Ladji Yoro : « Il a tué plusieurs combattants ennemis et formé beaucoup de VDP »

« La Patrie ou la mort, nous vaincrons ! ». Tel a été le slogan repris en chœur par les hommes et les femmes venus rendre hommage à Soumaïla Ganamé, alias Ladji Yoro, sur sa tombe, dans l’après-midi de ce 26 décembre 2021, au cimetière de Oufré de Ouahigouya, nous informent nos confrères de Infoh24.info.

La suite après cette publicité

Après les prières, place est laissée aux coups de sable rouge du Yatenga qui tombaient sur sa dépouille, au fond d’une tombe. Le culte d’enterrement a finalement eu lieu à la morgue de Ouahigouya. Soumaila Ganamé, mort dans une embuscade terroriste, dans la défense de la patrie, le 23 décembre dernier, a été honoré, comme un soldat.

Fait chevalier de l’Ordre de l’Etalon à titre posthume pour services rendus à la Nation, il demeure dans le cœur des citoyens du Nord. Ses camarades de combat et ses admirateurs lui ont témoigné de leur reconnaissance par une mobilisation à la hauteur de son sacrifice. 

Volontaire pour la défense de la patrie (VDP), Soumaïla Ganamé, est devenu célèbre après des actes de bravoure dans le combat contre les groupes armés non étatiques qui essaiment sa région natale. « Il a tué plusieurs combattants ennemis et formé beaucoup de VDP », témoigne un déplacé interne de Titao, rencontré à Ouahigouya par nos confrères de Infoh24.info

Pour Samuel Kalkoumdo, l’un de ses proches, toujours selon le média en ligne burkinabè, Ladji Yoro « était un jardinier qui a été contraint de quitter son village pour s’engager dans le combat, après avoir vu les siens et leurs camarades tués par les terroristes ». « Il a tué plus de 100 terroristes, avant de mourir en entier, sans aucune blessure », foi de Samuel Kalkoumdo. 

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page