Chebeen: « Demandons des bénédictions pour tout »

L’œuvre discographique  « Douhaou », « bénédiction» en dioula de Aimé Bakouan dit Chebeen est le fruit d’un vaste projet de carrière musicale entamé en 2015 entre la Côte d’ivoire, le Sénégal, le Ghana, les Etats-Unis. Au Burkina Faso, entre son café d’art et ses cours à l’école américaine, l’artiste se donne du temps pour son art.

La suite après cette publicité

Douahou

Burkina24

Si l’artiste a quelques chansons ça et là , il se résout à se forger une carrière et met sur le marché un maxi de 4 titres dont la dédicace à eu lieu ce vendredi 23 septembre 2016 à Ouagadougou.  « Ce maxi est le début, je vise loin », confie-t-il.

Et pour cette première œuvre, l’artiste ne peut que demander des bénédictions pour la suite, d’où le titre « Douhaou». « J’ai nommé mon œuvre « Douhaou » parce c’est important. Tout ce que l’on fait on doit demander des bénédictions pour avancer », a-t-il expliqué.

Sa mélodie, essentiellement composée le reggae et de rythmes traditionnels du terroir, prône les thèmes d’unité, de bénédiction, de pardon, de quête d’humanité à travers les titres «Douhaou», « Diy », « Africa », et « Sabari ».

Chebeen est aussi instrumentiste et joue au « doum-doum », la calebasse, le « bendré », le « cakoushca» et à la guitare.

Revelyn SOME

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page