Transition au Burkina : Etienne Traoré contre toute prolongation

Pour Etienne Traoré, l’argument du djihadisme ne saurait justifier toute prolongation de la transition au Burkina. Il l’explique dans cette opinion.

Depuis l’attaque terroriste contre Samorogouan, soldé par d’autres martyrs gendarmes et civils, des voix se lèvent pour demander la prolongation de la Transition. Mes amis, ces voix ont tort et sont même dangereuses pour quelques raisons suivantes :

La suite après cette publicité

– les traîtres et djihadistes veulent empêcher la tenue de nos élections avec l’aval de Blaise Compaoré, de son ami et de sa fraternité secrète par esprit de vengeance et d’espoir de retour aux affaires qu’il n’a pas abandonné, malgré toutes les évidences contraires. Retour impossible.

– des bénéficiaires divers de la Transition ont peur de perdre, sans oser le dire ouvertement, leurs avantages auxquels ils tiennent. Suivez mon regard!!! Je regrette sincèrement le déficit de patriotisme de certains d’entre eux, au regard de l’insurrection patriotique des 30 et 31 Octobre 2014.

– peut-être d’autres putschistes qui pourraient exploiter une prolongation non prévue, du tout, par la Charte de la Transition. Ces gens pourraient exploiter le drame de Samorogouan à cet effet.

– j’ajoute que le Niger et le Mali n’ont pas attendu la fin du djihadisme pour organiser leurs élections. S’ils l’avaient fait, elles n’auraient jamais eu lieu. Tirons-en leçon.

S’il vous plaît.
Mes amis internautes,
Je vous supplie d’être extrêmement vigilants face à de tels propos qui pourraient nous faire réviser la Transition d’événements en événements, nous rabaissant au niveau centrafricain.

Je félicite à l’occasion les principaux partis de notre pays de s’opposer à toute prolongation de la Transition (UNIR/PS, UPC, MPP..).

Je félicite les principaux bailleurs de fonds de s’opposer à toute prolongation de la Transition. Je félicite la CENI dont je suis fier comme de nombreux compatriotes, pour sa disponibilité à organiser les élections en Novembre 2015.

Je rappelle que la prolongation de la Transition, insuffisamment justifiée pour des raisons de sécurité, n’a pas été justifiée par les forces de défense et de sécurité elles-mêmes.

Au contraire.
Je rappelle enfin que nous devrions tous considérer l’état de décroissance économique continue de notre pays lié à l’état de Transition, c’est à dire de provisoire (sinon de précaire) de notre pays: les gros importateurs stockent leurs marchandises à différents ports environnants, les principaux investisseurs attendent la fin de la Transition pour revenir etc.

De grâce alors, je demande à mes compatriotes de ne pas faire les jeux de nos ennemis ou de leurs intérêts personnels, pour sauver le Burkina Faso.
Allons aux élections maintenant est la meilleure chance de sortie de crise. Je prie l’esprit saint pour qu’il en inspire tous nos compatriotes de bonne foi. Seule cette bonne foi permettra à Dieu le Tout puissant de continuer à bénir et protéger notre pays.

Etienne Traoré,Universitaire. Ouagadougou, le 11 Octobre 2015.

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

9 commentaires

  1. Le Nigeria a organiser ses ?lections sous les feux de Boko Haram donc on doit passer les ?lection viten et en finir avec une transition. Au fait qu’est-ce cette transition a fait contre la corrution qui galoppe dans notre pays? Jusqu’ici on a vu seulement de la chasse aux sorci?res,r?glement de compte…

