Vovinam Viet Vo Dao : Fernand Ouédraogo reste président

2447 0

La Fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao a élu son nouveau bureau le samedi 5 novembre 2016 à l’Institut de développement des Sciences Humaines. Le nouveau bureau compte 13 membres et s’est fixé pour objectif de populariser la discipline.

Les voshins burkinabè ont, à nouveau, accordé leur confiance à Fernand Ouédraogo. A l’issue de l’Assemblée Générale de la fédération burkinabè de Vovinam Viet Vo Dao, il a bénéficié de la confiance de ses pairs qui l’ont reconduit, le samedi 5 novembre 2016 à Ouagadougou,  pour un mandat de quatre ans.

L’équipe sortante a fait le bilan des quatre années passées marquées par de nombreux succès de son avis avec l’organisation du championnat national, la participation à des compétitions internationales qui ont permis au Burkina d’occuper la 3ème place aux Championnats d’Afrique et la 4ème au championnat du monde (derrière la France, l’Espagne et le Sénégal). Mais, le principal défi qui reste à relever est celui de la réconciliation, selon les explications de Fernand Ouédraogo.

« Ce qu’il faut faire pour que le mandat soit une réussite, c’est que tous les membres du bureau soit unis, qu’on parle le même langage pour qu’on puisse ensemble travailler main dans la main pour que ce que nous avons pu faire pendant le mandat passé soit consolidé pour qu’il y ait une relève, pour que le Burkina soit encore parmi les cinq premiers », a confié Fernand Ouédraogo.

Même si certains clubs, en l’occurrence l’association Tong Nomma, évoluent de façon parallèle, il compte déjà un club qui a rejoint la fédération et un autre qui s’apprête également à le faire.

Fernand Ouédraogo a insisté sur le fait que des stages de formations devraient être organisées de la base jusqu’au sommet pour populariser la discipline au Burkina Faso. Pour cela, il souhaite un recyclage permanent des différents maîtres pour ne pas être en marge de l’évolution au niveau technique de la discipline.

« Il faut forcément que tous les maîtres puissent bénéficier de recyclage au niveau international à tout moment et pouvoir créer la relève », relève Fernand Ouédraogo. Pour joindre l’acte à la parole, la fédération organise au mois de décembre 2016, un stage au profit des différents maîtres et entraîneurs.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Article du même genre