Vote des Burkinabè de la diaspora : La CENI prépare une tournée d’information  

408 0

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a institué une rencontre ce mercredi 28 novembre  2018 avec les différents partis politiques et les Organisations de la Société Civile (OSC). L’ordre du jour était de s’entretenir avec les acteurs du monde politique avant la tournée d’information de la CENI dans les pays où vivent des Burkinabè.

Face aux partis politiques et Organisations de la Société Civile ce mercredi 28 novembre 2018, Newton Ahmed Barry a procédé à des explications sur les missions que va mener la commission dans les jours à venir au niveau des différents consulats et ambassades burkinabè. L’objectif premier du    1er au 15 décembre 2018 est d’informer les Burkinabè vivant  à l’extérieur sur les détails pour mieux préparer leur participation aux élections de 2020.

Il s’agira également de profiler les bases du processus de mise en place du premier fichier électoral de la diaspora. Le soutien et l’appui des différents partis politiques et des OSC ont été souhaités pour mener à bien cette mission. Cette sortie d’information s’explique par l’exigence du code électoral.  «Le code électoral révisé le 30 juillet 2018 préconise au sein des dispositions qui sont prévues une participation effective des Burkinabè vivant à l’extérieur à partir de janvier 2020 auxquelles ils sont parties prenantes.  Mais pour que les Burkinabè  de l’étranger puissent participer pleinement à ces élections, il y a un certain nombre de préalables à remplir,  que ça soit du côté de la CENI que de leur côté »,  a soutenu Newton Ahmed Barry, président de la CENI.

Pièces justificatives

Au total,  14 axes ont été choisis en fonction de la mobilité et de l’accessibilité de la zone. Ces missions d’information devront au final permettre de faire le point sur les prérequis pour qu’une ambassade ou un consulat soit éligible. « A l’étranger, pour qu’une juridiction diplomatique puisse être éligible pour participer aux élections de 2020, il faut qu’elle enregistre un quantum de 500 immatriculés »,  a laissé entendre le président de la CENI. Le bilan sur l’ensemble des ambassades et consulats pour l’éligibilité sera fait en fin juillet 2019.

Cette visite est bien perçue du côté des partis politiques. Cela permettra de rassurer les Burkinabè de la diaspora sur le processus. Les pièces justificatives pour le vote restent cependant « le hic ».  « Nous notre inquiétude reste les pièces justificatives pour voter. Nous n’entendons rien et nous nous posons des questions sur ce qu’ils vont aller dire à la diaspora. Mais nous avons constaté que le gouvernement mène des actions allant dans ce sens et c’est une très grande satisfaction pour nous »,  a lancé Arouna Savadogo, président du TOCSIN.

L’appel est le même pour tous,  celui de la mobilisation pour réussir ces élections de 2020 avec la participation des Burkinabè  de l’extérieur. Tous les 36 consulats et ambassades du Burkina Faso sont pris en compte dans ces 14 axes de sortie d’information.

Basile SAMA (stagiaire)

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre