Arrestations non sélectives au Burkina : « Soyez patients » (Auguste D. Barry)

Ce jeudi 16 avril 2015, dans la salle de réunion du cabinet du ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, Auguste Dénise Barry (ministre) a fait le point sur les différentes arrestations auxquelles ces services ont procédées ces derniers temps.

La suite après cette publicité

Au nombre de 15, tous issus de l’ancien parti le CDP sauf une seule Assita Ouattara, le ministre Barry a affirmé que de la quinzaine de personnes qui ont été interpelées, 9 ont été déférées dans les maisons d’arrêts et de correction de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Y figurent, entre autres, l’ancien ministre Salif Kaboré et l’ancien maire de l’arrondissement 4, Zakaria Sawadogo.

– Lire aussi ▶ Burkina : Prime de 150 000 à 250 000 FCFA pour tout auteur de dénonciation

Pour ce qui concerne les anciens ministres libérés, en l’occurrence Jérôme Bougouma et Jean Bertin Ouédraogo, Auguste Denise Barry a indiqué qu’ils « restent à la disposition » de la justice en attendant « l’opérationnalisation » de la Haute Cour de justice qui sera d’ailleurs installée ce 17 avril 2015.

Le CDP seulement ? Mais ces arrestations concernent-elles seulement le camp de l’ex-majorité ? Le ministre dit souhaiter que le peuple soit patient et qu’il leur permette de finir avant de tirer tout jugement.

« Je voudrais vous demander d’être patients, et de nous apprécier lorsque nous allons dire que nous avons fini de faire les interpellations et les arrestations ; là vous allez dire si ceux qui ont été interpellés sont de tel bord ou de tel autre bord », a déclaré Auguste Denise Barry.

– Lire aussi ▶ Code électoral : L’inéligibilité « ne concerne que quelques individus », Auguste Denise Barry

Il rétorque en outre à ceux qui pensent que la transition s’est lancée dans une « chasse aux sorcières » qu’il n’en est rien. Le principal animateur de la conférence de presse a en effet indiqué que le gouvernement avait décidé dès le début de la transition de procéder à des ouvertures et des réouvertures de dossiers en justice sur les crimes économiques et de sang.

L’ASCE. Il ajoute aussi que les arrestations actuelles se basent sur aussi sur les différents rapports d’institutions de contrôle, dont l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat, des dossiers qui « feront l’objet d’appropriation ».

– Lire aussi ▶  Code électoral : « Ce qui nous unit est plus important », selon le gouvernement

Enfin, Auguste Denise Barry a rappelé qu’il ne reste que 6 mois à vivre à la transition et que le « temps presse », même si le gouvernement garde à l’esprit d’agir en toute légalité et selon « la feuille de route » qu’il s’est fixée.

Bienvenue APIOU

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

30 commentaires

  1. si cest vraiment vrai bocoup de vieux loup serons arete et avec un peu de chance on aura un jeune president propre sans tache.allons allons seulement..

  2. la maco ce serait son paradis. nous oui reservons un autre lieux plus calme o? il va compter ses cheveux… Allons seulement

  3. Jaime ce gars l?;il faut dans ce pays rempli de »pr?dateurs aux biens publiques »des dealers sans foi ni loi;un homme qui a de la poigne.je me reserve quand m?me de me r?jouir trop vite.

  4. On doit prendre maintenant certain maire, ministre d’etat et president de l’assembl? d’avant et le pays sera carement en joie mdrrrrrrrrrrrrrr

  5. Mais c’est eux qui ont dirig? le pays pendant des d?cennies donc il est normal que ces arrestations massives les concernent.

  6. quand a moi ce que le gouvernement fait est bien mais pensez vous qu on peu vous chasse comme blaise

  7. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j’aime la t?te de ce gars l?! S’il se l?che vraiment sans ambition politique, contrairement ? un certain ZIDA, il pourra ?tre le symbole de la renaissance du Burkina Faso. Man fonce!

  8. Mon colonel vous avez le soutien de tout le monde.Pas de peur

  9. Comment peut on voter une loi pour quelques individus. Cest justement pour ca on vous que votre loi est stupide. on ne vote pas une loi contre des individus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page