Ici Au Faso : Le rêve de Kayawoto, « c’est de conquérir l’international »

Kayawoto de son vrai nom Abdoul Kaboré est un artiste musicien burkinabè. Avec son premier album intitulé Maouland et un clip tourné à Dubaï, Kayawoto a fait une entrée très remarquée dans le rap burkinabè. En deux ans il a connu un succès discographique. À 26 ans, le jeune rappeur compte bien donner un second souffle à ce genre musical noyé par le coupé décalé ivoirien et l’afrobeat nigérian. Avec son seul Album, il est nominé dans cinq catégories au Kundé 2021. Le roi de la Maouland était dans les locaux de Burkina 24. 

La suite après cette publicité

Pour marquer son identité, l’artiste Kayawoto a inventé la Maouland qui est un pays imaginaire et les habitants sont appelés Maoulandais. Pour lui, « Maou veut dire un homme qui se bat pour réussir dans la vie« . De la signification de son nom d’artiste Kayawoto, il précise que c’est son grand-père qui lui a inspiré. 

« Il accueillait beaucoup de gens chez lui tout le temps. Il aimait beaucoup les étrangers. Il était toujours prêt à montrer son hospitalité à celui qui lui rendait visite en immolant des bœufs et des moutons à l’honneur de l’hôte. Et quand on lui demandait pourquoi il était si généreux envers tout le monde, il répondait tout simplement : ici c’est comme ça, en mooré (ka ya woto) », révèle-t-il.

Lire également👉Pour son concert du 12 juin 2021, Kayawoto promet une surprise aux « Maoulandais »

Sur la question de savoir pourquoi il aborde dans ses chansons l’argent, l’opulence, le bling-bling au mépris du travail, il répond qu’il a pourtant beaucoup de compositions sur le travail et qui n’ont pas connu assez de succès.  Il explique que les compositions « Wagdré » et « Taabi Yonsé » parlent de la galère, de la souffrance et de la résilience de la jeunesse, mais n’ont pas eu la même réception que « Rakanra biiga » et « Toongo ».

Kayawoto dans les locaux de Burkina 24

Kayawoto estime que dans ses chansons, c’est une invite à la jeunesse de travailler dur pour mériter tout ce luxe et à surpasser les clichés qui disent que le Burkina Faso est un pays pauvre.

Après avoir conquis le Burkina Faso, le jeune rappeur place la barre haute. Son rêve c’est d’être au sommet. 

« Mes fans rêvent de voir Kayawoto côtoyer des grands noms de la musique mondiale. On a déjà de  bons résultats. Je suis nominé au Sénégal. Si le travail est bien fait, ça paye. Des chaines internationales parlent de nous. Notre rêve c’est de conquérir l’international. On est sur le chemin et c’est bien lancé », souligne-t-il.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Ici Au Faso

"Ici Au Faso" est une rubrique animée chaque dimanche principalement en vidéo sur le site web de Burkina24 et sur les différents réseaux sociaux. Elle vise à promouvoir le Burkina Faso et les Burkinabè.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page