Patrick Couldiaty: Et voici « Mon passeport culturel » !

La volonté de promouvoir la culture de son pays le Burkina Faso, de faire découvrir les acteurs du monde culturel ont été à la base d’un déclic. Celui qui a poussé Patrick Couldiaty à créer artistesbf.org. Mais cela semblait ne pas suffire. Il a décidé de compiler les entretiens qu’il a eus avec celles et ceux qui promeuvent la culture burkinabè. Cela donne « MON PASSEPORT CULTUREL. Les artistes parlent de leurs métiers ». La dédicace du livre a eu lieu au Centre national des arts et de la culture (CENASA) ce lundi 4 juillet 2016.

La suite après cette publicité

« Au moment où j’écrivais, il n’y avait pas d’artistes qui avaient des difficultés pour avoir un passeport pour voyager. Beaucoup se disaient artistes. Mais, l’ambassade dans les recherches découvrait, qu’ils n’étaient pas des artistes », confie Patrick Couldiaty. Toute chose qui peut ou pourrait porter un coup dur à la promotion de la culture du « Pays des Hommes intègres ».

Dans « Mon passeport culturel », il est question des artistes qui parlent de leurs métiers. « Chacun parle de son quotidien, des difficultés et éventuellement des suggestions que le décideur pourrait prendre en compte pour que le secteur puisse aller de l’avant », résume l’auteur.

Compilations d’entretiens avec le monde de la culture, « Mon passeport culturel » ne contient pas le portrait de tous les artistes et des promoteurs culturels. « Ce livre vient en témoignage, mais cela ne veut pas dire qu’il exclut ceux qui ne sont pas dedans », précise Patrick Couldiaty.

Celles et ceux qui y figurent, sont « ceux qui ont dit quelque chose de digne d’intérêt, qui ont des propos assez pertinents, à même de faire booster notre culture. Ce sont ces gens-là. Ce n’est pas par affinités ». Ce choix, justifie l’auteur, ne signifie pas pour autant que ceux-là qui ne sont pas dedans, n’ont rien dit d’important. « J’ai essayé de tamiser en attendant le deuxième tome », dit-il.

« Mon passeport culturel », un « caléidoscope culturel », a été préfacé par Dr Dramane Konaté,  président de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES). « Passeport culturel, argumente-t-il, c’est la culture burkinabè, contée par les acteurs eux-mêmes. Vous avez entre les mains un document précieux qui fait un panorama culturel de façon transversale et qui parle des arts et de la culture burkinabè mais aussi de toutes ces personnes qui portent haut le flambeau de la culture burkinabè »

Dramane Konaté, président de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES) a préfacé "Mon Passeport culturel".Il en parle.
Dramane Konaté, président de la Société des auteurs, des gens de l’écrit et des savoirs (SAGES) a préfacé « Mon Passeport culturel ».

P Souleymane Ouédraogo, conseiller et représentant de Mohamed Sogli, PDG du groupe SOPAM, voit en la culture un socle des valeurs identitaires, de cohésion sociale et de paix et surtout un secteur de production de richesses pour le pays.

« La dimension économique de la culture, affirme-t-il, doit être comprise et réaffirmée par les acteurs culturels. Cela doit se faire par des acteurs concrets et devrait permettre aux acteurs culturels de vivre pleinement de leurs métiers respectifs ».

Un complément du site artistesbf.org

« Ce livre, c’est un complément du site que j’ai créé », confie Patrick Couldiaty. Il dit être parti du constat que tous n’utilisent pas ou n’ont pas accès à Internet.

Et tout au long des échanges avec les acteurs du monde culturel, l’auteur dit avoir « compris qu’il y avait quelque chose que l’autorité ne prenait pas trop en compte ». D’où l’idée de la compilation pour permettre aux décideurs, à tout investisseur étranger de s’imprégner de l’existant. Bref, « cela va servir de balise », espère l’auteur du « passeport culturel » burkinabè.

L'artiste musicien Bazbil parle du livre "Mon passeport culturel".
L’artiste musicien Bazbil parle du livre « Mon passeport culturel ».

Oui Koueta

Burkina24


L’artiste musicien Bazbil, président de l’association des jeunes musiciens du Burkina, était présent à la dédicace du livre. Il en parle.

« J’ai parcouru un peu le livre. Le livre est le bienvenu. Actuellement, on en avait besoin. Tous les artistes burkinabè ont besoin de ce livre. C’est un voyage. Comme il l’a dit, un passeport culturel. Je demande à tous les artistes burkinabè de se le procurer. Les autorités culturelles burkinabè doivent faire envoyer ce livre à travers les représentations diplomatiques pour que les gens puissent découvrir la culture burkinabè dans tout son ensemble ».

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page