Zimbabwe : Voici ce dont souffrait Robert Mugabe

Inhumé la semaine dernière après être décédé 2019 à Singapour à l‘âge de 95 ans, l’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe, souffrait d’un “cancer à un stade avancé”, a révélé son successeur Emmerson Mnangagwa.

La suite après cette publicité

Emmerson Mnangagwa cité ce lundi 23 septembre 2019 par le journal d’Etat The Herald a confié que son prédécesseur, Robert Mugabe, avant sa mort, souffrait “d’un cancer à un stade avancé et les médecins ont interrompu son traitement de chimiothérapie car il n‘était plus efficace… Les médecins ont stoppé son traitement à cause de son âge et car le cancer s‘était propagé. Le traitement ne servait plus à rien”, a-t-il révélé.

Cette révélation du chef de l’Etat zimbabwéen a été faite face à des militants de son parti, la Zanu-PF, réunis à New York dans le cadre de l’assemblée générale des Nations unies qui se tient cette semaine.

Quant à la famille du défunt, contactée par l’AFP, elle s’est gardée de commenter les causes de la disparition de l’ancien président.

Le site WikiLeaks avait publié en 2011, un câble diplomatique américain écrit trois ans plus tôt et qui avait mis au grand jour un cancer de la prostate dont souffrirait Robert Mugabe. Ce mal ne lui donnait que cinq ans à vivre. A cette période, sa famille avait justifié ses fréquents voyages à Singapour par le traitement d’une cataracte.

Robert Mugabe a gouverné le Zimbabwe avec autorité de 1980 à 2017, année de sa démission sous contrainte à la faveur d’un coup de force militaire.

Emmerson Mnangagwa, son ancien vice-président qu’il avait par ailleurs démis de ses fonctions quelques semaines plus tôt, a été positionné en vue de le remplacer.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page