Togo : Les nouvelles restrictions anti-Covid-19 font débat

Togo – Les populations togolaises se disent acculées par les nouvelles restrictions anti-covid-19, entre autres, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire pour une durée d’un an, la fermeture des lieux de cultes, des bars et restaurants, ou encore conditionnement de l’accès aux bâtiments administratifs subordonné à une preuve de vaccination. Toutes ces restrictions visent, selon elles, à contraindre la vaccination. Le mécontentement touche des franges importantes de la population.

La suite après cette publicité

Les partis politiques et les évêques dénoncent les tournures que prend la campagne de vaccination. La dernière prorogation et le renforcement des mesures restrictives face au Covid-19 au Togo telles qu’adoptées par le gouvernement togolais ont des répercussions sur le quotidien de leur concitoyen.

Ainsi, à l’université, il est rappelé aux étudiants que l’accès aux salles de cours est subordonné à la présentation du pass sanitaire ou d’un test PCR datant de moins de 72 heures. Il en est autant pour l’accès dans les commissariats de police.

Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) assimile cette opération à une campagne de vaccination au forceps: « Je dis qu’il faut se faire vacciner. Les autorités togolaises se comportent avec brutalité. Il faut surtout ne pas mêler l’opposition sur l’appel à se faire vacciner, à ce que le pouvoir en place est en train de faire », estime-t-il.

« Nous ne disons pas que la campagne n’est pas bien faite. Cependant, il faut une pédagogie qui conduirait à un choix libre et responsable. Les églises aussi sont fermées. Et pourtant, elles sont aussi des lieux pédagogiques où les fidèles sont invités à prendre conscience de la réalité sanitaire du moment », partagent les évêques dont Mgr Benoît Alowonou, président de la Conférence des évêques du Togo.

A ce jour, seulement 9% des 18 ans et plus ont reçu deux doses de vaccin tandis que 13% de la même tranche d’âge sont à leur première dose.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page