Santé au Burkina Faso : Le ton de relance des chantiers en difficulté donné à Pô

Les travaux du chantier de la maternité, de la pédiatrie et de la morgue du Centre Médical avec antenne chirurgicale de Pô, arrêtés depuis 2019, ont été relancés officiellement ce samedi 13 novembre 2021 par le ministère de la Santé. Cette reprise des travaux marque la reprise de bien de chantiers en difficulté dans le domaine de la santé à travers les régions. 

La suite après cette publicité

Changer le visage des hôpitaux passe par la mise à disposition d’infrastructures et d’équipements de qualité, et du personnel qualifié, compétent et engagé pour la cause de la santé de la population, selon les propos du Pr Charlemagne Ouédraogo, Ministre de la Santé.

A l’écouter, le ministère de la santé s’est engagé à travers la mise en place un programme de renforcement et de construction d’infrastructures sanitaires en vue du renforcement du dispositif d’offre de services de santé de qualité.

Dans ce cadre, les chantiers de plusieurs services sanitaires en difficulté ont été relancés à travers le territoire national. Après avoir inauguré le CSPS de Dakola ce samedi matin, la délégation de Charlemagne Ouédraogo est descendue sur Pô pour procéder au lancement officiel de ces différentes infrastructures sanitaires en difficulté.

Cette relance concerne essentiellement les travaux d’achèvement des infrastructures des Centres Médicaux avec Antenne chirurgicale (CMA) de Kampti et N’Dorola, de Diébougou et Pô ainsi que ceux des Centres Médicaux (CM) en transformation.

Les travaux de ces différents centres médicaux ont été stoppés par la crise sécuritaire et la pandémie de COVID-19. « Tout cela a eu pour conséquence un ralentissement de l’activité économique, entraînant ainsi des restrictions budgétaires », a indiqué le Pr Charlemagne Ouédraogo.

Cette situation a amené le ministère de la santé à développer des initiatives pour la mobilisation des ressources financières en vue de la reprise des chantiers. « Le département s’est engagé dans la préparation d’un plan d’urgence des hôpitaux de près de deux cent trente milliards (230 000 000 000) de Francs CFA dans l’objectif d’améliorer le visage de nos hôpitaux publics », a souligné le ministre de la santé.

En effet, de nombreux bâtiments dans des centres de santé et de promotion sociale, les centres médicaux en transformation, les centres médicaux avec antenne chirurgicale dont celui de Pô verront leur achèvement.  Chose qui fait la joie des populations bénéficiaires.

Le président du conseil régional du Centre-sud, Toubré Nioka en s’exprimant au nom de la population, a salué la reprise des travaux de la maternité, de la pédiatrie et de la morgue du Centre Médical avec antenne chirurgicale de Pô. « Les blocs que nous voyons sont attendus impatiemment par la population du Nahouri », confie-t-il.

Le délai d’exécution est de 4 mois et le ministre a interpelé les maitres d’ouvrage à faire appel à leur sens élevé du travail bien fait, de responsabilité et du patriotisme. « J‘invite, par ailleurs, les autorités ici présentes, la société civile, la population, à faciliter le travail des entreprises tout en exerçant leur droit de contrôle citoyen », a-t-il terminé.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page