Burkina Faso : La nomenclature des activités et produits touristiques en cours de validation

Le Ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) en partenariat avec le programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC-GC) a organisé ce jeudi 2 décembre 2021 un atelier de validation de la nomenclature des activités et des produits touristiques burkinabè entrant dans le cadre de l’élaboration du compte satellite du tourisme burkinabè.

La suite après cette publicité

La secrétaire générale du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT), Alizèta Dabiré a expliqué que leur département a décidé de mettre en place un compte satellite du tourisme burkinabè afin de mieux cerner la contribution du tourisme dans l’économie du pays. « Il s’agit d’un outil statistique recommandé par l’Organisation mondiale du Tourisme pour mesurer les effets économiques directs du tourisme au sein d’une économie », a-t-elle précisé.

Selon ses explications, la nomenclature des activités et des produits est une structure de classification cohérente et homogène de l’activité économique s’appuyant sur un ensemble concerté sur le plan international de concepts, définitions, principes et règles de classification.

Alizèta Dabiré a, par ailleurs, soutenu que la nomenclature représente un cadre intégré dans lequel les données économiques peuvent être collectées, traitées et diffusées sous une forme adaptée aux besoins de l’analyse et du pilotage économique. « La nomenclature permet d’organiser les données statistiques depuis les informations détaillées jusqu’aux agrégats économiques », a-t-elle signifié.

En outre, elle a spécifié que la nomenclature est élaborée pour faciliter l’organisation de l’information économique et sociale en lien avec le tourisme. Et par ricochet dit-elle, permettra aussi de quantifier l’ampleur et le champ d’application du tourisme.

Bassirou Balboné, directeur de l’Observatoire national du tourisme a laissé entendre que c’est un outil qui permettra de mieux appréhender le secteur touristique et d’amorcer également la mise en place du  compte satellite.

« C’est un outil qui va permettre aux chercheurs, aux différentes administrations de mieux connaitre le tourisme et de mieux appréhender le phénomène touristique qui ne se limite pas seulement aux sites touristiques, ne se limite pas seulement à l’activité hôtelière, qui ne se limite pas seulement aux agences de voyage, mais l’activité touristique part au-delà de ce qu’on pense », a-t-il assuré.

Il a précisé  que la nomenclature  est un outil d’éclaircissement et donnera plus d’informations sur ce qui est le tourisme et ce qui ne l’est pas. Car dit-il en nomenclature, il y a les produits spécifiques et les produits non spécifiques. « Les produits spécifiques sont les produits qui sont internationalement connus comme activité touristique et les produits non spécifiques sont touristiques en fonction des pays », a-t-il conclu.

Aminata Catherine SANOU (Stagiaire)

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page