  2. A Etienne et tous ceux qui aiment que les ?lections soient pr?cipiter sont contre l?alternance politique et ?conomique du pays que nous aimons tous. Et je vais vous dire que les ?lections coupl?es de 2015 seront report?es. Diend?r? Gilbert a fait son coup d??tat pour perturber justement les ?lections : En maintenant avec tout ce qui s?est pass? les ?lections, ?a sera des ?lections de la guerre civile, car ces ?lections seront mal pr?par?es. Non mon cher Traor?, une ?lection a la h?te est une ?lection mal pr?parer et qui ne sera pas transparente. Je p?serai de toutes mes forces en tant que conseiller de l?ombre de la jeunesse, pour que ces ?lections soient bien pr?parer avec la m?me jeunesse assoiff?s de l?alternance politique et ?conomique du pays que nous aimons. Le coup d??tat a la maternelle a ?t? faites pour faire tout pr?cipiter les choses, mais ?a se passera pas comme cela. MPP doit attendre que le peuple se pr?pare pour choisir le bon repr?sentant qui prendra le volant des affaires du pays que nous aimons tous. En une semaine, le peuple ne sera pas pr?t, ni les rempla?ants des tripatouilleurs. A mon ami Etienne Traor?, je sais que le candidat lanc? comme favori dont tu soutiens, sera d?accord pour la prolongation de la date des ?lections, ne g?chez pas sa chance avec une ?lection pr?cipit? et dangereuse. Donnons du temps aux rempla?ants des tripatouilleurs de se pr?parer.

  3. D’accord avec vous Professeur. Les ?lections pour le 08 ou le 15 novembre.On a marre de cette transition de tous les dangers.Si les partis politiques, soci?t?s civiles, partenaires ne sont pas vigilants on va les rouler dans la farine.

  4. Mr de quoi vous vous inqui?tez ?De l »avenir du Burkina ou de vos propres int?r?ts?Vous avez peur de la prolongation comme si celle vas vous conduire dans le chaos.Or Blaise prolongeait comme si le Burkina ?tait sa cours familial et vous ne vous prononcez pas;ce ne reste un avancement de quelques jours qui vont vous tuez.Occupe toi des probl?mes dont tu es capable et dont tu as la charge.merci professeur

  5. Les politiques, ha ils se r?veillent quand il s’agit de leur plat de r?sistance, les ?lections. C’est surtout eux qui ont beaucoup d??u pendant le coup d’?tat, ils avaient la queue entre les jambes. Qu’on ne me dise surtout pas qu’ils avaient peur. Sinon les plus courageux qui ont sauv? la transition, ce sont les OSC. Eux qui ?taient aussi pourtant menac?s, sinon m?me plus menac?s! Bravo CIBAL et CAR…Et dire qu’on devra ?tre dirig? par ces gens l? encore….

  6. Mon cher professeur d’universit?,s?mantiquement pour vous,le mot « prolongation » veut dire quoi au juste?Avec mon petit cerveau,les ?lections pr?sidentielle et l?gislative devaient avoir lieu ce jour 11/10/2015 mais est ce que ces ?lections ont eu lieu?La r?ponse est naturellement NON et de facto,la transition est belle et bien prolong?e et elle sera prolong?e.Est ce la faute de la transition qui a maniganc? ce coup d’?tat le plus foireux de ce g?n?ral de salon?Franchement monsieur le professeur,arr?tez de nous saouler.Chacun crie « ?lection », »?lection », »?lection » comme s’il est press? de venir manger mais que chacun mette dans son gros cerveau de gros connaisseurs que plus rien ne sera comme avant.Venir manger en toute impunit?,c’est bel et bien fini monsieur le professeur.Alors laissons les autorit?s de la transition tranquilles,les ?lections que vous esp?rerez avec une certaine impatience tr?s douteuse auront bien lieu mais pas dans n’importe quelle condition.Nous voulons des ?lections s?curis?es et cr?dibles

  7. Merci Mr TRAORE pour votre clairvoyance et votre perspicacit?. Je partage votre analyse. Le Burkina Faso n’est pas encore dans une situation ins?curitaire qui emp?che la tenue des ?lections qui permettre d’asseoir un r?gime durable mieux outill? (qu’un r?gime transitoire) pour engager la lutte contre le terrorisme qui appara?t de plus en plus comme un d?fi durable.

  8. Enti?rement d’accord avec votre propos. Tous les citoyens sinc?res ne peuvent que confesser cette conviction. Trainer outre mesure fera effet d’appel pour ces forces de la nuit car toute transition n’a qu’un pouvoir transitoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page