cette constitution. Nous avons le temps je crois de pr?parer cette transition dans un climat apais? car le peuple Burkinab? est conscient de son avenir et parmi les acteurs politiques qui ont travaill? et accompagn? le Pr?sident Compaor? toutes ces ann?es seront certainement ? la hauteur pour g?rer son h?ritage politique. La sagesse reconnue de Blaise Compaor? sera toujours sollicit?e aussi bien par les Burkinab? que le PEUPLE africain

  52. ENCORE MOI BRICEFA FRANCHEMENT SI J’AI A LA PLACE DE NOTRE CHER PR?SIDENT JE DIRAI CECI PEUPLE DU BURKINA MON CHER PEUPLE JE REGRETTE LA MORT DE MON PR?SIDENT THOMAS SANKARA CELA A CR?E BEAUCOUP DE FRUSTATION EN VOUS AUJOURD’HUI J’AI DES AMIS QUI ME TRAHISSENT MAIS THOMAS NE L’A JAMAIS FAIT SINON JE SERAI PAS PARMI VOUS AUJOURD’HUI JE DEMANDE PARDON.A QUOI SERT DE GAGNER LA PR?SIDENCE SI ON PERD SON ?ME JE ME RETIRE EN PAIX JE VOUS LAISSE DANS CETTE PAIX JE T ‘AIME MON PEUPLE TU M’ES TR?S CHER QUI SAIT SI DIEU LE VEUT ON SE RETROUVERA EN 2020 POUR UNE NOUVELLE AVENTURE.DIEU B?NISSE LE BURKINA FASO.

  53. Je crois que qu’il est clair que M. Soro pense qu’il faut accorder encore un bonus ? M. B. Compaor?. Rappelons-le que la patience dont il parle ne peut ?tre ind?finie, sinon, cela ne s?appellera pas la patience mais bien autre chose. Je vous en prie M. Soro, impr?gnez vous de l’historique de cette cet «  »accrochage » » du pr?sident au pouvoir. Dans l’esprit de constitution (qui a d?j? fait l’objet de modification avant 2010), le mandat actuel de B. Compaor? ne devrait pas ?tre admis. Cet bonus lui a d?j? ?t? donn? par l’ensemble de acteurs dans le souci de paix et de qui?tude au Burkina Faso. Modifier de nouveau la constitution serait une absurdit? absolue. Parall?lement, le mandat d’un pr?sident a un dur?e connue de tous. La fin du mandat ne surprend donc pas. Si B. Compaor? avait la volont? de l?guer son passif de pr?sident, il l’aurait d?j? pr?parer. Je crains donc fort, que malgr? que les qualit?s que vous (M. Soro) trouver, il est loin de faire le bonheur des Burkinab? except?s ceux qui profitent malhonn?tement du syst?me. Et, l’?tre humain est en constante demande d’am?lioration de ses conditions de vie. Trop de temps lui a d?j? ?t? accord?, il faut passer ? autre chose avant que les position ne se radicalisent. B. Compaor? est aujourd’hui pris dans son propre pi?ge, il est habilement manipul? par ses soient disant fid?les au point de penser qu’il est le seul capable de gouverner au Burkina. Je ne pense pas qu’un homme aimant son peuple et ?pris de paix r?el peut avoir des ambitions que pr?sentent B. Compaor?. En RAPPEL, on n’est pas entrain de chasser Blaise du pouvoir, pour l’instant, on lui demande simplement de respecter la constitution et le peuple qu’il gouverne. En plus, sauf pour des ambitions personnelles et ?go?stes, il n’y pas une n?cessit? de modifier l’article 37 pour ?terniser le pouvoir pr?sent.

  54. le message de soro est tr?s riche pour la jeunesse.sa r?ponse a sana est tellement poignante qu’il nous am?ne ? baisser nos ardeurs dans cette lutte contre le pr?sident .laissons la barbarie et allons ? une alternance pacifi? .

