Soirée caritative « Bonne année » : Pour réinscrire des enfants déscolarisés à Koubri

205 0

L’Association « La main de cœur » a organisé une conférence de presse dans la matinée du 3 décembre 2018 à Ouagadougou pour annoncer sa soirée caritative en faveur des enfants déscolarisés de Koubri. Elle se tiendra le 28 décembre prochain dans le pavillon Kilmandjaro du SIAO. Au programme : prestations d’artistes africains et un défilé de mode.

L’Association « La main du cœur » a été créée en 2012 dans le but d’apporter de l’assistance aux enfants et personnes en situation difficile. Elle tient en effet, sa première activité à travers une soirée de gala caritative « Bonne année » le 28 décembre 2018 à 20h dans la salle climatisée du pavillon Kilmandjaro du SIAO avec une participation de 40 000 FCFA par personne.

L’ensemble des recettes servira, à en croire  la secrétaire exécutive de « La main du cœur », Fanta Sandwidi/Guindo, à réinscrire une trentaine  d’enfants  déscolarisés à Koubri, âgés de 7 à 14 ans et les doter de fournitures nécessaires afin qu’ils réintègrent le cursus éducatif normal. Une autre partie servira à construire des forages dans la localité pour permettre aux familles d’avoir de l’eau potable, selon toujours ses propos.        

Aider

C’est à partir d’un constat déplorant qu’elle a décidé avec ses amis sous la bannière donc de son association, de laisser parler son cœur à l’endroit de ces enfants. « Le projet est né à cause d’un enfant de 11 ans que j’ai côtoyé  parce que je vais à Koubri depuis deux ans. J’ai constaté que ce dernier ne va pas à l’école parce que ses parents n’ont pas les moyens alors qu’il a réussi à son CEP. Il était complètement découragé de ne pouvoir donc pas poursuivre ses études. Cela nous a touchés. On s’est dit, qu’est-ce qu’on pouvait faire ? Je vais peut-être prendre cet enfant et m’occuper de lui mais seulement il n’est pas le seul dans cette  situation. On s’est interrogé alors, qu’est-ce qu’on pouvait faire pour ces nombreux enfants dans la même situation ? D’où le diner gala pour leur venir en aide », a expliqué Fanta Guindo.

« Egalement, on a remarqué que l’accès à l’eau potable est pénible là-bas. Il y a un seul forage pour beaucoup de gens. On s’est dit que si on arrive à scolariser les enfants et à faire quelques forages, il serait assez bien car cela va soulager beaucoup de familles. Mais cela dépendra de ce qu’on va récolter », a-t-elle ajouté.

La soirée caritative s’articulera autour de prestations d’artistes engagés pour la cause, dit-elle. Il s’agit des artistes ivoiriens Ramatoulaye et les Zouglou Makers, du Malien Nampé Sadio, et enfin les artistes burkinabè tels que Smarty, Malika la Slameuse et Ozborn Bado. Il y aura aussi un défilé de mode avec des créateurs de mode de renom.

Cette activité caritative ne peut se faire sans l’accompagnement du ministère en charge de la solidarité nationale et de la famille selon toujours dame Fanta Guindo. Elle confie avoir bénéficié de son soutien mais aussi de celui du ministère de la Culture à travers sa Direction de la promotion des industries culturelles et créatives (DPICC).

Saga SAWADOGO (stagiaire)

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre