Burkina : Le MPCN répond au M21

Ceci est une réponse d’une organisation de la société civile au mouvement M21.

Le mercredi 11 juillet 2019, l’association de la société civile, le M21, a donné son opinion sur la gouvernance actuelle du pays à travers une conférence de presse. Par un réquisitoire austère, biaisé, approximatif et péjoratif, Marcel Tankoano, le Président de cette OSC a peint totalement en noir la gestion actuelle du Burkina Faso sous la férule du Président Roch Marc Christian Kaboré.  Mieux, ce nouveau soucieux de « la cause du peuple » dans ses pérégrinations a dessiné des lendemains catastrophiques pour le pays.

La suite après cette publicité

La liberté d’expression étant une vertu cardinale au Burkina Faso depuis l’avènement de Roch Marc Christian Kaboré au pouvoir, il est du bon droit de Marcel Tankoano et son M21 de donner leur vision de la gestion du pays.

Cependant, l’objectivité et l’honnêteté doivent demeurer la boussole de toute appréciation de la gouvernance du pays au triple plans sécuritaire, politique et économique. Quand on s’inscrire dans une posture de refaire la réalité en distillant du faux concernant le vécu quotidien des populations, il y’a de quoi perdre son latin.

La situation sécuritaire difficile que traverse le pays est connu de tous. Des pays comme le Mali, le Niger et le Nigeria sont tout aussi confrontés à cette triste réalité du fait du terrorisme. Et le terrorisme est devenu aujourd’hui une gangrène mondiale.

Le Burkina Faso, malgré la modicité de ses moyens, mène une lutte inlassable contre cette nébuleuse. Les opérations OTAPUANU et ODAFOU  avec des succès remarquables sont une parfaite illustration de la lutte implacable menée contre le terrorisme. Nul n’a besoin de rappeler dans quel contexte désastreux le président Roch Marc Christian Kaboré a hérité du pouvoir. Dès sa prise de fonction en janvier 2016, le pays a subi des assauts répétés des forces du mal.

Si tant est que le M21 est soucieux du bien-être du peuple burkinabè, ce groupuscule aurait dû veiller à ce que leur mentor Yacouba Isaac Zida, ne laisse pas après la récente transition un Burkina Faso en lambeau, pillé avec une armée en déliquescence. Cette transition qui a été marquée par les hauts faits macabres d’OSC dont le M21 n’a même pas pu être capable d’instaurer les mécanismes sécuritaires afin d’éviter au Burkina Faso cette avalanche d’attaques terroristes quelques jours la prise de fonction du président Roch Kaboré.

La situation actuelle du pays requiert une cohésion totale des filles et des fils du pays. Le lundi 15 juillet 2019, majorité et opposition se retrouveront autour du Président Roch Marc Christian Kaboré pour trouver un consensus national autour des grandes questions qui engagent l’existence du pays. Cette initiative est à saluer au plus haut niveau car elle devrait engendrer une vision commune dans le devenir du Burkina Faso. Il ne devrait s’agir nullement d’un deal entre politiciens comme veut le faire croire le M21 dans sa dernière sortie.

Il est donc temps de quitter la critique facile, et d’appeler à la cohésion sociale afin de réussir les nombreux défis qui s’imposent au pays.

« Dans l’Union, nous briserons des mythes et déplacerons des montagnes ».

Ouagadougou, le 15 juillet 2019

Pour le Mouvement des patriotes pour la cohésion nationale(MPCN)

Christophe Ouédraogo

(Porte parole)

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Critique facile vous dite ? Vous entendez-vous parler ?…..
    Soyons sérieux ! Qui a la critique facile ? Après le témoignage du FMI au plan international et de la Cour des comptes au plan national, deux prestigieuses institutions en matière de finances publiques, qui tous deux soulignent le caractère IRREPROCHABLE de la gestion sous la transition, tu viens parler de pillage encore ? Tu n’a pas honte de dire de telles grossièretés ? Es-tu vraiment burkinabé ?

    Tu dis que ZIDA n’a rien fait pour empêcher le président et ministre de la défense Roch, Roch la solution en plus, de vivre une attaque terroriste après quelques jours de sa prise de fonction. Aurais-tu des trous de mémoire ?
    « Si vous voyez qu’à un moment donné je me suis attribué le portefeuille de la Défense, c’était essentiellement au regard des menaces. Compte tenu du fait que les décisions, pour qu’elles aient une certaine force, doivent venir du sommet, j’ai pris sur moi d’assumer ces prérogatives. Ce n’était pas facile. Mais, nous avons, malgré le peu de moyens dont nous disposions, réussi à nous organiser. C’est ainsi que tous les samedis, quelque temps après le début de la Transition, de 16h à 20h, nous avions une réunion de toutes les représentations des forces de défense et de sécurité. Je présidais cette réunion élargie au Premier ministre, au président du CNT et au ministre délégué chargée de la Sécurité. A chaque fois, nous mettions sur la table tout ce qui apparaissait comme danger pour le pays, après avoir recoupé les informations. Nous essayions d’avoir la meilleure stratégie pour lutter contre le terrorisme. Cela, nous l’avons fait jusqu’à la fin de la Transition. J’ai recommandé la même chose au président Roch lors de sa prise de fonction à Kosyam. C’est dire que cela a été une véritable préoccupation pour nous. Elle était d’autant plus grande que certaines informations nous parvenaient, disant que les élections n’auraient pas lieu parce qu’il y aurait des actions terroristes en cours, en plus des dangers domestiques auxquels nous étions confrontés. Nous étions donc obligés de prendre toutes les dispositions nécessaires pour qu’il n’y ait pas de faille. Certes, il y a eu les évènements malheureux à la frontière, mais on a pu aller aux élections.  » SEM KAFANDO ici: http://lepays.bf/michel-kafando-president-de-transition-faut-absolument-exorciser-pays/

    Quel a été le programme n°1 du MPP ?? N’es-ce pas salir la transition ? Pendant que les terroristes se préparaient, Roch et sa bande engagait une campagne honteuse faite de mensonges de mauvaises facture en plus: ZIDA dealer de parcelles, détourneurs de fonds public même si on ne peut sortir une seule preuve, assassin etc .

    Ca se voyait que Roch et sa bande ne croyaient pas à la menace terroriste malgré les mises en garde de ZIDA et de BARRY qu’ils détestaient particulièrement. Comment ZIDA pouvait-il aider un tel personnage ? Qu’a-til fait du rapport de Barry sur la situation sécuritaire ? Ne l’as-til pas fait honteusement coffré ?

    Au lieu de dire que vous avez été trahi par la pratique de vos théories diaboliques, vous dites que les temps sont difficiles ! Mais qu’à cela ne tienne ! Roch peut se ressaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page