Santos FC # Bobo Sport (0-1): Les Larmes de Laurent Kipré dans les bras de Mamadou Zongo

Après le match Santos FC # Bobo Sport qui a vu la victoire de l’équipe bobolaise entraînée par Laurent Kipré, le public a eu droit à une scène émouvante entre lui et l’entraîneur du Santos FC Mamadou Zongo dit Bébéto. Laurent Kipré a versé des larmes en serrant dans ses bras le joueur qu’il a entraîné au Racing Club de Bobo-Dioulasso (RCB). Une histoire du père et du fils…

La suite après cette publicité
Les retrouvailles entre Laurent Kipré et Mamadou Zongo étaient émouvants
Les retrouvailles entre Laurent Kipré et Mamadou Zongo étaient émouvantes (Ph : B24)

« C’est mon fils… Bébéto… jouer contre lui, ça fait beaucoup d’émotions. Ses matches contre l’EFO ici, contre l’ASFA Y, son départ du Racing (Racing Club de Bobo Dioulasso) vers l’ASEC, ses matches avec Kalou Bonaventure, Guel Tchiéressoa, tout ça (il tente de retenir des sanglots), tout ça… et passe à côté de sa carrière, c’est tout cela qui me fait mal ! », a lâché Laurent Kipré avant de s’excuser, sans répondre aux questions des journalistes après la victoire de son équipe Bobo Sport contre le Santos FC de Mamadou Zongo dit Bébéto (1#0).

Mamadou Zongo est explosé sous la coupe de de Laurent Kipré (à droite)
Mamadou Zongo et Laurent Kipré (à droite)

Mamadou Zongo dit Bébéto ancien international burkinabè a remplacé Laurent Kipré la saison écoulée à la tête de l’équipe aux couleurs « rouge et blanc ».

Les coïncidences ne se limitent pas  là, puisque Laurent Kipré a entraîné Mamadou Zongo au Racing Club de Bobo Dioulasso (RCB) en remportant même le championnat en 1997 avec lui comme meilleur joueur et meilleur buteur à l’époque.

Lire la suite sur Burkina24 Sports

publicite


publicite

Articles similaires

2 commentaires

  1. Bonjour c DAKAR car Laurent fut d’abord un grand volleyeur à l’ASFA ce sont nos militaires sénégalais avant de rentrer en Côte d’Ivoire et de terminer au Burkina. J’ai appris hier son décès.
    Toutes mes condoléances à son fils ainé qui vit au Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page