Julie Payette à Roch Kaboré : « Nous sommes à vos côtés »

Julie Payette, la Gouverneure générale et commandante en chef du Canada, « le plus grand investisseur privé au Burkina Faso » est à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Sa visite constitue la première d’un Gouverneur général canadien au Burkina Faso. A la Présidence du Faso, elle est hautement considérée. « C’est un témoignage de la qualité des relations que nous avons entre le Burkina Faso et le Canada », a commenté le président Roch Marc Christian Kaboré au sortir de l’audience accordée à son illustre hôte qui visite le pays « à un moment où dans [la] sous-région notamment la région sahélienne et plus particulièrement au Burkina Faso, nous sommes dans un combat permanent contre le terrorisme ».

L’entrevue a été l’occasion d’évoquer en effet les questions sécuritaires préoccupantes au même titre pour les deux pays avec plus de 56 ans de relations diplomatiques pour des raisons que ne cachent pas les deux chefs d’Etats. En plus des questions liées au « rôle crucial des sciences, de la technologie, de l’innovation porteur du développement », l’accès à l’éducation pour tous, une priorité que son pays partage « complètement », la Commandante en chef du Canada a fait part de la disposition de son pays à apporter son appui au Burkina qui fait face à une recrudescence d’attaques terroristes sur son sol depuis avril 2015.

Dans sa déclaration au sortir de l’audience, la Gouverneure générale a indiqué avoir évoqué les questions de sécurité qui touchent « si particulièrement » le pays et pour lesquelles, son pays est « d’une profonde solidarité ». « Vous faites face à des effets et des conséquences importantes et nous souhaitons vous accompagner. Nous sommes à vos côtés ».

La prédisposition du Canada à apporter son appui n’est pas fortuite. Ce pays trône en tête de l’exploitation minière faisant ainsi de l’or le premier produit d’exportation du Burkina. La Gouverneure générale ne le cache pas. « Nous sommes très fiers au Canada de pouvoir dire que nous sommes le plus grand investisseur privé au Burkina Faso. C’est quelque chose qui nous rend très fiers. Nous sommes des amis et des partenaires », a déclaré Julie Payette.

La perche tendue a été saisie par le Président burkinabè. Il a profité de l’occasion pour soulever les difficultés que rencontrent son pays, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad pour faire fonctionner la force conjointe d’environ 5 000 hommes. « Nous avons insisté sur le fait qu’il était important que de façon directe le G5 Sahel puisse bénéficier de cette coopération dans le domaine de la sécurité, de la formation de nos équipes avec le Canada », a plaidé Roch Kaboré.

Suggestion de la gouverneure générale et commandante en chef : « Dans les situations difficiles, il faut aller au fond de soi-même et puiser dans son savoir-faire et dans son savoir-être et puis trouver des solutions. De notre point de vue, l’une des plus grandes valeurs du Burkina Faso, c’est cette résilience de votre peuple face à des grands enjeux ».

Julie Payette qui a été astronaute dans une vie antérieure et qui a découvert depuis l’espace que l’«on peut à peine distinguer les frontières » depuis un vaisseau spatial ne jure que par la nécessité de rapprochement des peuples, la nécessité de collaborer et de travailler ensemble.

Oui Koueta

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page