Troubles au lycée Le Rônier : les élèves se confient au maire de l’arrondissement 11

Les établissements scolaires privés du Burkina, même après le mois de décembre reconnu pour ses grèves répétées, continuent de traverser des crises internes. Le lycée privé Le Rônier Mamadou Touré de Ouagadougou est la dernière en date. Ce matin de 21 février 2014, les élèves ont vidé leurs salles de cours pour protester. Ils se sont rendus à la mairie de l’arrondissement 11 pour échanger avec le maire.

La suite après cette publicité
Les élèves ont pris langue avec le maire de l'arrondissement 11 de Ouaga (Ph : B24)
Le maire (en blanc) et le délégué (bras levés) au sortir des échanges. (Ph : B24)

Les élèves du lycée privé Le Rônier de Ouagadougou ont décidé de ne pas suivre les cours ce vendredi 21 février. Avec à leur tête Mohamadou Seoné, leur délégué, ils sont allés voir le maire de l’arrondissement 11 de Ouagadougou pour exposer leurs problèmes.

«Notre fondateur ne respecte pas les textes»

«Nous sommes là parce que les conditions ne sont pas réunies au lycée privée Le Rônier Mamadou Touré. Notre fondateur ne respecte pas les textes de la fonction publique, à propos du respect du corps professoral, des élèves et de l’établissement en place», a déclaré le délégué des élèves en guise d’explication à l’objet de leur présence à la mairie.

 Selon ses dires, les élèves y sont confrontés à des conditions d’études pénibles.

Parmi elles, Mohamadou Seoné a relevé l’électricité défaillante, les toilettes non fonctionnelles, la scolarité très élevée, le manque de bureau d’APE (association des parents d’élèves), le  manque de terrain de sport.

Le delégué des élèves (Ph : B24)
Le délégué des élèves (Ph : B24)

Et le problème crucial soulevé est le retard et le mauvais payement des  professeurs, dont certains finissent par refuser d’assurer les cours.

Selon lui, c’est face au refus du fondateur de l’établissement, Dr Seydou Touré, de les rencontrer depuis quelques mois, qu’ils ont décidé d’aller exposer leurs problèmes au maire de l’arrondissement 11 de Ouagadougou.

Un médiateur nommé Ousmane Ouédraogo

«Les élèves du lycée Le Rônier sont venus me rencontrer pour transmettre leurs doléances, afin que je puisse les transmettre à leur ministère de tutelle. (…) Nous avons pensé rencontrer le fondateur et le directeur du lycée», a déclaré, le maire Ousmane Ouédraogo.

C’est à l’issue de cette rencontre qu’il compte organiser en présence du délégué des élèves, qu’il espère pouvoir décider de la suite à donner à leurs différentes préoccupations.

Mouniratou LOUGUE (Stagiaire)

Pour Burkina 24 

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

14 commentaires

  1. voici des vrais burkinab? qui savent ce qu’ils veulent dans la vie. courage!

  2. cher camarade moi younga mohamed j fu delegue general de ce lycee pendand 2ans e ct? le m?me calvaire.le fondateur oubli kil ya des texte ki regiss le monde scolaire.moi japel o minist?r d tutel afin kil ai 1 regar sur les etablissema priv?.mr saydou tour? chang? votre mani?re de voir les chos car vous jou? avec lavenir des el?ve

  3. Seule la lutte paye.Ce fondateur n’est pas le seul A agir de la sorte.Les autoritEs le savent.Comment peut-on resoudre de tels problemes,si des DR sont actionnaires dans des etablissement.

  4. selon lui son argent avant l’education, jamais il se souci du bien etre des enfants rien pour lui ne compte, conseils les eleves et on te traite de tous les noms , des espions bien fic?les au sein de son ?cole lui dit tout , un eleve a besoin d’etre ?couter et avoir des conseils lui ai-je di un jour , il m’a repondu celui qui ecoute les eleves est mon ennemi d?s c instant imagin? le calvaire que je vivais
    Ann?e scolaire 2012-2013
    Les eleves ont brul? des dechets au sein de l’ecole enferm? les surveillants dans leurs salles et reclamer sa presence et il venu resoudre a l’amiable avec eux
    2011-2012
    les eleves sont all?s jusqu’a chez lui sans l’intervention de la gendarmerie je pense qu’on aurai eu vrema un carnage
    voyez vous ce messieur vrema n’a pas de coeur il ne pense pas aux otres memes les heures de cours regies par le minist?re sont reduites.

  5. En tant qu’ancien intendant de ce lyc?e je soutient les dires de ses ?l?ves, ce fondateur pensent que l’argent est son bien personnel et fais tout pour que rien ne marche dans son ?cole, les arri?r?s de salaires sont fr?quents a partir du de d?cembre; moi m?me j’ai d?missionn? depuis le 03/septembre 2013 pour non respect et insulte de sa part

  6. battez vou jusqu’au bout car ces fondateur sont san foi ni loi.les parent ossi ont leur responsailit? ils doivent se renseiller dabord avant dinscrire son rejeton.l’etat fuyant ses responsabilit? est devenu un fourtout.

  7. Quand je pense qu’il exite aussi des ?coles sup?rieures qui n’en vallent pas la peine aussi….

    Vraiment d?solant!

  8. Des cupides qui prennent des cours d’habitation pour des ?coles??? Et que dit le Ministre sur cette question des ?coles bidon de ce genre

  9. Courage ? vous, ne laissez pas les sans ?tat d’?me vous voler votre avenir. Si seulement les ?l?ves du lyc?e acad?my de Ouagadougou ? Karpaala chez vous avaient aussi votre courage?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page