Métiers de l’aviation et du tourisme: Le CIMAT s’ouvre aux Burkinabè

604 0

Le Burkina Faso regorge de plusieurs écoles de formation professionnelle dans divers domaines. Mais, les métiers de l’aviation et du tourisme ne sont pas assez développés dans le pays. C’est un constat fait par les responsables du Centre International des Métiers de l’Aviation et du Tourisme (CIMAT). Pour informer les populations sur les opportunités d’emplois qu’offrent les secteurs du voyage et du tourisme, le centre a initié une conférence publique ce 4 octobre 2018 à Ouagadougou.

Selon un rapport du Conseil Mondial du Tourisme (WTTC), les secteurs du tourisme et des voyages devraient créer 72,9 millions de nouveaux emplois dans le monde dont 32 millions d’emplois directs d’ici à 2025. L’Afrique faisant partie des destinations touristiques les plus prisées n’est pas en reste. Mais, les secteurs du voyage et du tourisme semblent très peu connus du grand public de façon générale.

C’est dans ce contexte que le Centre International des Métiers de l’Aviation et du Tourisme (CIMAT), spécialisé dans la formation, le consulting et le conseil dans le secteur du transport aérien et du tourisme, a initié une conférence publique le 4 octobre 2018 à Ouagadougou.

Le centre basé à Abidjan depuis 2009 a étendu son réseau au Burkina Faso en janvier 2018. La conférence publique avait pour thème « Les métiers de l’aviation et du tourisme, pourvoyeurs d’emplois ». Il s’agissait d’informer la société burkinabè plus particulièrement les décideurs sur tout ce qui concerne la formation adéquate et les opportunités d’emplois qu’offrent les secteurs du voyage et du tourisme. Les débouchés sont nombreux, selon le Directeur général de CIMAT, Jean-Christophe Kouamé.

Les formations désormais possibles à Ouagadougou…

« L’accès à la formation est une condition du développement de l’employabilité. La formation aux métiers de l’aviation et du tourisme vient comme une réponse à un double enjeu : sociétal d’une part, en permettant aux demandeurs d’emploi de ce secteur et aux non-diplômés de se former, et économique d’autre part, en offrant aux entreprises la possibilité de trouver des compétences et de faire évoluer celles de leurs salariés afin de répondre aux réalités de demain », explique-t-il.

Le CIMAT a donc été créé, dit-il, pour offrir une formation professionnelle au standard international dans les métiers de l’aviation et du tourisme, à tous ceux qui souhaitent exercer une carrière dans ces domaines porteurs d’employabilité. Les formations portent entre autres sur l’assistance au sol, la manipulation des bagages, des marchandises dangereuses ou fragiles, les normes de sécurité, l’accueil aux escales, la gestion de touristes, l’élaboration et l’animation de circuit touristique.

Les diplômes sont délivrés par l’Association internationale des transporteurs aériens (IATA Canada). Les élèves ayant le niveau de la classe de Terminale au moins, les étudiants et les travailleurs peuvent être intéressés par ces formations. La conférence publique de ce 4 octobre a tenu lieu également d’ouverture du CIMAT Ouaga.

Noufou KINDO

Burkina 24

There are 1 comments

  1. ouedraogo souleymane |

    Bonjour et merci cette publication.
    J’ai une formation anterieure en traitement de cargo a l’ecole internationale d’aviation et j’aimerais savoire s’il est possible de faire une certification en marchandises dangereuses.
    Situation geographique et coût de la formation.
    Merci

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre