Entreprenariat des jeunes : L’IAM ouvre un fonds de 100 millions de F CFA au profit de ses étudiants

2589 0

En marge de la commémoration des 10 ans d’existence de l’Institut Africain de Management (IAM), un projet de colloque international sur le thème « Emploi, Autonomisation de Jeunes et Filières professionnalisantes» s’est tenu ce 11 mai 2018 dans l’enceinte de l’école. Et l’annonce de la mise en place d’un fonds pour l’entreprenariat en faveur des étudiants de l’institut a été faite par le Président du conseil d’administration (PCA) Ahmed Diallo.

L’Institut africain de Management fête ses 10 ans d’existence. Il veut former de plus en plus d’employeurs. Pour ce faire, un projet de colloque international, ayant pour objectif de créer une plate-forme autour de laquelle enseignants, universitaires, chercheurs, structures de recrutement et le secteur privé  vont discuter des questions de professionnalisation des filières, leur adaptation au monde du travail, les esquisses de besoin en termes d’emploi.

Le PCA de IAM  Ahmed Diallo place considère ces 10 ans comme une invite à continuer à travailler d’arrache-pied pour pouvoir mettre à la disposition du monde du travail des étudiants et permettre d’accompagner le développement de leurs  pays respectifs.

 Ahmed Diallo a donné les raisons de la mise à disposition d’un fonds à l’endroit de ses étudiants. « L’Etat providence a existé, et ne peut plus continuer à opérer. Il va falloir que les privés, le moteur du développement, puisse mettre la main dans la pâte. IAM, en tant que formateur, se devait de mettre à la disposition de ses étudiants un fonds pour leur permettre d’entreprendre. Si nous avons pu en 2007 démarrer cette école avec 350 000 F CFA, nous pensons qu’avec la mise à leurs dispositions d’un fonds de cent millions de F CFA, ils pourront déplacer les montagnes parce que ce sont des jeunes qui ont du potentiel et ne demandent qu’à être accompagnés  et c’est ce que IAM fera avec ce fonds »,  a expliqué Ahmed Diallo.

Les étudiants de IAM pourront créer leurs projet grâce au fonds pour l’entrepreneuriat

Pour pouvoir bénéficier de ce fonds, il suffit d’être un étudiant de IAM, d’avoir un projet viable. « Vous voyez bien que le problème de garantie se pose à chaque fois qu’un jeune veut entreprendre. IAM sera la garantie qui permettra à la banque de donner de l’argent des fonds nécessaires aux étudiants qui ont des projets porteurs», rassure Ahmed Diallo.

Pour le gouvernement, l’initiative de cet institut est louable et donc soutenable. « La question du capital humain est importante pour le gouvernement. Et l’IAM qui célèbre ses 10 ans pose une question essentielle qui est celle de l’autonomisation et de l’employabilité des jeunes. IAM annonce le lancement d’un fonds pour encourager ses étudiants à l’entreprenariat. L’Etat en tant que structure n’emploie pas. Les limites sont très objectives. C’est au privé de créer des actions et lorsque nous voyons qu’une école envisage de donner à ses étudiants les clés pour être demain des pourvoyeurs d’emplois, nous ne pouvons qu’encourager et apprécier cette initiative», a détaillé Remis Dandjinou, représentant le Premier ministre Paul Kaba Thiéba, président de la cérémonie.

L’école, fait preuve d’intégration africaine en magnifiant 18 nationalités, en mettant à la disposition de ses étudiants 17 diplômes reconnus par le CAMES (Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur).  IAM s’enorgueillit, à en croire le PCA,  d’un taux d’insertion de plus de 90% de ses étudiants dans le monde du travail. Ce qui lui a valu le prix de la meilleure école de commerce décernée par l’Union africaine des ONG de développement.

Irmine KINDA

Burkina24

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre