Côte d’Ivoire : La Diaspora Unie pour le Faso prône le retour de Blaise Compaoré au Burkina

0 0

L’association Diaspora Unie pour le Faso, DUF, avec à sa tête son président Bougma Abdul Rahim a tenu ce samedi 16 février 2019 une Conférence publique à la Maison de la Presse d’Abidjan, la capitale ivoirienne. Objectif : partager sa vision de voir retourner les centaines d’exilés burkinabè au pays dont l’ancien président Blaise Compaoré.

Bougma Abdul Rahim et ses camarades de l’association Diaspora Unie pour le Faso estiment que le retour au bercail des exilés politiques et principalement celui de Blaise Compaoré est plus que bénéfique pour l’ensemble du Burkina Faso.

La DUF a longuement égrené les chapelets des actions de la gouvernance des années Blaise Compaoré au profit de la diaspora burkinabè en Côte d’ Ivoire. « Le Président Blaise Compaoré  a œuvré autant qu’il le pouvait à protéger ses compatriotes ici en Côte d’Ivoire. Nous pensons aussi sans en avoir la certitude qu’il a été pour quelque chose dans la suppression de la carte de séjour par l’ex-président Ivoirien Monsieur Laurent Gbagbo. Ce fut un beau cadeau offert à notre communauté. Ensuite désigné comme facilitateur dans la crise ivoirienne de 2002, il a réussi dans le cadre du dialogue direct de Ouagadougou à concilier les protagonistes d’alors vers les élections de 2010. Sûrement, nous regrettons tous la crise post-électorale et ses conséquences dramatiques. Aujourd’hui, la paix et la stabilité retrouvées, nos compatriotes vaquent en toute quiétude à leurs occupations. En outre, ça ne fait pas honneur à notre communauté de savoir que son ancien président est en exil. Enfin, nous pensons que du haut de ses vingt-sept ans de gouvernance en tant que chef de l’Etat, il a acquis d’énormes expériences multiples et multiformes. Toutefois, il pourrait en cas de sollicitation mettre son savoir-faire au profit de l’intérêt de son pays’’.

Insistant fortement sur le fait que cette démarche ne consiste pas à replacer l’ex-président du Faso dans le jeu politique au Burkina, la DUF a indiqué que ce retour tant souhaité ne visait pas à « s’ingérer dans la gestion des nouvelles autorités du pays encore moins pour aller à la reconquête du pouvoir d’Etat », a relevé son président Bougma Abdul Rahim.

Déplorant l’avalanche d’attaques terroristes qui ébranle la sérénité des Burkinabè dans leur entièreté depuis plusieurs mois, les membres de Diaspora Unie pour le Faso ont appelé à un dialogue national afin de sonner le rassemblement et la mobilisation autour du Faso des hommes intègres.

En guise de rappel, l’association Diaspora Unie pour le Faso a été créée dans la ville côtière ivoirienne de Sassandra dans la partie Sud de la Côte d’’Ivoire en 2016.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU 

 Burkina24

Il y a 1 commentaire

  1. Avatar

    vous pouvez rentrer tous de la côte d’ivoire.ce n’est pas chez nous vous allez vous cachez pour faire votre politique.la politique du burkina se fait au burkina et non chez nous.vous êtes maudits car vous avez tout perdu,y compris votre intégrité.vous attaquez vous même votre pays,ça ne vous dérange pas et c’est la cause de blaise l’assasin vous defendez.espèces d’égarés que vous êtes.vous aimez tant votre pays,rentrez faire vos ONG là bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre