Burkina : Le procès du putsch s’ouvre le 27 février 2018

Après plusieurs années d’instruction, le jugement au fond du coup d’Etat de septembre 2015 est programmé. Dans un communiqué du procureur militaire, ce jugement est prévu s’ouvrir le 27 février 2018 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Le procès qui implique le général Gilbert Diendéré et 83 autres accusés a été délocalisé dans la salle des banquets de Ouaga 2000 et est public, selon un communiqué du Tribunal militaire diffusé le lundi 29 janvier 2018.

Lire 👉 Gilbert Diendéré demande l’inculpation d’une dizaine de chefs militaires

Les accusés sont poursuivis pour attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires, dégradation de biens appartenant à autrui, trahison, incitation à commettre des actes contraires au règlement et à la discipline, violence et voies de fait sur autrui, ou de complicité de ces infractions.

En rappel, le coup d’Etat de septembre 2015 au Burkina, qualifié de « Coup d’Etat le plus bête du monde », avait fait 15 décès et 114 blessés selon la Coordination des associations pour l’assistance et le secours populaire (CAASP).  

Ignace Ismael NABOLE

Burkina 24

publicite


publicite

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page