Hygiène et assainissement au Burkina : Seulement 23,6% de la population a accès à des toilettes adéquates

Le Burkina Faso a commémoré ce jeudi 17 décembre 2020 la journée mondiale de lavage des mains et celle des toilettes. En ces temps de Covid-19, l’importance d’une bonne hygiène corporelle a été rappelée par les autorités. A travers la célébration du jour, le ministère de l’eau et de l’assainissement entend inculquer de bons comportements aux populations et plus spécifiquement aux enfants.

La suite après cette publicité

Selon l’UNICEF, environ 46% de la population mondiale n’est pas à mesure de se laver les mains avec de l’eau propre. Une statistique qui interpelle surtout en ces temps de pandémie de Covid-19. « Plus que jamais, la journée mondiale du lavage des mains de cette année appelle à prendre des mesures fortes en matière d’hygiène des mains dans tous les milieux », a souligné, le représentant des partenaires et représentant adjoint de l’Unicef au Burkina Faso, James Mugaju.

Le thème de la célébration de la journée mondiale de lavage des mains  de cette année est : « l’hygiène des mains pour tous ». Un thème interpellateur selon James Mugaju. Célébrée dans l’école Kosyam de la ville de Ouagadougou, la journée mondiale de lavage des mains a offert l’occasion aux premiers responsables de ladite école de revenir sur les doléances qui sont les siennes. Il s’agit, entre autres, du manque de matériel d’assainissement comme les lave-mains et les toilettes.

Cependant, ces requêtes ne sont pas spécifiques à l’école Kosyam. Le manque de toilettes est une situation que déplorent même les premiers responsables du ministère. Et en cette journée mondiale des toilettes célébrée en même temps que la journée mondiale de lavage des mains, l’occasion est toute trouvée pour revenir sur la question. Selon le directeur de cabinet du ministre de l’eau et de l’assainissement Amidou Zagré, « plus de 4,2milliards de personnes vivent sans accès à un service d’assainissement hygiénique » dans le monde.

Il faut « agir afin de rendre nos systèmes d’assainissement fiables, résilients et efficaces »

« Accentuer la campagne pour la construction de toilettes »

Au niveau national, seulement 23,6% de la population a accès à des toilettes adéquates. « Une situation peu reluisante », selon le directeur de cabinet du ministre. Avec plus de ¾ de sa population qui défèque toujours à l’air libre, la situation du « pays des Hommes intègres » inquiète au plus haut niveau. Pour cette année alors, le mot d’ordre a été celui « d’accentuer la campagne pour la construction de toilettes et surtout pour garantir leur qualité ».

Et sur ce point, les élèves de l’école Kosyam ont pris l’engagement de bien entretenir les toilettes pour léguer des biens utilisables aux futures générations. Un engagement entendu par les premiers responsables du ministère de l’eau et de l’assainissement qui appellent d’ailleurs à « agir afin de rendre nos systèmes d’assainissement fiables, résilients et efficaces». Pour le directeur de cabinet du ministre, de bonnes installations d’assainissement permettent de « réduire de 25 à 50% la prévalence des maladies respiratoires et intestinales ».

 « Le thème de cette année souligne la nécessité de construire des toilettes et des systèmes d’assainissement qui soient résilients aux effets néfastes du changement climatique », a relevé James Mugaju. Il invite ainsi les uns et les autres à investir massivement dans l’hygiène et l’assainissement.

En guise d’information, il faut retenir que la journée mondiale des toilettes est célébrée cette année sous le thème « assainissement durable et changement climatique ». A l’occasion de cette double célébration, le ministère de l’eau et de l’assainissement a offert du matériel d’assainissement à l’école Kosyam.

Basile SAMA

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page