Cancer du sein et Hépatite B : Le Burkina signe deux protocoles d’accord

2690 4

L’entreprise « Roche », dont le siège se trouve en Suisse, et le gouvernement burkinabè ont signé ce mercredi 15 février 2017 à Ouagadougou deux protocoles d’accord pour la prise en charge du Cancer du sein et de l’Hépatite B. Il s’agit des programmes « Accès Roche-Hépatite Virale B » et « Accès Roche-Cancer du sein » avec une réduction de 40%.

Nul n’ignore que l’hépatite B et le cancer du sein constituent des problèmes de santé publique au Burkina comme dans bien d’autres pays du monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 240 millions de personnes souffrent d’une infection chronique par le virus de l’hépatite B.

Le Burkina est classé par l’OMS parmi les pays où la prévalence du VHB est haute. Quant au cancer, l’on observe au Burkina une augmentation progressive des cas par an : une fréquence annuelle de 200 cas entre 1986 et 2006. Et les femmes sont les plus touchées (55%), le cancer du sein étant le plus fréquent (18.1%).

Le Directeur général de Roche/Afrique Subsaharienne, Markus Gemuend, et le ministre burkinabè de la santé, Dr Smaïla Ouédraogo.

Alors que l’hépatite B et le cancer du sein posent généralement des problèmes de coût élevé quand il s’agit de prise en charge thérapeutique. En vue d’apporter une réponse nationale aux problèmes posés par ces deux pathologies, le ministère de la santé a mis en place plusieurs activités au travers de la Direction de la lutte contre la maladie.

L’idée de la formalisation d’un partenariat entre ledit ministère et le laboratoire « F Hoffmann-La Roche » a été émise en vue de faciliter l’accès aux traitements et aux solutions innovantes à un nombre plus important de patients.

Deux protocoles d’accord signés pour la prise en charge du Cancer du sein et de l’Hépatite B.

Numéro un mondial de la biotechnologie et leader mondial du diagnostic in vitro, « Roche » s’engage ainsi à apporter une contribution majeure dans le domaine de la santé au Burkina.

Le Directeur général de Roche/Afrique Subsaharienne, Markus Gemuend, et le ministre burkinabè de la santé, Dr Smaïla Ouédraogo, ont en effet signé ce 15 février 2017 deux protocoles d’accord pour la prise en charge du Cancer du sein et de l’Hépatite B.

Il s’agit des programmes « Accès Roche-Hépatite Virale B » et « Accès Roche-Cancer du sein » conclus pour une période de cinq ans à compter de ce 15 février.

« Ces programmes visent à soutenir les efforts du gouvernement pour une amélioration significative de ces deux pathologies par une approche globale prenant en compte la sensibilisation des populations sur la maladie, le renforcement du plateau technique, la formation médicale continue des praticiens et l’accès à coût réduit aux traitements (NDLR : 40% de réduction) », a expliqué le ministre de la santé, Dr Smaïla Ouédraogo.

Le Directeur général de Roche/Afrique Subsaharienne, Markus Gemuend, a fait savoir que 29 médicaments développés par leur entreprise font partie de la liste modèle de Médicaments essentiels de l’OMS notamment des  antibiotiques, des traitements antipaludéens et des agents chimiothérapiques. Il faut noter que Roche figure également parmi les leaders de l’industrie pharmaceutique dans le monde.

Noufou KINDO

Burkina 24

  1. Merci cher Namwinyan ! D’abord, il s’agit d’une signature de protocoles d’accord. Mais le calcul des 40% de réduction est simple et la date de mise en oeuvre est également mentionnée dans l’article : « Il s’agit des programmes « Accès Roche-Hépatite Virale B » et « Accès Roche-Cancer du sein » conclus pour une période de cinq ans à compter de ce 15 février. » Encore merci bien ! N’hésitez pas à nous revenir pour d’éventuels éclaircissements !

  2. Le titre il faut le revoir. « Cancer du sein et de l’hépatite B »! est ce qu’il y a un cancer de l’hépatite B? Non! Donc il serait judicieux de titré « Cancer du sein et Hépatite B »!
    Cordialement!

  3. Merci cher Noufou; seulement veuillez à sortir du reportage et traitement journalistique classiques!!! Les patients de ces deux sources de mort auraient aimé savoir à quand cette mesure de réduction de 40% va entrer en vigueur et combien vont désormais coûter les soins? Obtenez ces réponses et revenez-nous!! encore merci pour ton travail et merci aux autorités et surtout aux PTF for their concern!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noufou KINDO

@noufou_kindo anime les Rubriques Tech, Santé et Société. Il s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable.

Articles du même genre