Burkina : Du riz impropre à la « consommation humaine et animale » saisi

Du riz impropre « à la consommation humaine et animale« , en provenance de Birmanie, a été saisi par la Brigade Mobile de Contrôle (BMC) du ministère  du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat à Ouagadougou, selon un communiqué. Il s’agit d’une « centaine de tonnes de riz  25% brisure »  importée par un opérateur économique burkinabè et dont les analyses en laboratoire ont abouti à des résultats incriminant ce dernier.

La suite après cette publicité

Par ailleurs, le ministère informe qu’une saisie conservatoire a été opérée sur du riz d’origine brésilienne périmé depuis 2014 et un échantillon est en cours d’analyse en laboratoire.

« Le ministère invite les opérateurs économiques au strict respect de la réglementation en matière de commerce. (…) Il invite par ailleurs la population à la vigilance et à dénoncer tout cas suspect de transaction commerciale aux numéros verts suivants 80 00 11 84/ 85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo Dioulasso », indique le communiqué.

Burkina24

Photo utilisée à titre illustratif

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

2 commentaires

  1. Il ya ce type de riz au restaurant universitaire depuis longtemps.

  2. J’aimerais savoir si cette qualité de riz n’est pas déjà sur le marché car cette même couleur et grain de riz se vend dans les boutiques.
    Connaissant certains opérateurs burkinabé, leur argent passe avant.
    Grand merci au ministère pour cet effort considérable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page