Abandons scolaires dans le Centre-Est : Plus de 856 cas entre 2018-2019

Plus de 856 cas d’abandons scolaires ont été enregistrés dans la région du Centre-Est courant la période 2018-2019. C’est ce que révèle le ministère en charge de l’éducation nationale ce 19 août 2021. 

La suite après cette publicité
Dans la série des reportages réalisés sur le terrain par la Direction de la communication et de la presse ministérielle du ministère de l’Education nationale, la situation des abandons scolaires au secondaire s’est avérée un sujet préoccupant à l’échelle de la région du Centre-Est.
Entre causes sociales, scolaires, économiques ou culturelles, le fait est que la région est embarquée dans une spirale négative sur ces quatre dernières années.
Julien G Yougbaré, Directeur régional des enseignements post-primaire et secondaire (DREPS) du centre Est, a accordé un entretien à la direction de la communication du ministère. « Avec 340 établissements scolaires, la région du Centre-Est enregistre 57 établissements directement affectés par l’orpaillage identifié comme responsable de 50% des cas d’abandons scolaires au secondaire dans cette région qui étaient de 856 en 2018-2019. À cela s’ajoute la question non moins liée à l’orpaillage, des grossesses en milieu scolaire qui selon la dernière enquête en date, a atteint un pic de 517 cas en 2018-2019« , constate le service Com.
Et d’ajouter que de ce cet effectif, 37,9% ont entre 15 et 18 ans et 60,9% chez les filles de plus de 18 ans, un chiffre en croissance de 7,7 % par rapport à 2017-2018. Il ressort du billet que les cas de mariages précoces gardent la peau dure également dans cette région avec 19% des cas d’abandons.
Les responsables et acteurs de l’éducation de la région ont ainsi enclenché une riposte avec l’appui de partenaires tels que l’ONG Enabel, Plan International et le Projet d’appui à l’accès et à la qualité de l’éducation (PAAQE). 64 conférences ont été animées sur la question des grossesses, 12 sur les mariages précoces, 14 sur l’orpaillage et 48 sur le civisme à travers la région. Sous l’impulsion du Dispositif national d’évaluation (DNE), des comités de lutte contre la présence des élèves dans les sites d’or, seront créés dans 13 communes aurifères.
« Julien Yougbaré mentionne également les allocations financières de l’Etat qui contribuent énormément à la lutte contre ces fléaux. Même si le nombre de 420 cas d’abandons recensés en 2021 est dans une tendance baissière, face à un taux de croissance des établissements qui est passé de 4% en 2016 à 16,9% en 2021, ces actions s’avèrent très insuffisantes et le cycle amorcé n’est pas près d’être maîtrisé sans des actions fortes et une synergie d’action des acteurs à tous les niveaux« , a conclu la DCPM du ministère en charge de l’éducation nationale.
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page