Révision de la Constitution : Manifestations mercredi nuit, l’Assemblée sous haute protection ce jeudi

Dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 octobre 2014, de nouvelles manifestations ont éclaté dans plusieurs quartiers de la ville de Ouagadougou et principalement sur les rues principales.

La suite après cette publicité

Des groupes de jeunes manifestants ont en effet barricadé les routes avec des branchages, des pneus, des briques et des objets divers. D’autres ont mis le feu à des pneus sur les routes.

Les forces de l’ordre sont entrés en action dans plusieurs de ces quartiers, tentant de disperser les manifestants à coups de gaz lacrymogène.

Des feux ont été allumés sur certaines voies principales (© Burkina 24)
Des feux ont été allumés sur certaines voies principales (© Burkina 24)

Les barrages, qui ont cessé au petit matin, ont repris ce jeudi 30 octobre 2014. Des griffonnages hostiles au président du Faso ont été remarqués sur des murs et des objets entreposés sur les routes.

C’est ce jeudi qu’aura lieu le vote du projet de loi sur la révision de la Constitution, qui permettra au Président du Faso de briguer un autre mandat présidentiel. L’Assemblée nationale, où se déroulera le vote, a été mise sous protection.

Un important dispositif militaire et sécuritaire est déployé autour de l'Assemblée nationale. Ici, intersection Avenue Charles de Gaulle et Avenue Burkina Faso (© burkina24)
Un important dispositif militaire et sécuritaire est déployé autour de l’Assemblée nationale. Ici, intersection Avenue Charles de Gaulle et Avenue Burkina Faso (© burkina24)

Un important dispositif militaire et sécuritaire a en effet été déployé autour de l’hémicycle sur environ plus d’un kilomètre. Toutes les voies qui mènent au Parlement sont bloqués par des gendarmes et des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité.

Le tableau où seront inscrits le vote
Le tableau où seront inscrits le vote

Le Chef de file de l’opposition politique, invoquant l’article 63 du règlement intérieur de l’Assemblée rendant publiques les plénières,  a invité le Président de l’Assemblée nationale et les forces de l’ordre de permettre au public d’assister à la plénière.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

8 commentaires

  1. Blaise tu dois l?cher du lest . Il faut savoir quitter les choses, sinon les choses vous quitte. A bon entendeur 1/2 mot .

  2. Que celui qui sent vraiment qu’il a un super pouvoir a arr?t? le d?roulement de l’acte historique que blaise pose… Franchise le cordon de s?curit? autour du parlement…. Ils gatent la chauss?e en brulant des pneus… Apr?s c’est pr dire que blaise ne travaille pas

  3. Cette fois, Blaise Compaore est foutu. Le peuple de Faso ? le dernier mot. Nous autres Africains nous sommes solidaires de vos luttes. Courage vous allez le renverser cet abruti assassin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page