  55. Soro, ne te fout pas de la jeunesse africaine ! "Blaise Compaor? Au Pouvoir pr?pare une succession apais?e G. Soro" On ne pr?pare pas une succession en d?mocratie. Blaise Compaor? sur TV5". Ne d?fend pas l'ind?fendable.
    Mieux, on n'a pas besoin d'?tre au Pouvoir pour ?tre utile ? l'Humanit?! Quelle hypocrisie!

  56. Excusez moi Mr Soro mais Blaise Compaore a commence a briller sur le plan international que r?cemment mais Thomas Sankara c??tait bien avant ma naissance faut pas nous faire croire que l’actuel pr?sident est notre ZORO.

  57. Quelle indulgence pour ces d?missionnaires!il(peuple) les a laiss? vol? leur argent et il ne les a pas laiss? sanctionner.

  58. Discours vide de contenu Monsieur Soro.connaissez vous le revenu moyen d’un Burkinab? en 2014?le d?veloppement commence par l? et non ? construire des ?changeurs sans utilit? Excellence Soro.je vous invite ? visiter le Burkina profond et non de se limiter ? Ouagadougou et tenir ce discours dans une lettre car vous ne maitrisez pas ce pays.A bon entendeur;salut.

  59. si on se refaire ? l’histoire.le manque d?infrastructures avant les ann?es 85 au bfa r?side du fait que lorsque les deux pays ?taient unis, abidjan et les villes du sud ivoirien se sont d?velopp?es pendant plus de 20 ans au d?triment de ouaga bobo kaya tenkodogo banfora,d?dougou.le burkina s’est r?veill? en 1947 et le boom allait tard? de commencer en 1984.de 1992
    ? aujourd?hui le burkina est entrain de v?ritablement sombrer sur le plan sociale.

  60. Merci M. Guillaume SORO pour sa brillante r?ponse. Cependant, je trouve qu’il n’appartient pas au pr?sident BC de d?signer et de pr?parer son rempla?ant maintenant. Il a eu tout le temps n?cessaire pour le faire avant. Si jusqu’? pr?sent il n’a trouv? personne de confiance capable d’assurer sa succession, il est le seul responsable car je suis convaincu qu’au Burkina il ne manque pas du tout de personnalit?s capable de diriger ce pays comme lui, sinon mieux que lui.

  61. Le pr?sident du faso doit songer ? l’id?e de l’alternance comme vous l’aviez dit:il a fait du BF un pays ?mergent et un leader pour la sauvegarde de la paix et de la cohesion sociale dans les pays de la sous r?gion.

  62. nous savons tous d?o? vient le retard du d?veloppement burkinab?.SVP guillaume le bukina ? une stabilit? socio politique depuis plus de 5 si?cles m?me si il y a souvent des crises politiques.ces cris n’ont jamais affect?es la population.si la 4iem r?publique veut cr?er des troubles pour p?cher,il emportera l’enti?re responsabilit

  63. N’est-ce pas parce que vous analysez bien la situation actuelle dans mon pays que la jeunesse vous consid?re comme un leader si notre pr?sident a fait le BF un pays ?mergent et il est un leader pour la sauvegarde de la paix et de la solidarit? dans les pays de la sous r?gion je crois qu’il doit songer ? l’id?e de l’alternance d?s maintenant.

  64. J invite toute la jeunesse burkinab? a eviter la violence car elle ne nous amenera nul part que dans le cahaos.Grandissons d avantange…

