Burkina: Un nouveau mouvement citoyen pour l’émergence

395 0

Un nouvel ami de la cohésion sociale, de la démocratie et de la bonne gouvernance, porté récemment sur les fonts baptismaux, vient d’être présenté à l’opinion publique. Cette Organisation de la société civile est baptisée « Mouvement Citoyen pour l’Emergence du Burkina Faso ». La structure a été présentée à la presse ce samedi 1er décembre 2018 à Ouagadougou.

Le Mouvement citoyen pour l’émergence du Burkina Faso a tenu sa première assemblée générale constitutive le 15 avril 2018 en présence de plus de 250 jeunes, femmes et hommes venus des régions du Burkina Faso. Il a été officiellement reconnu le 11 juillet dernier et son principal domaine de prédilection, selon ses responsables, sera la bonne gouvernance.

« Le mouvement Citoyen pour l’Emergence du Burkina Faso a pour vocation de travailler pour le développement durable, le changement de mentalités et de comportements, le renforcement de la cohésion et la paix sociales, la démocratie et la bonne gouvernance, à travers des activités de sensibilisation, d’information, et de formation », a indiqué Jules Tiendrébéogo, Président du mouvement.

Celui-ci a également ajouté que le mouvement entend promouvoir plusieurs autres activités entrant dans le domaine de la paix sociale, de la stabilité, du civisme, de la sécurité routière, de la solidarité, des actions de développement en faveur des jeunes, des femmes et des personnes vulnérables. « Notre ambition est aussi de valoriser le capital humain, de promouvoir la salubrité par des actions pour rendre les villes propres et saines », a précisé le premier responsable de la structure.

Jules Tiendrébéogo a aussi fait savoir que le bureau exécutif national de l’organisation qui se veut apolitique est composé de 52 membres issus de toutes les couches sociales. Engagement avait été pris, dit-il, de rendre plusieurs visites d’informations aux autorités coutumières, religieuses, administratives, politiques ainsi que des personnes ressources, et d’installer des coordonnateurs dans les 12 arrondissements de Ouagadougou, les 6 communes rurales du Kadiogo et les 13 régions du pays. Toujours à l’en croire, les méandres de leur programme sont déroulés.

Noufou KINDO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre