Gilbert Diendéré : « Je ne suis  pas responsable de la mort de Thomas Sankara »

10491 2

« Le Général Gilbert Diendéré parle », le livre-biographie écrit par le journaliste Atiana Serges Oulon est sorti depuis le 30 janvier 2018.

« Le Général Gilbert Diendéré parle ». Est-il impliqué dans la mort de l’étudiant Dabo Boukary, des hommes politiques Oumarou Clément Ouédraogo et Guillaume Sessouma ? Quelles étaient ses relations  avec Blaise Compaoré ? Comment a-t-il vécu l’insurrection populaire d’octobre 2014 ? Et les tenants du putsch de septembre 2015 ?

Comment était-il lié à l’ancien Premier ministre sous la transition Isaac Zida, aujourd’hui exilé au Canada ? Que contiennent ses comptes en banque ? Est-il aussi riche qu’on le soupçonne ? Comment entrevoit-il le procès qui s’ouvre le 27 février prochain dans lequel il est poursuivi ?

« Je n’ai jamais pensé assassiner quelqu’un »

Voici autant de questions qui trouvent des réponses de façon complète, partielle ou surprenante dans l’ouvrage du journaliste en poste au journal d’investigation, Courrier confidentiel, Atiana Serges Oulon. Publié le 30 janvier 2018, le bouquin de 183 pages est disponible dans les librairies Jeunesse d’Afrique, universitaire de Ouaga, au Centre national de presse Norbert Zongo et au siège de Courrier confidentiel.

Le Général Gilbert Diendéré était-il présent quand Thomas Sankara poussait son dernier soupir un certain tragique 15 octobre 1987 ? « Je ne suis pas responsable de la mort de Thomas Sankara », répond-t-il à Serges Oulon. Mais pourquoi le journaliste Ludo Martens a-t-il écrit le contraire en 1989, dans son livre « Sankara, Compaoré et la révolution burkinabè » ? Ses propos ont été « mal interprétés » par le journaliste, se défend le Général.

Lire aussi 👉 Burkina : Pourquoi Diendéré est resté si fidèle à Blaise Compaoré

Plus loin, il dira ceci : « Je n’ai jamais pensé assassiner quelqu’un depuis que je suis dans la vie active. Dans ma carrière militaire, j’ai appris à tuer, mais tuer pour défendre mon pays, tuer pour préserver la vie de mes concitoyens, pour préserver la sécurité des populations, mais jamais tuer pour des intérêts personnels ».

La suite coûte  5 000 F CFA dans les différentes librairies.

Abdou ZOURE

Burkina24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre

There are 2 comments

  1. Ce livre est tout simplement une honte !! Ou l’auteur est de mauvaise foie, ou il est d’une incompétence crasse .
    Que de fautes ! l’orthographe, les accords, la syntaxe, des paragraphes entiers constituant une seule phrase etc. sont indignes d’un livre annoncé à renfort de publicité dans la presse.
    Quant au fond, rien de nouveau qui ne se trouve déjà dans la littérature existante. Des généralités, rien que des généralités: après avoir parcouru plus de la moitié de l’ouvrage, on en est toujours à se demander à quel moment on va entrer dans le vif du sujet;
    bref, une arnaque tout simplement .
    A la fin, que retenir ? Que notre Général n’est responsable de rien, et n’a jamais été responsable de quoi que ce soit: il n’a jamais tué personne, n’a jamais demandé à personne de le faire, pendant que de nombreuses personnes ont perdu la vie sous leur règne; vraiment, chapeau ! Il fallait le faire !

  2. Il était temps que la vérité se sache, et que les âmes trouvent le repos éternel auprès de Dieu. Quant aux vivants, ils trouveront la paix du coeur et la force d’avancer ensemble.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *