Fonds commun : Le plaidoyer de Alassane Bala Sakandé

1138 6

A la clôture de la session budgétaire ce 21 décembre 2018, le Président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé a fait un plaidoyer pour les agents du ministère des finances, qui bénéficient du Fonds commun.

Alassane Bala Sakandé a attiré l’attention du Premier ministre Paul Kaba Thiéba sur la situation des agents des finances qui bénéficient du fonds commun. Il a émis un plaidoyer à leur endroit auprès des membres du gouvernement. 

« Donnant suite aux échanges qui ont précédé le vote du budget, l’Assemblée nationale insiste pour que des mesures d’accompagnement soient prises en faveur des agents dont le fonds commun sera réajusté et qui doivent honorer leur engagement vis-à-vis des banques et autres établissements financiers », a dit le Président du Parlement dans son discours de clôture de la dernière session de l’année.

Il a émis la possibilité qu’un accord soit trouvé entre le gouvernement et les agents.  « Il faut nécessairement parvenir à un gentleman agreement avec ces derniers qui arrange toutes les parties », a insisté Alassane Sakandé.

A noter qu’un bras de fer avait opposé le gouvernement et les syndicats des finances sur le montant des fonds communs accordés aux agents et qui s’élevait à plusieurs milliards de F CFA par an. Le gouvernement avait décidé de leur réajustement, au grand dam des agents, qui avaient justement, entre autres raisons, évoqué les difficultés auxquelles ils devront faire face pour répondre aux prêts contractés auprès des institutions financières. 

Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 6 commentaires

  1. Monsieur Le President merci pour l’intérêt que vous accordez a cette frange de fonctionnaires! A la prochaine session s’il vous plait pensez au corps enseignant, personnel de la santé, aux force de defense et de sécurité.. qui eux n’ont que leurs bulletins de paie comme gage pour tout engagement bancaire!
    Ces chers financiers sont beaucoup trop ‘choyés’, et il est aussi question de justice sociale! Rien qu’a comparer les conditions de travail c’est le jour et la nuit!
    Pendant que le brave enseignant trime dans les méandres de Falagountou, Seba, Gomboro, Dandanbara, Dondonbinné, Bafiina, Foubé, Yirgou… avec des retards d’avancement etc…, le financier se la coule douce en ville … oubliant qu’il a qu’il a été petri par les mains habiles de ce ‘KARENSAAMBA’ anonyme pour paraphraser le slameur Nathanael , soigné par ce Logtore et défendu par ce sodaaga -tous dépourvus de matériel de travail adéquat!
    « Yaa yamba ‘n gete! »
    On avance ensemble et ça va, ou bien … et la cohésion en souffrira!

  2. Monsieur Le President merci pour l’intérêt que vous accordez a cette frange de fonctionnaires! A la prochaine session s’il vous plait pensez au corps enseignant, personnel de la santé, aux force de defense et de sécurité.. qui eux n’ont que leurs bulletins de paie comme gage pour tout engagement bancaire!
    Ces chers financiers sont beaucoup trop ‘choyés’, et il est aussi question de justice sociale! Rien qu’a comparer les conditions de travail c’est le jour et la nuit!
    Pendant que le brave enseignant trime dans les méandres de Falagountou, Seba, Gomboro, Dandanbara, Dondonbinné, Bafiina, Foubé, Yirgou… avec des retards d’avancement etc…, le financier se la coule douce en ville … oubliant qu’il a qu’il a été petri par les mains habiles de ce ‘KARENSAAMBA’ anonyme pour paraphraser le slameur Nathanael , soigné par ce Logtore et défendu par ce sodaaga -tous dépourvus de matériel de travail adéquat!
    « Yaa yamba ‘n gete! »
    On avance ensemble et ça va, ou bien … et la cohésion en souffrira!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre