Recrutement des IAC : Des irrégularités décelées

1302 0

Dans sa parution du mercredi 25 juillet 2018, le journal le «  Courrier confidentiel » évoquait des « irrégularités voire des combines » dans l’organisation du concours direct de recrutement sur mesures nouvelles des 1500 Instituteurs Adjoints certifiés (IAC). Le ministère de la fonction publique et celui de l’éducation nationale, ont mis en place une cellule chargée de vérifier les allégations du journal. Les résultats de l’enquête ont montré qu’aucune irrégularité telle que décrite par le journal n’a été décelée.

Des futurs instituteurs auraient fraudé pour être parmi les 1500 IAC ? Après avoir mis la puce à l’oreille des ministères concernés, ceux-ci ont pris à bras le corps ce problème pour avoir plus d’information. Il a été révélé « qu’aucune irrégularité telle que décrite par le journal n’a été décelée »,  apprend Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. L’auteur de cet article encourt-il une quelconque condamnation ? A cette question, Stanislas répond par la négative. Nul besoin de sanctionner l’auteur de l’écrit.

Au contraire, les ministres de l’éducation nationale et de la fonction publique remercient le journaliste de l’alerte qui a permis de lever l’inquiétude et permis à la cellule de déceler d’autres cas d’irrégularités. Il est ressorti pendant les travaux de la cellule que « quatre candidats ont fourni dans leur dossier des diplômes appartenant à d’autres personnes. Ces candidats ont été retirés de la liste et leurs cas transférés à la gendarmerie qui se charge de poursuivre les investigations nécessaires », a révélé le ministre en charge de l’éducation nationale, Stanislas Ouaro.

Irmine KINDA

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre