Elections 2015 : l’UPC affute ses armes dans le Nouhouri

Ce lundi 6 avril 2015, (lundi de pâques), Zéphirin Diabré président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a séjourné dans la province du Nahouri région du Centre Sud. Cette sortie du président du parti du lion avait pour objectif de rencontrer les militants et sympathisants de la localité.

La suite après cette publicité

Pô, chef-lieu de la province du Nahouri, localité située à environ 150 Km de la capitale Ouagadougou, c’est par des klaxons de motocycles, et de voitures, et des applaudissements des militants et sympathisants, que le président de l’UPC et sa délégation ont été accueillis au poste de péage (à l’entrée) aux environs de 9 heures.

De l’entrée de la ville de Pô jusqu’à Guelwongo, des arrêts ont été observés par  la délégation de l’UPC.  Le premier a été fait chez le chef de Pô, (le PoPè), le deuxième à Tiébélé, le troisième à Genon et le quatrième, Guélwongo où le premier meeting s’est tenu.

Le message de Zeph

Des deux meetings de l’UPC dans la province du Nahouri, le message de son président a été le même. Arrivé aux environs de 15h au village frontalier (Guélwongo) puis aux environs de 17 h à Pô, Zéphirin Diabré a tenu le même langage à l’endroit des militants et sympathisants. «Nous sommes là pour dire d’abord merci ».

Selon lui depuis les élections de 2012, ayant les responsabilités du Chef de file de l’opposition, « je n’avais pas eu le temps de venir vous  voir».

Le second message à la population de Pô a été celle de l’enrôlement biométrique. Pour le président du parti du lion, la seule arme pour permettre à l’UPC d’arriver à ses fins (Palais de Kosyam), c’est d’avoir une carte d’électeur. Il a donc demandé à la population de se faire enrôler au maximum.

La promesses de Zeph

Les militants de l'UPC disent être prêts à faire face aux "tricheurs"© Burkina24
Les militants de l’UPC disent être prêts à faire face aux « tricheurs »© Burkina24

Au meeting de Pô, (à la place de la nation) où une foule est sortie pour écouter et voir le président de l’UPC, des mots, des promesses aux allures de précampagne ont été faites.

Prenant la parole le dernier, Zéphirin Diabre a d’abord promis aux femmes des prêts pour entreprendre une fois élu au soir du 11 octobre prochain ; aux jeunes, il a aussi promis des financements pour l’entreprenariat, mais aussi un ministère de la jeunesse de l’emploi et de la formation professionnelle.

« Je vous dis que dès que je serais président, après la nomination de mon Premier ministre, le ministère qui suivra et le plus important sera bien sûr le ministère de la jeunesse de l’emploi et de la formation professionnelle ».

Le satisfecit de la jeunesse

Sortis nombreux pour écouter le message de celui-là qu’il considère comme leur parent à plaisanterie (Gourounssi/Bissa), les jeunes de Guelwongo et de Pô, à l’image de Joël Aouè correspondant provincial UPC, n’ont pas manqué de traduire leur reconnaissance au président Zéphirn Diabré.

Selon le discours de Joël Aouè, la jeunesse de Pô est prête pour les échéances électorales. «Nous à Pô ici, nous sommes prêts. S’il y a des experts de la triche, nous sommes des experts de la  surveillance » a-t-il conclu.

Bienvenue APIOU

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page