  65. Apr?s lecture de message, je dois dire que Mr SORO me de?oit ?normement. Quelle ?tait la teneur du message d’Aziz? LE RESPECT DE LA LIMITATION DE MANDAT TEL QUE PRECONISE PAR LA CONSTITUTION BURKINABE. Response de SORO: »Mais si le pouvoir ne saurait se confisquer ? vie dans une d?mocratie, le respect des possibilit?s l?gales et l?gitimes d?arbitrage des diff?rends s?impose tout aussi bien ? l?opposition ?.Il est me?m assorti d’une menace sourdine : « Pourtant voyez la peine que nous nous sommes donn?e pour vaincre d?mocratiquement, puis militairement un Gbagbo qui n?avait que 10 ans au pouvoir ! Imaginez la peine qu?il faudrait se donner pour vaincre un chef d?Etat l?gitime, qui a en plus pour lui, une redoutable ma?trise des arcanes de son pays depuis 26 ans ! On peut, On doit faire l??conomie d?une telle trag?die humaine dans votre pays. ? Une question ? Mr SORO : Etes vous plus visionaire que tous ceux qui sont contre la non-limitation de mandat pr?sidentielle au BF ? Pensez vous que les instellectuels tels le CLERGE CATHOLIQUE, le CERFI et l’AEEMB se trompent ? Arretez de d?fendre l’ind?fendable. « Le pr?sident Compaor? d?teste les conflits, mais comme vous le savez, il a un sens tr?s ?lev? de son honneur ». Etes -vous s?r Mr SORO? Nous savons aussi que Compaor? ne s’est pas gen? pour aller au Liberia, en Angola, en SERA LEONE,etc. Le peuple Burkinab? est mature et assumera son destin grace ? nos vaillants sages qui nous eclairent ? chacun de nos pas.

  66. il n’y a pas deux mani?res de penser.guillaume est avec blaise depuis la veille du r?veil de bouaqu?.ceux qui ne sont pas d?accord avec blaise ne doivent pas supporter guillaume.un point un trait.

  67. Apr?s lecture de ce message j appelle la jeunesse burkinab? a le deceler a la lettre car c est un message qui doit reconscientiser le peuple burkinab? et a nous eviter le pire que nous semblons tous ignorer.

  68. merci au camarade SORO,jeune burkinabe l heure n est plus a la suivie aveugle des hommes politiques mais a se rendre responsable de l avenir de ce pays la patience est un chemin d or NOM A LA VIOLENCE

  69. Analysez bien ce que SORO veut dire… meme BC ne fait pas confiance ? ses anciens amis(ROCK,SALIF et SIMON). a qui va t-il leguer cette richesse qu’il a bati? personne! en ettendant de trouver une personne digne de confiantez, patientons burkinab

  70. G soro ;votre reaction nou va droi au coeur. la jeunesse burkinab? devr? suivr vtr exempl,pr un burkina paisible.en tant que jeune du faso j soutien BC enfin qil pusse acomplir ses tte ses promes.et continuer a fair regn? la paiX. jeune tu a besoin plus qu jamais d ton presiden.tou ses ne son q des votour .il nont aucun souci pr ns les jeunes ni pour le peuple burkinab?.ne laisson pa ces vieu s enpar? du pouvoir.mon fr?re,ma soeur di non au pouvoir des vieux.

  71. Je pense le probleme d’altenance peut avoir une solution si cela se passe entre nous seulement ,mais quand les mains invisubles se mellent la ca etre complique et tres complique meme,
    Donc Mr Soro sache qu’au Faso il y a Suffisament des couilles pour regle ce probleme ,et vaut mieux d’en economiser les votres .

  72. soro se prend pour qui?tu n’as aucune le?on ? donner ? la jeunesse burkinab?,tu pense ?tre un mod?le pour nous,tu n’es qu’un ancien chef rebelle qui a contribu? ? incendier son pays.si blaise vous tient ? coeur alors venez l’emmener chez vous,nous nen avons plus besoin.tu nous emmerde soro occupe toi des probl?mes de tes concitoyens avant de donner des le?ons aux autres

