Noël en différé : Des enfants déplacés internes prient pour le Burkina Faso

Les commissions Diocésaines pour la Pastorale des Migrants et Voyageurs, et pour l’Enfance ont initié une fête de Noël pour les enfants déplacés internes ce jeudi 30 décembre 2021 au sanctuaire Notre Dame de Yagma à Ouagadougou. Cette fête de Noël en différé avait pour objectif premier de faire prier les enfants pour le retour de la paix au pays des Hommes intègres.

La suite après cette publicité

L’archidiocèse de Ouagadougou organise chaque année la Noël des enfants dans toutes les paroisses. C’est dans cette optique que la commission diocésaine a choisi d’organiser une fête de Noël en faveur des enfants déplacés internes.

L’Aumônier diocésain pour la pastorale des Migrants et Voyageurs de Ouagadougou, Abbé Simon Jude Conseiga, a fait savoir qu’il s’agit de permettre aux enfants déplacés internes de fêter la Noël avec les autres enfants.

« Si la commission diocésaine des Migrants et Voyageurs qui s’occupe des déplacés internes, a initié cette journée de Noël des enfants, c’est pour permettre aux enfants des déplacés de fêter non seulement la joie de Noël avec les autres enfants dont les Cœurs Vaillants et Âmes vaillantes, les Enfants de chœur, la chorale des enfants, mais aussi de prier avec les enfants à l’intention de notre pays le Burkina Faso » a-t-il souligné.

Les enfants déplacés internes unissent leurs voix dans la supplication fervente à Dieu pour le Burkina
Les enfants déplacés internes unissent leurs voix dans la supplication fervente à Dieu pour le Burkina

Il a par ailleurs expliqué que le choix du sanctuaire Notre Dame de Yagma n’est pas fortuit. Selon lui, ce lieu a été choisi afin que l’objectif premier qui est de prier avec les enfants soit atteint.

« Si nous avons choisi le Sanctuaire Notre Dame de Yagma qui est un haut lieu de prière pour cette fête et pas un site des déplacés, c’est pour que ces enfants qui ont tout laissé derrière eux avec leurs parents du fait de l’insécurité, puissent unir leurs voix dans la supplication fervente à Dieu pour notre pays et pour le monde des déplacés », a ajouté Abbé Simon Jude Conseiga.

Durant cette journée, les enfants ont prié et ont récité le chapelet à la grotte de Notre Dame de Yagma. Également, une messe d’action de grâce a été dite pour confier l’avenir des enfants, des parents et le Burkina Faso au Seigneur. Un repas et des jeux communautaires ont aussi été fait pour renforcer les liens de fraternité entre les enfants déplacés et les autres.

A écouter Abbé Simon Jude Conseiga, c’est plus de 500 enfants qui ont pris part à cette activité, soit environ 300 enfants déplacés internes et 200 autres venus en solidarité. Ces derniers n’ont pas manqué à un moment d’exprimer leurs joies tout au long de cette journée.

La commission des Migrants et Voyageurs s’est engagée à s’occuper de la scolarité de quelques enfants exclus des écoles pour impayés et, soutenir quelques déplacés pour des activités génératrices de revenus.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page