Attentats : La Confédération générale des petites et moyennes entreprises du Burkina réagit

799 0

Ceci est une déclaration de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises du Burkina sur les attentats au Burkina.

Le vendredi 15 janvier 2016, des forces obscurantistes et rétrogrades, prétendues djihadistes, ont décidé d’attenter à l’Etat du Burkina Faso en sapant l’élan national et le climat de relance économique qui caractérisent notre cher pays au sortir des élections du 29 novembre 2015 qui ont doté le Burkina Faso de nouvelles institutions démocratiques.

En effet, l’embuscade tendue à une patrouille de gendarmes à TIN ABAO, l’enlèvement du couple australien à DJIBO ainsi que le carnage perpétré contre d’innocentes personnes au cœur de la capitale, le même jour, ne sont pas seulement des actes d’un autre âge mais bien des actes attentatoires à l’existence même du Burkina Faso en tant qu’Etat, à son économie et aux entreprises évoluant dans l’hôtellerie et le tourisme.

En ces heures combien difficiles, la Confédération générale des petites et moyennes entreprises du Burkina Faso (CGPME-BF) joint sa voix à toutes celles qui, en chœur, de l’intérieur et de l’extérieur, ont condamné ces actes odieux et lâches.

Elle présente ses condoléances les plus émues aux autorités et aux familles des victimes, éprouvées par ces actes criminels, et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

Elle félicite les autorités gouvernementales, les forces de défense et de sécurité et les amis du Burkina Faso pour le traitement de la crise.

En ces circonstances douloureuses, la CGPME-BF en appelle à l’union sacrée de tous les fils et filles du Burkina Faso pour sauver la patrie en relevant, ensemble et main dans la main, les nouveaux défis sécuritaires qui se posent ainsi à notre nation.

La CGPME-BF exprime sa solidarité aux autorités gouvernementales et sécuritaires et s’engage à ne ménager aucun effort pour se tenir à leurs côtés, autour des intérêt suprêmes du Burkina Faso.

Notre commune volonté de vivre, de vivre ensemble et de mieux vivre ensemble aura raison de toutes les forces obscurantistes et rétrogrades, d’où qu’elles viennent.

Dieu bénisse le Burkina Faso.

Pour la CGPME-BF,

Le Président

Alassane KOUANDA

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Article du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *