Séances sportives trimestrielles à  UBA Burkina : Une dernière pour clore l’année

321 0

UBA Burkina a institué des séances sportives trimestrielles pour le maintien physique des agents. Pour cette dernière séance de l’année 2018, la banque a sorti « l’artillerie lourde » en réunissant tous les collaborateurs centraux, les directeurs d’agences et les chefs de services ce samedi 1er décembre 2018 à Ouagadougou.

Des seances pour permettre de décompresser

Permettre une meilleure cohésion au sein de l’institution financière est l’objectif principal visé par ces séances sportives. La dernière de l’année 2018 a connu la participation des agents centraux et des chefs de services des différentes agences décentralisées.

 

Joël Touré, directeur général de UBA Burkina Faso

Cette rencontre est également l’occasion de réunir tout le personnel de UBA pour « des moments en famille ». Au-delà de l’aspect retrouvailles, ces instants sont devenus une tradition au sein de UBA. «C’est une tradition du groupe UBA de se retrouver une fois chaque trimestre au-delà du stress lié au travail. A chaque séance, notre volonté c’est de rapprocher les travailleurs entre eux pour montrer que nous sommes une famille avant tout et nous nous devons de consolider ces liens », a soutenu Joël Touré, directeur général de UBA Burkina Faso.


Ces rendez-vous sont également l’occasion de découvrir d’autres talents et de donner de nouvelles consignes et des directives pour la nouvelle année qui s’annonce.

Au sein de UBA, tous sont unanimes, les séances sportives trimestrielles permettent de décompresser. Seulement, le caractère trimestriel de ces activités reste à revoir pour les ramener à une périodicité plus rapprochée.

« Nous pensons que cette activité est une très bonne chose parce qu’elle permet aux uns et aux autres de se détendre. Se retrouver un week-end comme ça et se distraire est bon pour le corps et l’esprit. Cela permet à tous les agents de se connaitre et de fraterniser entre nous au-delà du travail. Pour moi personnellement, une fois chaque trimestre est peu. Si c’était possible de le faire même si c’est une fois par mois, ça serait très bien », a confié Sylvie Konda, agent de UBA Burkina.

Les enfants n’ont pas été oubliés

Ces séances sportives sont respectées dans toutes les 21 agences de UBA à travers le monde. Pour cette dernière séance de l’année 2018, tous les directeurs des 29 agences du Burkina ont été conviés. Les enfants n’ont pas été en reste. Des espaces leur ont été dédiés.

Basile SAMA (stagiaire)
Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre