Koupèla : 17 sapeurs-pompiers pionniers en cours de route

3651 0

Dans la nuit du 15 au 16 janvier 2017, en l’absence de sapeurs-pompiers dans la région pour intervenir, le marché de la ville de Koupèla dans le Kouritenga, région du centre-est partait en fumée sous le regard impuissant des commerçants. La brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP) y envoie 17 éléments précurseurs en attendant le renforcement de la compagnie pour réduire les délais d’interventions en cas de nécessité.

C’est nanti de la confiance du commandement  que l’adjudant Zidouemba Noufou, chef du détachement de Koupèla, s’y rend accompagné des hommes placés  sous ses ordres. En sus, poursuit le sapeur-pompier dont la devise est « Sauver ou périr », « c’est aller découvrir une nouvelle localité, pouvoir apporter toute notre aide à cette population qui fait partie aussi du Burkina».

La cérémonie de départ du détachement s’est déroulée ce jeudi 7 décembre 2017 en présence du colonel Kisbedo Ernest, commandant de la brigade nationale des sapeurs-pompiers (BNSP). C’était l’occasion pour lui de se faire une idée sur le moral des 17 éléments précurseurs. Eux qui doivent en premier lieu aller organiser l’arrivée et l’installation de la compagnie pour ensuite assurer la sécurité des personnes et leurs biens à Koupèla et dans les environs.

Le commandement de la BNSP posant avec les 17 éléments précurseurs en partance pour Koupèla.

Suite à leur réponse « oui mon colonel » en réponse à sa question « vous avez le moral ? », le commandant a exigé d’eux qui’ « ils soient exemplaires, qu’ils puissent s’intégrer à Koupèla ». Sur ces points, le colonel Kisbedo ne s’inquiète pas pour bien de raisons. Généralement, a-t-il dit, les sapeurs-pompiers ont de très bons rapports avec les populations. Ces bons rapports sont du fait des pionniers qui y vont et qui ont « un grand rôle à jouer » pour « mettre en confiance » la population et les autorités de la localité afin qu’ils demandent leur secours en cas de besoin.

Qu’à cela ne tienne ! Le colonel Kisbedo leur a dicté la conduite à tenir. « Vous êtes des militaires, sapeurs-pompiers, donc nous exigeons que vous ayez la discipline à Koupela. Vous êtes les pionniers, donc vous devez bien vous comporter. Nous ne voulons pas entendre de mauvaises nouvelles de vous à Koupèla. Vous devez  représenter honorablement la brigade des sapeurs-pompiers et les forces armées nationales ».

La neuvième compagnie de Koupèla créée le 24 octobre dernier s’opérationnalise ainsi avec le départ de ces 17 pionniers sapeurs-pompiers. Ils y vont avec une ambulance et un engin pompe qui doivent permettre de pouvoir commercer à travailler et porter secours aux populations de la ville et des environs.

Même s’ils n’auront pas tout le confort qu’ils avaient à la première et à la neuvième compagnie. Le commandant de la BNSP promet à l’adjudant Zidouemba et à ses hommes de les soutenir et de ne pas les oublier. « Patientez ! Tout doucement, le commandement va tout mettre en œuvre pour que le confort que vous avez à Ouagadougou ici et ailleurs, vous puissiez aussi l’avoir à Koupèla », leur a commandé le colonel Kisbedo avant d’insister une fois de plus sur le professionnalisme dont ils doivent faire preuve une fois installés dans la nouvelle caserne.

Oui KOETA et Saly OUATTARA              

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui Koeta

Je pense que 'la vitalité d'un pays se mesure (en partie) à celle de ses journalistes'. Merci de participer à cela à travers vos retours de lectrices et lecteurs. I believe that 'the vitality of a country is meseared (in part) by that of its journalists'. Thank you for being part of the adventure by giving feedback.

Article du même genre