Arrestation de Diendéré : « Ce ne n’est plus qu’une question d’heures » (Isaac Zida)

 Le Général Gilbert Diendéré, chef du putsch du 17 septembre 2015, s’est réfugié dans une enclave diplomatique après la « prise » du camp Naaba Koom. Le Premier ministre Isaac Zida, en marge de la rentrée judiciaire ce 1er octobre 2015, a indiqué que son arrestation n’était « plus qu’une question d’heures ».

La suite après cette publicité

Le Premier ministre Isaac Zida a annoncé que le gouvernement est en négociation avec l’ambassade du Vatican, où le Général Diendéré s’est réfugié.

« Vous savez que le chef des putschistes a abandonné ses soldats pour se retrancher dans une enclave diplomatique, explique le chef du gouvernement. Le Burkina Faso est respectueux de cette enclave diplomatique que nous n’allons pas violer.

Mais nous sommes en négociation pour qu’ils puissent nous le remettre. Nous comprenons qu’ils ont besoin d’un certain nombre de garanties que sa vie sera sauve. Garanties que nous allons bien sûr donner. Donc ce ne n’est plus qu’une question d’heures. Nous allons pouvoir le récupérer et le remettre à la disposition de la justice ».

Le Premier ministre indique que justice sera rendue. « Les auteurs du coup d’Etat vont devoir être jugés. Et tout le peuple burkinabè est en attente de voir le sort qui va être réservé à ces putschistes. Mais ce n’est pas tant le châtiment qui va leur être réservé que les enseignements pour chacun des Burkinabè« , a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement affirme également que le temps des changements anticonstitutionnels est désormais révolu. « Que ce soit les politiciens, les militaires et pour l’ensemble du peuple afin que définitivement l’on comprenne qu’au Burkina, il ne peut plus être toléré un changement anticonstitutionnel, mais que nous sommes désormais engagés dans la voie de la démocratie », a-t-il signifié.

Le Premier ministre  Isaac Zida s’est exprimé à l’issue de l’ouverture de la rentrée judiciaire à Ouagadougou  ce jeudi, placée sous le thème « le contrôle juridictionnel de l’activité administrative ».

Abdou ZOURE avec Notre Temps

Burkina24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page