  73. Mr le Pr?sident de l’Assembl?e Nationale de CI, dites ? Blaise la v?rit?, rien que la v?rit?. Il a eu 26 ans pour pr?parer la transition. Aussi Blaise n’a pas la carrure d’un Thomas Sankara, mais o? est-il? Nul n’est indispensable. A vous de comprendre que nous n’avons plus besoin de Blaise en 2015 et cela n’est pas n?gociable. Si vous trouvez qu’il est une source d’inspiration pour vous, amenez le en C?te d’Ivoire. D’ailleurs sa femme vient de l?. Ne nous embrouillez pas. Blaise ? fait plus de mal que de bien. Combien de familles burkinab?s ont ?t? endeuill?es sous son r?gne? Encore, vous ne doutez pas de son implication dans les guerres du Lib?ria, de la Sierra L?onne, de la C?te d’Ivoire o? pr?s de 465000 ouest africains ont perdu la vie. Mr le Pr?sident de l’Assembl?e, je pense que vous soutenez les causes justes. Je tiens ? vous rappeler que le conflit ivoirien est tr?s r?cent. Blaise est un dictateur sanguinaire que le peuple conscient du Burkina cherche ? s’en d?barrasser. J’ose croire que vous lui donnerez les bons conseils. Vive l’alternance en 2015, vive le peuple burkinab? libre et solidaire, la Patrie ou la Mort,nous vaincrons!

  74. je crois que soro a bien analys? la situation. il s’est exprim? en apaiseur. Pas de prise de position mais juste un message de paix et de dialogue. Aziz Sana la si bien dit: on sait kan commence un conflit m? on ne sait qu’elle forme il prendra.

  75. Il est ? la page en r?pondant ? une lettre post?e dans un forum. La forme y est, le fond ?galement MAIS la logique souffre ?norm?ment : l’insertion REFERENDUM = LEGALITE est tomb?e comme un couperet qui n’a point de lien avec tout le discours. Pourquoi ne l’avoir jamais dit clairement, parce que les politiciens ne s’assument jamais? Comme le Pr Etienne Traor? t’a bien r?pondu, je n’ai plus rien ? dire. C’est dommage que tu fasses une sortie si lamentable: Blaise a fini mais toi, tu n’as pas encore commenc?, fais gaffe!

  76. Mr soro vou avez l’art oratoire d’un bon politicien.force est de reconna?tre que le terminus du blaiso c’est pour bient?t.alors de gr?ce dite ? alassane de bien soutenir au blaiso de fuir voire de dispara?tre de kossyam.soro on sait que tu veux que le blaiso te porte au pouvoir en c?te mais ?a sera apr?s son retrait ? kossyam ok?

    Jihad le bon sens

  77. S.E Guillaume Soro ignore Blaise et pense le conna?tre. Blaise est ce qu’il y a de plus profond dans le royaume d’Oubritenga qui est lui-m?me traditionnellement profond. Blaise arrive ? ses fins malgr? les moyens y compris dans le sang, mais il le fait dans le temps. Blaise n’a confiance en personne sur terre. Blaise t’a comme ami quand tu peux lui servir pour ?liminer un ennemi.
    Cher Guillaume, ce n’est pas parce que quelqu’un est bon qu’il doit violer sa constitution apr?s 26 ans de r?gne pass?s ? copier les id?es de d?veloppement de Thomas Sankara.

  78. j’avoue que le contenu de votre r?ponse ne ma pas surpris car vous ?tes un idole pour moi et pour quoi j’aime le dire souvent dans les grins de th? que: »S.E Mr SORO a os?,donc moi j’oserai ».infiniment merci

  79. Mr. Soro vous aviez peur que l apr?s Blaise car vos coup bas dont blaise est l’acteur principal soit mis a jour.Sinon votre analyse ne tient pas la route. La transition que vous parle doit se preparer depuis les 26 ans passe pas maintenant. Aussi le taux de poor people est tres elevee depuis les 26 ans de Blaise compare au 4 ans de Sankara. Arretez nous ces theories qui ne tiennent pas la route. Jai peur pour la cote d ivoire que vous dirige

  80. Mais je pense qu’entreprise peut se s?parer d’un employ? embauch? ? plein temps et de facto l?gitime pour faute lourde?????

  81. Chapo a toi Soro ce message vas porter fruit je suis sure . Car la jeunesse prendra compte de la v?racit? de ce que tu dit via ta r?ponse et tous comme un nous soutiendraons le pr?sident Compaor? afin de continuer son oeuvre le Blasco , vive Soro , vive le BF vive la CI vive la jeunesse ? bas les vieux hypocrite , affam?s assoiff?s de pouvoir Paix ? ma nation nous on progresse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page